Hannibal saison 2 épisode 9 : Avis

Geoffrey Crété | 27 avril 2014
Geoffrey Crété | 27 avril 2014

Sans conteste l'une des séries les plus fascinantes de ces dernières années, Hannibal continue son chemin de croix vers le grand final annoncé de la saison 2. L'épisode 9, Shiizakana, confirme toutes les forces et les faiblesses de cet objet télévisuel pas comme les autres.

ATTENTION SPOILERS

Avis :

Depuis quelques semaines, chaque nouvel épisode semble confirmer la nature complexe de la série de Bryan Fuller, aussi sublime dans sa mise en scène que bancale dans sa narration. Ce neuvième épisode réalisé par le roublard Michael Rymer (Battlestar Galactica, American Horror Story) offre ainsi de nouvelles séquences d'une beauté époustouflante (magnifiques ralentis, design sonore chiadé, montage implacable), au service d'une mécanique trop attendue : le face-à-face entre Will et Hannibal repose moins sur la parole que sur le silence, si bien que l'intrigue semble perpétuellement ralentie, contrôlée dans ses moindres faits et gestes pour laisser au season finale le plaisir du duel ultime. Une sobriété qui a jusque là fait la force de la série, mais pourra aussi signe son arrêt de mort.

Le tueur de la semaine servira donc une nouvelle fois à matéraliser la guerre psychologique de Will et Hannibal, qui garde une couleur bien fade après l'arc de Beverly, plus conventionnel mais aussi plus nerveux et efficace. De quoi regretter la disparition d'un solide personnage qui aurait pu survivre quelques épisodes supplémentaires pour combler l'évident trou scénaristique de ce milieu de deuxième saison.

Cette faiblesse, camouflée par la présence énigmatique de Margot Verger, ne rappelle que trop bien Wonderfalls, Dead Like Me et Pushing Daisies, les précédentes séries de Fuller tuées dans l'oeuf après une saison ou deux saisons, pour les mêmes raisons - fabuleuses idées, univers unique, épisodes médiocres. Hannibal a beau être l'une des plus belles surprises de ces dernières années, elle n'a toujours pas prouvé sa capacité à exister sur le moyen terme. Le danger rôle donc des deux côtés de l'écran.

 

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire