GTA : Rockstar Games porte plainte contre la série de la BBC

Jean-Luc Hassaique | 22 mai 2015
Jean-Luc Hassaique | 22 mai 2015

Nous vous annoncions il y a quelques semaines que la BBC avait l’intention de produire une fiction avec un sujet plutôt passionnant : le conflit qui opposa la société Rockstar et la saga GTA à l’avocat Jack Thompson à Miami.

Un sujet qui fit en son temps les gros titres de la presse vidéo-ludique et fut une date en terme de liberté d’expression au sein des jeux vidéo. Sans compter que la BBC compte mettre les petits plats dans les grands puisque c’est Daniel Radcliffe (Harry Potter) qui interprétera Dan Houser, maître à penser derrière la franchise des Grand theft Auto et Bill Paxton qui prêtera ses traits au célèbre avocat de Floride, qui avait entrepris une véritable croisade contre Rockstar.

Hélas, cet excitant projet pourrait ne jamais voir le jour. Car Rockstar ne voit pas cette fiction en devenir d’un très bon œil. En effet, l’entreprise n’a aps réussi à s’entendre avec la production britannique du projet quant à l’image qui serait donnée de ses jeux, de la société ou de Houser et craint donc de voir écornée sa communication.

« Tandis que les récipiendaires de la marque sont référencés dans le film et sa promotion, Rockstar Games n’a pas du tout été inclus dans le projet.

Notre but est de nous assurer que nos marques ne seront pas utilisées négativement par la BBC dans le cadre d’un portrait non officiel d’évènements liés à Rockstar Games. »

C’est en ces termes que le porte-parole de Take Two (propriétaire de Rockstar) a expliqué pourquoi l’entreprise en était venu à porter plainte contre la BBC afin de l’empêcher de produire cette fiction.

On espère sincèrement que les deux partis trouveront un terrain d’entente et que Game Changer (puisque c’est le nom de la fiction en question) verra bien le jour, tant le sujet évoqué semble riche. Inutile enfin de rappeler que la BBC a prouvé maintes fois combien elle était capable de s’emparer intelligemment de matériel fictionnel.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire