The Flash, saison 1 épisode 10 : critique et résumé

Florian Descamps | 21 janvier 2015
Florian Descamps | 21 janvier 2015

Précédemment dans The Flash. Après douze années de recherche sur son identité, Barry Allen est enfin face au meurtrier de sa mère, Reverse Flash. Plus calculateur et plus vif, ce dernier lui inflige deux humiliations qui le laissent en plein doute, effrayé par cette nouvelle menace et le fait de ne plus être l'homme le plus rapide sur Terre.

C'est sur ce thème que s'appuie ce mid-season premiere. Plus vulnérable que jamais, Barry tente d'améliorer sa vitesse en multipliant les efforts auprès de l'équipe de S.T.A.R Labs, qui lui fait subir moults entraînements hypermusclés. Une tentative qui porte certes ses fruits mais l'éloigne de son but originel : protéger Central City et ses habitants. Il n'en fallait pas moins à Captain Cold pour faire son retour en ville avec un précieux acolyte, Heat Wave, et permettre aux scénaristes de la série de former l'équipe criminelle tant attendue par les fans : The Rogues.

 

Allen et ses craintes

Les débuts de Barry comme super-héros avaient développé en lui une certaine suffisance, le poussant à ridiculiser un gangster maladroit lorsqu’il ne défiait pas clairement son alter-ego de Starling City, Arrow. Il n’en est plus rien. Tétanisé par sa rencontre avec Reverse Flash, et disons-le, manipulé par le Doctor Wells, Barry laisse une totale liberté d’agir à The Rogues, qui multiplie les méfaits pour attirer son attention. En vain.

Il leur faudra s'en prendre à l'une de ses proches et membre de S.T.A.R Labs, Caitlin, afin d'y parvenir. L'occasion pour l'épisode de durcir le portrait schizophrène du Docteur Wells, aborder le projet F.I.R.E.S.T.O.R.M qui pourrait bien être annonciateur d'une troisième série DC sur les antennes de la CW, mais surtout proposer un final à la hauteur des promesses.

 

Une bataille, mais pas la guerre

En placant l'affrontement entre Flash et l'équipe incarnée par Wentworth Miller (Captain Cold) et Dominic Purcell (Heat Wave) en plein Central City, les scénaristes de l'épisode choisissent enfin de révéler l'existence de Flash au plus grand nombre, et ainsi faire passer la série à la vitesse supérieure. Après un combat final fortement bien mis en scène et somme de l'évolution des personnages principaux, s'annoncent donc deux futures thématiques majeures : où se situera Barry entre les menaces The Rogues et Reverse Flash, et quelles seront les conséquences de la médiatisation de son alter-ego masqué ? Réponse, espèrons-le, dès la semaine prochaine.


Pour sa reprise, The Flash entérine donc les choix esquissés dans sa première partie de saison. Une multiplication d'arcs narratifs avec l'arrivée de méchants récurrents, mais surtout, l'exploration approfondie du personnage de Barry Allen. 

Tout savoir sur Flash

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire