The Flash, saison 1 épisode 13 : retour vers le futur ?

Florian Descamps | 11 février 2015
Florian Descamps | 11 février 2015

Après avoir recentré la série sur le personnage de F.I.R.E.S.T.O.R.M la semaine dernière, les scénaristes en explorent les méandres. Jalousie, passion et révélations sont au programme de The Flash cette semaine.

« I’m just worried about moving fast »

Qu’il est compliqué de vivre une relation amoureuse lorsque l’on est Barry Allen. Après avoir confirmé l’alchimie qui le liait à Linda lors d’un premier rendez-vous épicé, notre héros se retrouve chez lui en compagnie de sa belle et les ennuis commencent. Bien décidée à passer en « troisième base », la jeune journaliste se fait entreprenante et révèle malgré elle un aspect que nous avait jusque là échappé : le manque d'expérience de Barry. Amoureux depuis toujours de sa demi-soeur Iris, notre héros n’aurait-il jamais connu de fille ?

Si le flou reste total, Barry peut en tout cas compter sur S.T.A.R Labs pour le sortir d'affaire. Ou presque. Enquêtant ce soir là au domicile de Martin Stein, les équipes le convoquent sur place et lui donne une parfaite excuse pour s'absenter. C'était sans compter sur la hargne de Linda qui vexée d'être abandonnée dans ces circonstances, se rapproche d'Iris afin d'en retirer quelques conseils. Il n'en fallait pas moins pour permettre à Mademoiselle West de lui révéler à demi-mot les sentiments que Barry éprouve pour elle depuis de longues années. Iris, jalouse ? On dirait bien. On lui donnera toutefois le conseil de se décider rapidement entre Barry et Eddie Thawn, sous peine de ne plus avoir de choix à faire du tout.

 

 

Ronnie Raymond et Martin Stein

Les diverses bandes-annnces ne laissaient aucun doute : l'épisode de cette semaine serait consacré à F.I.R.E.S.T.O.R.M. Ce fut le cas. Après avoir réussi à le localiser en surveillant le domicile de Martin Stein (dont on rappelle que le méta-humain est à moitié composé), les équipes de S.T.A.R Labs réussisent à le convaincre d'accepter leur aide. On découvre pour l'occasion le caractère de Martin, homme ingénieux et gentleman qui se rappelle avoir déjà croisé Barry auparavant et donné de précieux conseils sur ses amours. Mais comme rien ne se passe jamais comme prévu dans The Flash, tous se heurtent à un souci de taille : bombe nucléaire instable depuis sa fusion, F.I.R.E.S.T.O.R.M peut exploser d'un instant à l'autre et détruire Central City. C'est donc au large de la métropole que ce dernier se retire et se voit remettre une invention d'Harrisson Wells qui pourrait permettre à Ronnie Raymond et Martin Stein de retrouver leurs corps.

Peine perdue ? L'avenir le confirmera, mais l'explosion n'ayant pu être empêchée, on émet de sérieux doutes quant à la réussite de l'entreprise. D'autant qu'alerté par l'explosion, le Général Eiling en profite pour son faire son grand retour.

 

 

Cisco et l’affaire impossible

Enfin ! Après avoir astucieusement disséminé les informations autour des voyages temporels d’Harrison Wells durant la saison, la série enfonce enfin la brèche. Responsable de l’évasion de Pied Piper la semaine dernière, Cisco aime la lumière et reste plus que jamais en scène. Alors qu'il prête main forte à Joe West sur l'enquête autour du meurte de la mère de Barry, il met ainsi la main sur d'importantes informations.

On supposait Reverse Flash accompagné d'un complice sinon d'un opposant le soir du meurtre. Euréka ! En exploitant une trace d'ADN restée intacte malgré les années sur les lieux du crime, Cisco découvre l'identité du second « éclair » aperçu ce soir là : il s'agit de Barry ! Pas le Barry enfant, présent ce soir là et éloigné mystérieusement des événements, mais un Barry tout ce qu'il y a de plus adulte. Harrison Wells ne serait-il donc pas seul à pouvoir voyager dans le temps ? Réponse on l'espère, dès la semaine prochaine.

Encore un épisode qui nous montre que la série avance vite, pour ne pas dire à pas de géant. Et si l'intrigue temporelle se développe, l'univers de Flash ainsi que ses enjeux pourraient s'élargir grandement et nous emmener dans un délire de super héros pop et pulp. Une manière de confirmer que le show, s'il est clairement axé sur la légèreté et le divertissement, n'oublie pas de constituer une véritable mythologie.

Comme chaque semaine depuis sa reprise, The Flash complexifie un peu plus ses enjeux. Avec les révélations de ce dernier épisode, le climax de la série ne se fait que plus attendre.

Tout savoir sur Flash

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
T2000
12/02/2015 à 13:36

Vous allez décrire chaque épisode dans les news ... WTF

Florian Descamps - Rédaction
12/02/2015 à 13:14

Oups. Il faut que j'arrête de trop replonger dans le comics, moi.

C'est corrigé, merci :)

Jack
12/02/2015 à 12:17

J'apprécie énormément ces critiques/avis/résumés de Flash, autant que j'apprécie la série pour les mêmes raisons, mais attention petite faute, l'inspecteur, c'est Joe West, pas Wally West : )

Wally West, ce sera le deuxieme flash, neveu de barry logiquement

Krokmitten
12/02/2015 à 00:35

Gorilla Grodd arrive ;)

votre commentaire