The Walking dead saison 5 épisode 11 Peace and love ?

Noëmieb | 24 février 2015
Noëmieb | 24 février 2015

Les temps sont durs pour nos héros, on ne cesse de le répéter. La guerre, la peur, les morts-vivants… La belle époque est bien loin. Tous rêvent désormais d’un avenir paisible, loin de ces menaces quotidiennes. Alors forcément, quand un « ami » débarque en prêchant la bonne parole, personne ne résiste. Sauf Rick (Andrew Lincoln). 

Après avoir essuyé des blizzards, survécu à la tempête, et vaincu des hordes de morts-vivants, nos héros se retrouvent face à un nouveau problème nommé Aaron. Un inconnu qui leur propose de venir trouver la paix au sein de sa communauté. En signe de bonne foi, il offre de l’eau et de la nourriture. Des cadeaux de bienvenue qui ne séduisent pas Rick.

Le papa du groupe fait la moue et dégaine sa voix la plus intimidante (toujours plus). Tel un shérif menant un interrogatoire, Rick pose mille et une questions à cet étranger venu troubler leur voyage. Encore un. Après le Gouverneur sadique et le Terminus aux airs de Buffalo Grill, Rick est aux aguets. Et pour la première fois, sa parole de leader est contestée par sa fidèle partenaire, Michonne (Danai Gurira).

 

 

Michonne présidente

C’est à la fin de la saison 2 qu'on avait découvert ce personnage. Capuche sur la tête, katana dans le dos, et zombies chromés à l’avant, Michonne apparaît comme une femme très forte et indépendante. Seule depuis longtemps, elle avait secouru Andréa sans arrière-pensées. Son intégration au sein du groupe est lente. Au fil des saisons, elle se livre un peu plus et s’attache aux autres personnages, mais toujours avec une grande pudeur.

Le personnage est clairement insipré d'un samourai : Michonne exécute les ordres en silence mais seuleument s'ils sont conformes à son code d'honneur. Lorsqu'elle sort son sabre, c'est toujourds pour s'en servir avec une redoutable efficacité. C'est peut-être le seul protagoniste à bénéficier d'une sorte d'invulnérabilité.

Avec ces derniers épisodes, changement d'attitude. Michonne, plus bavarde, prend les devants et n’hésite plus à donner son avis. Depuis le début de la saison 5, elle laisse paraître sa lassitude et partage son désir de trouver un toit. C’est elle qui propose à Rick de rejoindre Washington DC malgré les aveux d’Eugène, elle aussi qui, dans ce dernier épisode, pousse le groupe à suivre Aaron dans son campement. Elle ne craint plus de prendre la parole, quitte à contredire Rick.

Direction Alexandria

Tel un French doctor, Aaron débarque avec de belles promesses pour le groupe de survivants. Ramené par Maggie et Sacha à la grange, Aaron offre à la bande en guenilles un bel avenir au sein de sa communauté. Nourriture, eau, médicaments, maisons avec parterres de fleurs… Une agréable carte postale qui est loin de de dissiper les soupçons de l'inflexible Rick.

À l’instar du personnage des comics, Aaron se présente comme un « recruteur ». Impressionné par l’instinct et la cohésion du gourpe de RIck, il décide de s’approcher pour leur proposer un « entretien ». Après d'interminables négociations, le groupe accepte. Mais la méfiance du chef Rick amène la petite troupe sur une route envahie par une horde de marcheurs. Ajoutez à cela une énième panne de voiture, et vous tenez un classique des scènes d'action de la série.

Ces 10 minutes de gunfight réveillent un peu le spectateur endormis par les hésitations de Rick et des dialogues qui tournent en rond. Et si on apprécie cette montée d'adrénaline un peu plus trouble que d'habitude (on ne sait pas si nos héros affrontent des ennemis ou de potentiels alliés), on se lasse de ce système visant à dilater le temps pour nous proposer une scène d'action supposée nous exciter.

 

 

C'est Glenn qui convaint définitivement Rick d'accepter la proposition d'Aaron et de son boyfriend, Éric, retrouvé sur la route la cheville brisée.

Rick sert les dents jusqu’à l’arrivée au camp Alexandria. La grande porte n’est pas encore ouverte, mais le chant des oiseaux, la chaleur des rayons du soleil et les cris d’enfants qui retentissent font espérer le shérif. Un nouvel avenir est-il envisageable ? Nos héros vont-ils trouver paix ? 

Nous aurons bientôt si les scénaristes ont choisi de suivre les comics en intégrant le personnage complexe de Douglas Monroe, le chef de la communauté.

Ce dernier épisode ouvre les portes d’un nouveau monde pour nos survivants. Apès le cycle de "la ferme" et de "la prison", ils pourraient bien poser leurs valises une nouvelle fois comme dans le comics avant d'affronter la terrible menace des sauveurs. Reste à savoir si les scénaristes vont choisir de retranscrire les aventures à l’identique ou s’ils vont réinventer un avenir pour nos survivants. En attendant, malgré une courte et très banale scène d'action, ce n'est pas cet épisode qui sauvera la saison de sa terrible lenteur.     

Tout savoir sur The Walking Dead

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Louig
24/02/2015 à 20:05

On est tout à fait dans ce que j'annonçais la semaine dernière ... allez plus que 5 ^^

thierry
24/02/2015 à 18:10

@Antho: c'est vrai, mais ils terminent toujours leur saison par un moment suffisamment fort pour qu'on reviennent s'en reprendre une louche chaque année.
Leur réserve de spectateur est plutôt confortable, ils ne sont pas inquiets.
Après tout, c'est la seule série de zombie valable (ne parlons pas de l'autre série:), on est curieux de savoir ou vont aller les personnages et comment tout cela va-t-il finir (tôt ou tard).
Passer en saison6 leur sera capital et rassurant. (a cause de la syndication)
Mais on aimerait (enfin moi) des personnages plus dur et dynamique. Tôt ou tard, les principaux acteurs auront envie de changer d'air ou de faire du ciné et là on verra comment ils vont gérer leur remplacement.

Antho
24/02/2015 à 14:41

@Thierry : "Le but des producteurs et de faire durer la série le plus longtemps possible, ce qui est logique, donc les ralentissements sont inévitables" mauvaise strategie a mon sens, il y en a qui vont de plus en plus se perdrent en route et arrter de suivre la serie

thierry
24/02/2015 à 14:16

Je suis un peu fatigué des comparaisons incessantes vers la Bd d'origine, dont j'ai rien à faire et que je ne lirais jamais.
On s'en fou, c'est une série et si c'est pour suivre des rails prédéterminés je ne vois pas l’intérêt !
ça ne fait que spoiler les spectateur.. laissez-la vivre sa vie de série, bon sang !
Le but des producteurs et de faire durer la série le plus longtemps possible, ce qui est logique, donc les ralentissements sont inévitables. Pénibles mais inévitable.
L'épisode de cette semaine était enfin un peu plus intéressant.. car on sait que ca va merder tôt ou tard :) Donc j'ai trouvé ce petit suspense réussi.
Hélas, a la scène de fin, une personne aurait pu monter sur le toit du van (ou dans une arbre) et voir enfin ce qui se passe derrière les murs !
Un comportement logique au vu de la méfiance ambiante, mais cela n'aurait pas aidé les scénariste, j'imagine.

votre commentaire