Obi-Wan Kenobi : pourquoi ça aurait été la fin idéale de la saga Skywalker pour Star Wars

Lucas Jacqui | 23 juin 2022 - MAJ : 23/06/2022 14:59
Lucas Jacqui | 23 juin 2022 - MAJ : 23/06/2022 14:59

Obi-Wan Kenobi vient de se finir en fanfare sur Disney+, mais la série aurait pu être bien plus en concluant la saga Skywalker telle une lettre d'adieu.

Le maître ermite et l’apprenti ayant sombré du côté Obscur se sont enfin dignement affrontés dans le dernier épisode de Obi-Wan Kenobi, sur lequel notre optimiste rédacteur n'a pas retenu son amour. Cette conclusion de la série prend des formes d’épilogue à la prélogie et de prélude à la trilogie originale. Pourtant Disney+ et Lucasfilm auraient pu en faire le testament idéal de la saga Skywalker, et l’adieu à cette longue série d’œuvres pour mieux amener le public vers des horizons inédits de Star Wars.

ATTENTION ! ça va turbo spoiler !

 

Obi-Wan Kenobi : photoEn garde Dark Spoilor !

 

La revanche de la prélogie

Lorsque George Lucas revient en 1999 avec Star Wars Episode I : La Menace Fantôme, les fans l’attendent au tournant. Cela fait seize ans qu’ils fantasment le retour du space opera et le créateur de cet univers va surprendre tout le monde, décevoir même une attente et une réception similaires à ce qu'a connu la troisième trilogie. La liste de ce qui fit hurler le public à l'époque, et encore aujourd'hui, est longue et nourrit suffisamment internet en memes pour ne pas avoir besoin de rappel. Néanmoins cet accueil glacial du premier épisode, puis du suivant (que Lucas aura pourtant revu pour mieux coller aux critiques des spectateurs), ne sera réchauffé qu’avec l’imparfait La Revanche des Sith.

Ce massacre sur la place publique de la prélogie aura durement impacté les comédiens, comme le réalisateur, dont la transmission de son bébé à Disney n'est sûrement pas innocente. Jake Loyd, le jeune interprète d’Anakin, sombrera dans les ténèbres et se retirera de l’acting après les vagues de harcèlement qu'il subira. Quant à Hayden Christensen, il sera frappé des foudres des fans et aura bien du mal à donner une suite à sa carrière, préférant tenir un ranch coupé du monde. Même l’adoré Ewan McGregor confiera récemment en interview avoir été blessé par la dure réception des films.

 

Star Wars : Episode II - L'Attaque des clones : photo, Ewan McGregorUn vrai fan aime tous les Star Wars (sauf la postlogie)

 

Mais cette haine évolua avec l’âge, les enfants ayant grandi avec les trois films sont devenus les nouveaux trentenaires défendant la trilogie de leur enfance, et incendiant la nouvelle de Disney (ironique comme dirait Paplpatine). La prélogie a ainsi regagné en notoriété (aidée par l’excellente série The Clone Wars). De fait, lors de l’annonce de Obi-Wan Kenobi, Kathleen Kennedy (la grande patronne de Lucasfilm) avait présenté la série en tant que come-back de cette trilogie décriée par le passé et sa réhabilitation aux yeux de tous, comme pour dire aux fans jeunes adultes « Je vous ai compris ».

Ainsi, ce travail de résurrection passe par le retour de Ewan McGregor en Obi-Wan tendant vers le Ben Kenobi et Hayden Christensen en Seigneur Sith ayant éliminé son lui Jedi. Une symbolique forte qui voit les personnages de la trilogie originale incarnés par les acteurs de la prélogie des années 2000. Une petite poignée de seconds rôles reprennent également leurs rôles des derniers films de George Lucas, comme Joel Edgerton dans le rôle de l’Oncle Owen, Bonnie Piesse en Beru Lars, et Jimmy Smits en Bail Organa. Tout est mis en place pour mieux brouiller la frontière entre les Épisodes et tout rassembler sous un même nom, Star Wars.

 

Obi-Wan Kenobi : Photo , Joel Edgerton, Moses IngramOwen pré-grillade

 

la fin du voyage

Comme une bonne grosse accolade de bromance, prélogie et trilogie s'enlacent. Des passerelles sont jetées entre les films permettant de lier tout ce grand bordel pour le rendre cohérent. Ewan McGregor se fond de plus en plus dans la prestation de Alec Guinness en Ben Kenobi (il ne manque que les cheveux blancs). Hayden Christensen a sa voix mêlée à celle de James Earl Jones (l'homme derrière le ton grave du Dark Vador de la trilogie). Dans un ballet organique, la transition entre les deux trilogies s’effectue sans passage de flambeau, mais dans la construction d'une union narrative. 

 

Obi-Wan Kenobi : photoVisage vieillissant sous masque brisé

 

Les schémas se sont toujours répétés dans Star Wars, Anakin enfant accomplissait l’exploit de son fils de détruire une station orbitale sphérique. La série Disney+ fait de même en jouant sur les parallèles avec Un Nouvel Espoir et le sauvetage de la Princesse, et d'autres échos à diverses scènes de la trilogie. Allant jusqu'à reprendre les tenues que portait Carrie Fisher pour les costumes de la jeune Vivien Lyra Blair. Mais c’est surtout dans le duel entre Vador et son ancien ami que les plus beaux rappels aux films sont faits. L’ultime rencontre déchirante entre les deux frères d'armes scelle leur amitié, fait accepter le deuil à Kenobi et s’inscrit dans la logique de leur précédent duel sur Mustafar et de leur prochain dans l’Episode IV.

Évidemment, choisir de remplir tous les blancs d’une chronologie s’étant inscrite sur cinq décennies ne se fait pas sans sniffer quelques bâtons de la mort. Les films écrits par George Lucas comportent des incohérences entre eux (Ben qui snobe complètement R2 D2) alors il fallait s’attendre à ce que Obi-Wan Kenobi en soit truffée aussi. Certaines sont plus ardues que d'autres à accepter, Dark Vador et l'Empereur qui laissent Ben Kenobi se balader pépère après tous ces événements par exemple. Cependant, Lucasfilm a réussi le tour de Force de faire de la grosse douzaine de films qui composent cette œuvre de pop-culture une ligne continue sans trop de nids de poules.

 

Obi-Wan Kenobi : photo "Ahahah, on va faire de ton frère un Jedi, mais pas toi !"

 

Good bye there

À l’image de la vie de Anakin Skywalker, la saga sur Vador n’a plus rien à raconter, et si les adieux sont difficiles ils sont néanmoins nécessaires si on ne veut pas se retrouver avec une saga engraissée de récits tirant les dernières gouttes de lait bleu. Malheureusement, conclure est une étape difficile dans l'industrie hollywoodienne, encore plus quand Disney a investi des milliards dans la licence étoilée. Pourtant la dernière série Star Wars, bien qu’irrégulière dans sa qualité, avait tout pour être l’ultime adieu à cette saga, rendant plus intenses encore ses épisodes et sa conclusion.

Tel l’élu, Obi-Wan Kenobi aurait pu être le projet rétablissant l’équilibre entre les groupes de fans. Prélogie et trilogie ne font plus qu’un et forment une hexalogie de films (on essaie de pas trop penser à la postlogie), offrant le dernier liant parfait à cette saga. Tout est connecté, des acteurs revenant entre les films, aux retouches numériques de la trilogie, aux caméos de personnages entre les trilogies, tout trouve un début, une réponse, et surtout une fin.

 

Obi-Wan Kenobi : photoSalut mon pote

Mais qui dit enterrer la saga Skywalker ne dit pas oublier Star Wars. La mythologie de George Lucas et a encore moult histoires à mettre sur écrans, petits et grands, et Disney le sait puisque la firme a lancé début 2021 en comics et romans une nouvelle ère, La Haute République (qu'on vous recommande de découvrir). Cette époque située deux cents ans avant l'Episode I arrivera pour la première fois en prises de vues réelles sur Disney+ avec The Acolyte à une date inconnue. Il y a également fort à parier que parmi les nombreux projets de films - pour le moment sans titre - plusieurs feront le récit de ce pan de la saga encore vierge d'aventures.

Et plutôt que de nous proposer les séries Andor, The Bad Batch, Ahsoka et The Mandalorian, qui vont continuer d’écrire l’histoire autour des Skywalker, Lucasfilm aurait probablement dû directement se tourner vers l’après. Ainsi, d’un seul homme, les fans d'une des communautés les plus saines d'internet auraient été emmenés vers cette exploration inédite de cette galaxie lointaine, sans envie de continuer de manger de la madeleine de Proustar wars.

Tout savoir sur Obi-Wan Kenobi

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Birdy en noir
26/06/2022 à 13:30

@ Tricopull :

Et encore, on ne parle que des incohérences prouvant la médiocrité des scenaristes.

Mais si on s'attarde 3min sur la mise en scène... A côté, celle de Lucas, qui déjà aurait endormi un insomniaque sous coke, ressemble à du McTiernan.

Tricopull
25/06/2022 à 20:15

J'ai terminé cette série, et j'espère que Disney aussi.
Ce dernier épisode rushé, mal équilibré, jouant les fans de service avec des situations incongrues et absurdes (vador qui peut affronter OW tout seul, mais exige que les autres abandonnent les fuyards), l'inquisitrice qui se retrouve sur Tatoine alors qu'on est à peine quelques minutes après l'assaut sur les résistants.....
OW qui ressent de l'inquiétude pour Luke à l'autre bout de la galaxie, mais rien pour Leia avant?
OW encore qui -tel un parfait sayen- récupère ses pouvoirs et même level-up.....
Bref, c'est vraiment une série qui se fout de notre gueule!

Aldagodu35
25/06/2022 à 11:53

PS*Au passage,j'aime trop Star Wars....pour regarder les séries Disney !Je n'en ai vu....aucune!Un vrai Fan-Total qui ne veut pas se polluer l'esprit avec des Ersatz! J'écoute juste les critiques,regarde les B.A,et rêve à ce qu'elles pourraient être !Un vrai "Fan"!!

Aldagodu35
25/06/2022 à 11:45

Je lis avec intérêt vos commentaires sur la série O.W:Et c'est bien là, le problème !Comment Disney,a pû gâcher un tel potentiel?Faire d'O.W une mini-série ?? Fauchée et pauvre stylistiquement parlant ???Deux Films de 2h15 sortis en Décembre 2023+2025(Entre 2 Avatars)pour raviver la magie Star Wars....au Cinéma !!!Revoir,O.W+Vador sur Grand Écran,avec les moyens financiers et techniques adéquats !Un réalisateur passionné derrière la caméra (G.Edwards?)et c'était reparti...comme en 1999?

Ethan
24/06/2022 à 16:58

@Birdy en noir
Oui et ce sont même les dernières paroles de Padmé avant de mourir où elle dit qu'elle sait qu'il y a encore du bon en Anakin.
Ca n'aurait été pas la première fois. Lorsqu'il tue les gens du camp où était retenue sa mère, il se confie à Padmé qui lui dit que la colère est de mauvaise conseillère, qu'elle le comprend mais qu'il ne faut pas recommencer. Je crois même de mémoire que le conseil jedi est au courant sur ce qu'il a fait.

Et pour info à la fin du retour jedi il revient du bon côté grâce à luke

Birdy en noir
24/06/2022 à 16:10

@ Ethan : Excuse moi mais tu pars dans tous les sens, je n'arrive plus trop à suivre ton point de vue. Que tu aimes ok, même de la soupe. Que tu penses qu'Anakin serait revenu du bon côté si OW l'avait sauvé dans SW3... tant pis pour tous les apprentis massacrés j'imagine.

