It's a Sin : l'épidémie du SIDA frappe la bande-annonce de la série du créateur de Years and Years

Gael Delachapelle | 26 janvier 2021 - MAJ : 11/02/2021 10:46
Gael Delachapelle | 26 janvier 2021 - MAJ : 11/02/2021 10:46

Le créateur de Years & Years revient avec une série sur la communauté LGBTQ avec It's a Sin, qui se dévoile dans une bande-annonce en pleine crise du SIDA.

En 2019, la mini-série Years and Years s’est imposée comme une des meilleures séries de l’année, avec son récit d’anticipation anxiogène autour d’une famille dans la société britannique post-Brexit, saluée par la critique et le public, que ce soit pour son écriture ou pour la performance de ses acteurs.

Le créateur de la série, Russell T. Davies, revient ausculter la société britannique, mais cette fois dans une autre époque, en pleine apparition du SIDA. Nouvelle création de son showrunner, It's a Sin est une mini-série de cinq épisodes qui se déroule dans le Londres des années 80. On y suivra un groupe d’amis, membres de la communauté LGBTQ qui, à une époque plus libre, se retrouve frappée de plein fouet par une épidémie naissante nommée AIDS (alias SIDA en français), et dont les effets vont impacter leurs vies.

 

 

La première bande-annonce de la mini-série introduit les membres de ce groupe d’amis, qui sera au cœur de ce nouveau récit choral dans la veine de Years and Years, à savoir Ritchie (Olly Alexander), Roscoe (Omari Douglas) et Colin (Callum Scott Howells), trois jeunes hommes qui débarquent à Londres à 18 ans pour vivre leurs meilleures années.

Au vu de ces premières images, la mini-série devrait s’intéresser à la recherche de leurs identités, dans le contexte historique d’une époque pleine de bouleversements et de changements, mais aussi une des plus sombres pour la communauté LGBTQ. Cela promet encore une fois un portrait politique de la société britannique à travers des personnages ordinaires, à l’image de la précédente création du scénariste, mais surtout de Queer as Folk, série pionnière dans sa représentation de la communauté LGBTQ, dont Davies est également le créateur.

Au casting, on retrouvera notamment Lydia West, Nathaniel Curtis, Keeley Hawes, mais aussi Neil Patrick Harris. Les cinq épisodes sont écrits par le showrunner Russell T. Davies, tandis que la réalisation a été confiée à Peter Hoar (Umbrella Academy).

 

photoOui, c'était dur d'avoir 20 ans dans les années 80...

 

Pour rappel, It’s a Sin est diffusée depuis le 22 janvier sur Channel 4 au Royaume-Uni, et elle commencera le 18 février 2021 sur HBO Max aux États-Unis. Aucune date de sortie n'a été annoncée pour le moment en France, mais la série sera disponible sur Canal+. En attendant, vous pouvez découvrir ce que l’on pense de Years and Years, dans notre classement des meilleures séries de 2019, disponible par ici.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Je
27/01/2021 à 23:33

Si non à quand un films sur le covid ?

Pinkman
26/01/2021 à 23:09

Impatient, le créateur est un génie, et le sujet me touche tout particulièrement.

Superbe.

Les série son toujours tellement en avance sur les films. Notamment les série anglaise.

Rainbow beaver bis
26/01/2021 à 19:00

D’ailleurs le film référence qui donne vraiment le sens de l’urgence de la chose c’est 120 battements par minute : oubli par la société, voire hostilité et lenteur de la médecine. Ce dernier point n’étant pas étonnant vu la complexité du rétro virus et le niveau insuffisant de connaissance a l’époque sur le système immunitaire

Rainbow Beaver
26/01/2021 à 18:12

@Madolic

C'est normal qu'une série sur l'homosexualité masculine (et pas LGBTQ) parle du Sida car c'est un sujet majeur pour eux en Occident (différent en Afrique) même encore maintenant malgré les trithérapies qui restent un charge très lourde et à vie et dont le succès n'est pas garantie en cas de non observance du protocole ou de détection tardive.

djoik
26/01/2021 à 13:07

Russel T Davies est surtout le créateur d'une des meilleurs séries gay qu'est Queer es Folk qui a été une révolution en 1999 pour tout le monde.
Sans parler des séries cucumber et banana il y a quelques années.

Pog
26/01/2021 à 12:26

@Madolic

Deux réactions immédiates : on dirait presque qu'on a 40 séries queer chaque année, et on dirait presque que le sida n'est pas omniprésent dans la vie des gay.
(Sinon y'a bien plein d'oeuvres sur l'homosexualité qui ne parlent jamais du sida, si c'est pas un sujet dans l'histoire)

Madolic
26/01/2021 à 12:20

Bon juste parce que c'est les créateurs de Years &Years je regarderais.
Mais franchement faudrait faire un challenge qui pousserait à faire une série LGBTQ sans parler sida ...
Franchement à la longue c'est casse-pied.

votre commentaire