The Walking Dead saison 5 épisode 14 critique et résumé

Noëmieb | 17 mars 2015
Noëmieb | 17 mars 2015

La tension est à son comble dans ce 14ème épisode. Les membres du groupe de Rick (Andrew Lincoln) sont de sortie, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les hordes de morts-vivants, toujours aussi chaleureuses, font office de comité d’accueil.  

C'en est enfin terminé du cocooning et des soirées pyjamas. Nos héros reprennent du service, en quête de matériel pour les uns et de nouvelles recrues pour les autres.

Ce nouvel épisode met en lumière des personnages secondaires, à commencer par Gabriel. Le prêtre, (re)vêtu de son col blanc, retourne sous la croix du divin enfant. Mais loin de regagner la foi, ce personnage semble plus perturbé que jamais. Ses prières pleines d’espoirs respirent désormais le mal : Satan est entre ces murs, et se nomme Rick.

Le système Dianna

Alexandria semble bien être le paradis pour nos survivants. Même Gabriel le reconnaît. Et pourtant, la population qui occupe ses murs reste un mystère pour Rick et les autres. Aveuglés, ou simplement optimistes : aucun des habitants ne semble conscient du monde apocalyptique qui les entoure aujourd’hui. Seule une devise s’avère commune : sauve ta pomme quoi qu’il arrive…

Premier désaccord avec la direction des lieux pour nos héros. Eux, tiennent à leur union fraternelle et ne sont pas prêt de laisser ce paragraphe de côté. Une vision des choses qui conquit peu à peu les Alexandrins. Abraham (Michael Cudlitz) arrive à sauver une jeune fille en détresse tout en faisant un carton sur les morts-vivants, et obtient une promotion à la sortie. Moins de chance du côté de Glenn (Steven Yeun) et Noah (Tyler James Williams) qui ne parviennent pas à convertir Nicholas.

Résultat : Noah se fait attraper entre deux tours de tourniquet, et avaler face à Glenn, impuissant. Une scène mémorable et pimentée. L’action commence dans une angoissante pénombre et se termine dans un guet-apens croustillant digne des premières saisons. pas de cichi ni d'émotion forcée, de l'action impitoyable et de la tripaille !

 

Les adieux à la reine ?

En peu de temps, Dianna comprend la force de frappe des derniers arrivants. Au-delà de leur expérience, ils apportent un air frais à la communauté par leur esprit d’équipe implacable. Mais ce qui semble plaire au plus grand nombre commence à faire des jaloux. Pete, le mari de Jessie en premier.

Le médecin d’Alexandria, bien porté sur la boisson, n’hésite pas à intimider le shérif en lui faisant les yeux durs. La récente découverte de Carol (Melissa Suzanne McBride) pourrait pourtant tout changer : Pete serait-il un homme violent guidé par son haleine éthylique ? Pour Carol - connaisseuse du problème par le biais de son défunt époux - les signes ne trompent pas. Pete est le prochain sur la liste de Rick.

Un problème délicat qui survit malheureusement à l’ambiance apocalyptique. L’éden paraît d’un coup bien loin. L’instauration d’une nouvelle civilisation n’enlève pas l’instinct des hommes, bien au contraire. Un point qui pourrait mener Dianna et la famille Monroe (en éliminant Aaron forcément) à sa perte.

Mais va-t-elle se laisser faire ? Comment va-t-elle régir en apprenant la mort de son fils bien-aimé ? Les paroles assassines du prêtre vont-elles l’influencer ? Beaucoup de questions en suspend qui relance l’intrigue deux épisodes avant la fin.

Ce dernier épisode a trouvé son équilibre entre confessions sur l’oreiller et action. La mort qui surgit rappelle que les morts-vivants ne sont jamais loin. La vie n’est donc pas prête de revenir à la normale, et cela nous rassure. De plus, les dernières actions du groupe l'affaiblisse. Mais impossible n’est pas Rick : nos héros pourraient bien prendre le dessus à Alexandria. 

Tout savoir sur The Walking Dead

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires

18/03/2015 à 17:38

Les scénariste sont raciste bob tyresse et noah qui eut la pire mort

Louig
17/03/2015 à 14:42

Ouais enfin ça bouge .. juste avant la fin de saison, avec plantage en plein milieu assuré.

stanley
17/03/2015 à 14:37

ennnnnffffiiinnnnn..la saison 5 demarre!!!....enfin un episode bien construit , bien rythmé..un bon episode quoi!

votre commentaire