Ethan
24/06/2022 à 15:22

ou alors c'est qu'Anakin par fierté ou sentiment d'honneur ne souhaite pas montrer son humanité encore en lui. Surtout qu'Obi wan ne s'excuse pas vraiment

Ethan
24/06/2022 à 14:31

@Birdy en noir foncé
La série est bien. Leïa qui va à la forêt seule ne m'étonne pas. Elle est maligne. Après c'est du SW faut arrêter de chercher des détails. La série est construite sur un fil narratif entre les 2 trilogies avec un tempo lent pour mettre en avant le sentiment d'isolement de personnages et de peur des gens.

Le fait qu'il y ait des incohérences ne me convaint pas. Celle de obi wan-leia très romancée. Celle d'Anakin qui dit à obi wan qu'il n'y est pour rien s'il a choisi le côté obscur.
Obi wan ne l'a pas sauvé à la fin du 3. S'il avait été sauvé par lui et donc plus tôt il n'aurait pas été brûlé autant et il serait revenu du bon côté.
Il est obligé de vivre du coup avec un système artificiel pour pouvoir respirer.

Anakin a des circonstances atténuantes. La preuve en est qu'à la fin obi wan dit à owen que c'est mieux que luke vit son enfance en famille

Ce qui est raconté à la fin de ce combat n'a pas de sens. Il n'y a qu'à se rappeller de padmé disant à obi wan juste avant de mourir qu'elle sait qu'il y a toujours du bon en anakin

Chris11
24/06/2022 à 13:34

J'ai bien aimé. C'est rempli de défauts, mais ça veut faire plaisir et franchement ça marche. Est-ce qu'un film de 2h / 2h30 aurait été mieux que 6 épisodes de 45-1h? Probablement. Est-ce au niveau d'un The Mandalorian. Clairement pas.
Mais c'est honnête, et ça se regarde sans problème.

Birdy en noir foncé
23/06/2022 à 23:26

@ Ethan :
J'ai peut être mal compris mais tu sembles aimer la série (chanceux...) pourtant tu pointes également ses incohérences.

Neanmoins, tu la defends sur son intention : réunir un max de fans de tous bords. Effectivement, on sent bien que Disney ratisse large bien (trop) proprement. C'est clairement l'objectif : faire un max de vues. Le gros souci : J'aurais vu Obi-Wan à 10 ans, j'aurais aimé. J'en ai 40, je suis abasourdi par la nullité de la moitié des scènes. Comparé à la qualité d'écriture et de réalisation de GOT...

Évidemment qu'Anakin est fautif : il tue des enfants, des familles, et à peu près tout ce qui le saoulé (sauf sa cible principale quand elle est ENFIN devant lui).
Tu voudrais des circonstances atténuantes ? Lucas a présenté un jour ce méchant comme un ancien ami d'Obiwan devenu un psychopathe tueur de masse. Il fallait donc, depuis, justifier cette trajectoire. OK, on lui a mis la pression. OK, on lui a interdit de voir sa meuf et de rouler dans l'herbe avec. OK, il a fait des cauchemars.
Mais de la à buter tout le monde sur une suggestion du 1er méchant en capuche qui passe, faut pas non plus exagérer !!

Donc OK pour l'amitié brisée une bonne fois pour toutes (quelqu'un avait un doute ?) entre OW et Anakin.

Mais le souci n'est pas la : c'est la facon dont tout est agencé qui est risible. Chaque scène est craignos. Leia, une princesse de 10 ans super importante, se promène seule dans une forêt sans un garde du corps !! Elle se fait kidnapper par des nullos digne des power rangers!! Pkoi pas une scène guet apens avec son garde préféré qui y passe ? Pkoi les parents ne sont ils pas blessés ? Pkoi est ce tjrs au rabais ?? Pkoi une pauvre poursuite dans les branches mal filmée par un étudiant bourré ???

Tout est comme ça. Tu peux me sortir que c'est vachement bien d'avoir revu Vador dans son château avec vue sur le lac de lave, mais tout est bas de gamme.
Auun figurant. Les storm troopers sont dignes des flics dans Taxi 4.
Franchement, on dirait une série M6.
Ils ont même réussi l'exploit de rendre la musique culte de Star wars insipide.

Plus
votre commentaire