Lost : dernier retour sur l'île mystérieuse

Eric Provot | 5 février 2010
Eric Provot | 5 février 2010

Ca y est ! La dernière saison de Lost a commencé. Les fans voient le bout du tunnel. Ils vont savoir pourquoi les naufragés ont fini sur l'île, pourquoi tant de pouvoirs magiques se concentrent sur cette île, qui est vraiment ce Jacob... Bref, des questions sans fin. Mais c'est ce qui plaît aux fans de la série et ce qui rebute les autres. Le 2 février marquait donc le début de cette saison attendue comme le messie. Après un récapitulatif d'une heure (est-ce vraiment possible de résumer 5 saisons de Lost en une heure ?), un épisode de deux heures a été diffusé. Et une chose est sûre, nous sommes en terrain (in)connu. Soit un récit qui sort des sentiers battus et qui n'a pas peur de détruire les repères du spectateur. Car aimer Lost c'est ça. C'est aimé être surpris, maltraité par le récit et supporter des cliffhangers horribles en fin de saison.

 


 

Attention spoilers (Si vous n'avez pas vu les deux premiers épisodes de la saison vous continuez la lecture à vos risques et périls)

Cet épisode commence sur les chapeaux de roues désarçonnant même les fans hardcore. Car après les flashbacks, les flashforwards et même les voyages dans le temps, les scénaristes avaient un dernier tour dans leur sac : la possibilité d'une réalité alternative.  Car rappelez vous à la fin de la saison 5 Jack était déterminé à changer l'histoire. Il avait prévu un plan qui ferait en sorte que l'avion Oceanic 815 ne se crashe pas sur l'île. Le plan a marché. L'avion atterrit tranquillement à Los Angeles et l'histoire suit son cours. Mais pour Lost la chose serait trop simple. C'est alors qu'on découvre que la réalité telle qu'on la connait continue d'exister. Et lors de l'épisode, on sent à plusieurs reprises que les deux réalités vont s'entrechoquer un jour. Pour résumer, nous avons eu droit à du 100% Lost. Les créateurs continuent de jouer avec l'histoire. Ils développent une chronologie explosée cette fois sur plusieurs dimensions gardant ainsi le rythme habituel d'un épisode.

 

 

Mais les surprises sont nombreuses dans cet épisode dense. La réalité parallèle développe une histoire qui tient le spectateur en haleine : Kate qui s'échappe, Jack qui perd le cercueil de son père... Tout en distillant quelques clins d'œil à l'histoire de nos naufragés telle qu'on la connait. On revoit même des morts. Quant à la vie sur l'île, qui est revenue au présent après un voyage dans les années 70 pendant la saison 5, elle offre son lot de rebondissements que tout fan est en droit d'attendre. Il y a encore des morts (Juliette comme on pouvait s'y attendre), des retrouvailles et même un personnage qui ressuscite dans cet épisode grâce à de nouveaux pouvoirs mystérieux de l'île. Quant à l'histoire de Jacob nous en découvrons un peu plus. On apprend même ce qu'est le monstre de fumée noire.

Les personnages ne sont pas oubliés dans ce récit. Ils continuent leur développement. Il faut dire que c'est un réel plaisir de pouvoir voir évoluer autant de personnages divers qui avaient pourtant l'air ultra caricaturaux au début de la série. Un tel suivi est rare dans une série sur un network majeur comme ABC. Le rôle des naufragés se clarifie. Hurley voit vraiment les morts. Sayid serait d'une importance capitale dans la survie de tous. Bref, l'échiquier se met en place sans que les naufragés ne le sachent vraiment. On sent que la fin est proche.

 

 

Et Lost prend une certaine grandeur avec l'affrontement entre Jacob et son ennemi, tels deux dieux surpuissants désirant obtenir le pouvoir de cette île. Et il n'y a ni bon ni méchant dans cette histoire. Les deux sont toujours nimbés de mystères. Et on sait que Lost aime brouiller les pistes. Faisant faire à ces héros des actes horribles (Sayid torturant Sawyer dans la première saison) ou inversement. Ici, c'est Jack qui porte la mort de Juliette sur sa conscience. Encore une fois, une preuve du plaisir certain qu'ont les auteurs à jouer avec les habitudes du spectateur. Tout cela en abordant des thèmes universels : la mort, le bien , le mal...

Malgré tout les mystères sont encore denses. La mythologie de Lost n'a pas encore livré tous ses secrets et il faudra bien encore quelques épisodes pour en arriver à bout.  Bref, le spectateur risque d'être encore un peu lost dans cette histoire...

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire