Matthew McConaughey sera-t-il le méchant du Fléau de Stephen King ?

Simon Riaux | 25 novembre 2014
Simon Riaux | 25 novembre 2014

On sait encore très peu de choses sur un des projets les plus ambitieux de Warner Bros pour ces prochaines années, à savoir l'adaptation en quatre films du Fléau de Stephen King. D'après le Guardian, il semblerait que Matthew McConaughey soit sur le point de signer pour en interpréter le grand méchant.

Preuve supplémentaire que la frontière entre cinéma et séries s'estompe, Warner entend donner au Fléau de King un écran cohérent à ses trois tomes, extrêmement riches et denses. Quatre film, c'est bien le minimum pour espérer adapter décemment ce récit d'épidémie mondiale, qui vire progressivement au récit post-apocalyptique, pour aboutir à une quête mystique aussi délirante que spectaculaire.

Une série sur grand écran ?

Figure essentiel de la saga, mais de l'œuvre de King en général, Randall Flagg semble imaginé pour McConaughey, dont l'accent traînant du Texas collerait à merveille à cette créature mi-homme mi démon, qui réunit au lendemain d'une pandémie cauchemardesque une troupe d'hommes torturés.

On attend encore confirmation de la part Warner ou du réalisateur de cette série pensée pour le grand écran. On se rappelle néanmoins que le metteur en scène Josh Boone avait récemment indiqué qu'il envisageait plutôt le comédien dans un rôle de gentil, celui de Stu Redman. On espère que ce projet pharaonique permettra à l'autre adaptation majeure de King de revenir au devant de la scène. En effet on est sans nouvel de La Tour Sombre, portée par Ron Howard.

Pensez-vous que l'adaptation du roman qui inspira largement Walking Dead parviendra à détrôner la série de AMC dans le cœur des amateurs d'apocalypse ?

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
GuillaumeMT
01/12/2014 à 12:10

Je pense qu'il n'est pas bien difficile de détrôner The Walking Dead (en série bien sur) vue la médiocrité de la chose.

Cependant un projet sur papier peux semblé parfais, mais une fois emballé cela peux donner quelque chose de pas terrible.
En espèrent qu'ils aillent jusqu'au bout de la chose, et qu'il ne se disent pas tien il faut qu'il soit tout publique, et donc aseptisé.

votre commentaire