Les Revenants saison 2 : la série phare de Canal a-t-elle fait un bide ?

Jean-Luc Hassaique | 29 septembre 2015
Jean-Luc Hassaique | 29 septembre 2015

Après avoir attendu 3 ans, les spectateurs ont enfin pu découvrir Les Revenants, saison 2. Sauf que les audiences des deux premiers épisodes ont plus des airs de catastrophe que de consécration.

Vous n’avez pas pu leur échapper. Les Revenants sont partout depuis deux semaines. Dans le métro, les médias, affichés dans les rues de France et de Navarre. La saison 2 de la série emblématique de Canal Plus faisait son grand retour lundi 28 septembre et entendait capitaliser sur l’excellente réputation de sa première saison. Manque de bol, c’est un gros bide.

Série « sérieuse », pour ne pas dire prestigieuse, adaptation d’un petit film d’auteur malin et intrigant, casting réussi, buzz sur le net, succès public et surtout mayonnaise critique proche du délire, la première saison des Revenants fut une belle réussite, dont le premier épisode réunissait 1, 4 millions de spectateurs.

 

 

Hélas les deux premiers de la saison 2 ont péniblement attiré 610 000 curieux devant leur poste. Soit quasiment 60% de perte d’audience. Une baisse regrettable, qui place Canal Plus derrière D8, Arte, W9, TMC. Même NT1 a mis une fessée à la chaîne cryptée avec sa Super Nanny…

Une situation regrettable mais finalement logique. Tout d’abord, parce que Les Revenants ont dramatiquement souffert du système de production français, qui n’est pas encore adapté aux séries, quand les chaînes elles-mêmes ne sont pas toujours prêtes à embrayer sur le rythme de fabrication propre à la fiction sérialisée.

 

 

Et dans un monde où une partie toujours plus importante des spectateurs est désormais habituée au rythme imperturbable des séries anglo-saxonnes, attendre trois ans pour voir débarquer une nouvelle saison, ressemble à un hara-kiri.

A fortiori concernant Les Revenants, show dont on pouvait légitimement questionner la direction narrative. Résultat, presque la moitié du public s’est détourné de la série. Espérons que la série saura rappeler à elle ses fidèles d’hier, et que si cet échec devait se confirmer, il serve de leçon et encourage les diffuseurs à ne plus gérer ce type de production au coup par coup mais bien à appréhender leur production et leur diffusion.

 

commentaires

Off
29/09/2015 à 17:36

Penser que tout le monde s'intéresse à Bolloré, ses choix, sa politique, pour choisir ou non de regarder Canal, c'est un brin à côté de la plaque.

Et affirmer haut et fort que les 3 ans et la qualité de la série n'ont RIEN à voir avec ce démarrage faiblard, c'est de la mauvaise foi pure.

Eowya
29/09/2015 à 16:37

Tsss, ce n'est pas la série "Les revenants" qui n'a plus le vent en poupe et les journalistes tirent des conclusions bien trop hâtives. C'est la politique de Bolloré qui a entrainé un désaveu massif des abonnés a canal+ et un taux de désabonnement historique. C'est ça, la perte d'audimat. Mais sur Internet, et en téléchargement illégaux, la série a cartonné.

Ce n'est pas la mauvaise qualité de la série ni le temps passé entre les saisons qui entrainent ses résultats. C'est le résultat de la politique désastreuse de Bolloré. Canal+ ne me reverra jamais depuis qu'ils ont touchés aux Guignols.

fest
29/09/2015 à 16:23

D'accord avec KibuK, un avis sur le contenu aurais été intéressant comme vous le faite pour les séries US.

Bolderiz
29/09/2015 à 13:11

Canal + n'a plus du tout le vent en poupe et les désabonnements augmentent sans cesse, la politique de Bolloré y est pour beaucoup... Quand aux Revenants, je en sais pas je n'ai pas vu, et pourtant j'ai Canal + (encore quelques mois du moins)...

R90
29/09/2015 à 13:09

In the flesh m'a profondément gonflé en quelques épisodes, malgré une idée amusante à la base. Franchement pas incontournable selon moi... et ça n'a pas grand chose à voir avec Les Revenants donc la comparaison est pas bien pertinente

sylvinception
29/09/2015 à 13:01

Je vous conseille la série anglaise "In the flesh", c'est quand même autre chose...

KibuK
29/09/2015 à 12:35

La grande différence avec les chaines citées comme NT1, Arte ou D8, c'est que canal+ diffuse ses programmes en crypté, c'est-à-dire exclusivement pour ses abonnés qui ne bloquent pas nécessairement leur soirée pour regarder chaque épisode car c'est frustrant d'attendre une semaine pour connaitre la suite. les téléspectateurs consommateurs de séries TV manifestant de plus en plus l'envie de regarder les saisons d'une traite, je suis certain que la saison 2 cartonnera en dvd et blu-ray comme ce fut le cas de la 1ere saison.

J'aurais préféré avoir un avis sur le contenu des deux premiers épisodes plutôt que qu'un article sur les chiffres d'audience.

serpico
29/09/2015 à 12:21

J'avais trouvé la saison 1 plutôt pas mal et j'étais assez emballé à l'idée de voir la saison 2. Sauf que les 2 premiers épisodes d'hier soir m'ont vite calmé: rythme lent, intrigue revenant sur la première saison qu'on a déjà zappé en 3 ans. Enfin bref, gros problème de timing comme évoqué dans l'article mais également gros problème de scénario et de réalisation au vue des premiers épisodes...

lemon
29/09/2015 à 11:52

Autant le début de la saison 1 était emballant autant la fin était pénible alors la s2, 3 ans après, je verrais ça plus tard si j'ai le temps et le courage de lire un résumé de la s1

Robin
29/09/2015 à 11:47

Ohlala oui pleurons sur une coquille, un type met octobre en pensant à septembre... OMG.
Sinon y'a beaucoup d'autres mots dans l'article, nettement plus intéressants. C'est peut-être pas dramatique hein.

Plus

votre commentaire