Destin : la saga Winx - la série Netflix dévoile une bande-annonce désenchantée pour le retour des fées

Déborah Lechner | 20 janvier 2021 - MAJ : 27/01/2021 16:58
Déborah Lechner | 20 janvier 2021 - MAJ : 27/01/2021 16:58

La série animée Winx Club des années 2000 va elle aussi avoir droit à son adaptation en live action sur Netflix qui a dévoilé une nouvelle bande-annonce.

Netflix a décidé d'adapter l'animé One Piece en live action, alors est-ce qu'une adaptation du Winx Club en prises de vues réelles a vraiment quelque chose d'étonnant quand on sait le succès qu'a connu la série dans les années 2000 ? Sauf qu'après avoir ciblé un jeune, voire très jeune public, la franchise veut maintenant séduire des téléspectateurs plus âgés pour survivre à travers les décennies.

Quelques petits ajustements étaient donc nécessaires pour moderniser tout ça, notamment en évitant que les fées soient toutes de belles gosses minces et bien sapées. Mais d'après ce qu'on a déjà vu, en particulier avec la première bande-annonce de décembre dernier, Destin : la saga Winx n'aura qu'un vague rapport avec la série italienne d'Iginio Straffi et ce n'est pas le dernier trailer qui va contredire ce point. 

 

 

La série de Brian Young (scénariste de Vampire Diaries) a ainsi abandonné le genre du magical sentai qu'empruntait la version animée. Exit donc tous les codes qui s'y apparentaient, en particulier les scènes de transformation et les costumes colorés à paillettes, soit tout l'ADN du Winx Club. Si ce n'est le nom des protagonistes et la thématique de la nature, on a bien du mal à reconnaître le monde de Magix. Netflix nous propose de ce fait un univers bien moins enchanteur, voire même horrifique à certains moments, dans lequel Alféa a perdu ses couleurs rose-bonbon, où les fées n'ont plus d'ailes et où les Trix ne sont plus les grandes méchantes.

 

photo, Destin : la saga WinxÇa piquait les yeux, mais c'était ça les Winx

 

Les fées ressemblent d'ailleurs plus aux sorcières de la Tour Nuage, donnant ainsi l'impression de voir un spin-off 100% féminin d'Harry Potter, un comble quand on sait que les sorcières sont les ennemies jurées des fées dans l'oeuvre originale. En soit, la série aurait pu être une énième production fantastique tiède et oubliable de Netflix qui lorgne sur Riverdale ou Les nouvelles aventures de Sabrina, mais la plateforme a préféré s'accrocher à un nom populaire pour attirer l'attention, au risque de décevoir et de susciter plus de colère que de curiosité ou de nostalgie.  

En ce qui concerne le casting, les fans de la première heure vont là aussi avoir de quoi être déçus : Musa sera interprétée par Elisha Applebaum et non une actrice asiatique, Flora a été rebaptisée Terra et sera incarnée par Eliot Salt, tandis que Tecna (et par conséquent Timmy) sera tout simplement absente de cette première saison, comme le Spécialiste Brandon. Pour le reste, Bloom sera jouée par Abigail Cowen, Stella par Hannah van der Westhuysen, Layla par Precious Mustapha, Sky par Danny Griffin et enfin Riven par Freddie Thorp

Destin : la saga Winx sera disponible à partir de ce 22 janvier sur Netflix. En attendant, on revient sur la série animée et sa descente aux enfers dans le dossier juste là

Tout savoir sur Destin : la saga Winx

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Winx lost
21/01/2021 à 06:32

Ou la fin de la liberté artistique dans un monde ou les injonctions du politically correct conduisent à simplement trahir l’œuvre d’origine.
Heureusement ce n’est que Winx !! Un jour quand on fera une nouvelle adaptation de La guerre de sécession les armées nordistes seront toutes Black avec un général femme et les armées sudistes toutes blanches avec Un sosie de Trump à la place du général Lee ! Et là il n’y aura plus de différence entre un régime totalitaire et nous

Charlieeeeee
20/01/2021 à 10:03

A qui est destiné cette série ? Netflix pète des câbles des fois. Une réunion de 5 minute aurait suffit à leur montrer qu'il n'y a aucune audience pour un tel projet.

votre commentaire