Lost : Les créateurs justifient la fin. Encore.

Geoffrey Crété | 17 mars 2014
Geoffrey Crété | 17 mars 2014

Quatre ans après, le public n'a pas encore digéré la fin de la série Lost. Réunis au festival Paleyfest à Los Angeles pour fêter les dix ans de la série, lancée en 2004, les showrunners Damon Linfelof et Carlton Cuse ont une nouvelle fois répondu aux questions, pour tenter une nouvelle fois de sauver leur tête.

Carlton Cuse commence : "Non, non, non. Ils n'étaient pas mort pendant tout ce temps. A la fin du dernier épisode, un producteur de ABC a pensé que ce serait bien d'avoir un tampon entre la fin de la série et le moment où ça enchaîne avec une publicité. Nous n'avions pas beaucoup de d'images non utilisées en stock, mais nous avions celles des débris de l'avion sur la plage. On s'est dit, mettons les plans du crash de l'avion à la fin et ce sera comme une accalmie. Et quand les gens ont vu l'avion sans survivants, ça a exacerbé le problème. Mais les personnages ont réellement survécu au crash et étaient vraiment sur l'île. A la toute fin de la série, par contre ? Ouais, ils étaient tous morts quand ils se sont retrouvés au paradis pour la scène finale de l'église."

 

 


 

Cuse explique fièrement que la série était une métaphore de "gens perdus et à la recherche de sens dans leurs vies. Nous avions le sentiment que la fin devait être spirituelle, et parler du destin. Nous avions de longues discussions sur la nature de la série, depuis des années, et nous avons décidé qu'elle devait avoir un sens pour nous et notre système de croyance, pour les personnages et pour l'idée que chacun de nous est ici pour tirer l'autre vers le haut".

Damon Lindelof continue : "Pour nous, l'une des éternelles conversations avec le public qui a été vite lancée, était que l'île était le purgatoire, et on répétait, 'Ce n'est pas le purgatoire, c'est réel, on ne va pas vous faire le coup du Sixième sens'. Et on a senti que la série devait devenir méta dans ce sens. Alors les scénaristes ont décidé, 'De toute évidence, il y a tous ces mystères. Mais si nous répondions à un mystère qui n'a jamais été adressé, quel est le sens de la vie et qu'arrive t-il après la mort?'". En somme : le public l'a voulu, le public l'a eu.

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire