Convention Games of Throne annulée : arnaque ou malchance ?

Christophe Foltzer | 13 mars 2014
Christophe Foltzer | 13 mars 2014

Du 14 au 16 mars prochain devait se dérouler à Carcassonne une convention Games of Throne non officielle. Devait, car elle a été annulée au dernier moment.

Dans un communiqué de presse, la société As an event, organisatrice de l'évènement, s'est expliquée sur les raisons de cette décision.

Nous y apprenons que Lena Headey ayant brutalement annulé sa venue, l'équipe s'est retrouvée au milieu des pires difficultés. Ajoutons à cela le refus d'un prêt bancaire pour garantir la pérennité de l'évènement et le manque de moyens financiers global de l'équipe, malgré une campagne de financement participatif, tout était réuni pour condamner le projet. Pourtant, les organisateurs ont négocié jusqu'au bout avec différents prestataires pour sauver la convention, bénéficiant du soutien de Mouloud Achour qui avait lancé un appel aux dons sur Twitter. Rien n'y a fait.

Face à la perte d'un partenaire financier, l'annulation d'un invité et l'investissement énorme qu'un tel projet demande avant de pouvoir rentrer dans ses frais, la société As an event a préféré jeter l'éponge. On pourrait sans peine tomber dans l'empathie s'il n'existait pas quelques zones d'ombres.

 

En effet, dans un récent article, une journaliste des Inrocks pointe les appels aux dons constants des organisateurs, un système de "pass" pouvant monter jusqu'à 1.500 euros pour 3 jours, un investissement moyen de 350 euros pour chaque visiteur s'il souhaitait assister à toutes les manifestations de la convention, récupérer les autographes des invités, tout cela sans compter le transport et le logement. La société ayant même fait appel aux bonnes âmes pour payer les contrats des acteurs invités, demandant dans une ultime tentative les 62 400 euros nécessaires au sauvetage de la convention.

Depuis l'annonce de l'annulation, les fans-investisseurs sont remontés et exigent un remboursement qui tarde à venir, car la société, mise en cessation de paiement ne contrôle plus ses propres finances. En effet un liquidateur judiciaire a été mandaté pour statuer du montant des dettes de As an event, liquidateur qui sera chargé de contacter chacun des investisseurs pour statuer de leur cas.

Arnaque magnifique ou coup du sort, la question reste ouverte. 

 


 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire