The Luminaries : après Penny Dreadful, la nouvelle série avec Eva Green dévoile un teaser

Mathieu Jaborska | 27 janvier 2020
Mathieu Jaborska | 27 janvier 2020

Ils sont peu à prétendre avoir joué dans 300 : La naissance d'un Empire et à avoir une carrière. Eva Green fait partie de ces miraculés.

Ce sauvetage est dû en grande partie à la série Penny Dreadful, un grand succès ayant eu le droit à trois saisons et bientôt un spin-off qui vient de se dévoiler dans une bande-annonce flippante. Déjà repérée par Tim Burton dans Dark ShadowsMiss Peregrine et les enfants particuliers et plus récemment Dumbo, elle a crevé l'écran en 2019 avec le Proxima d'Alice Winocour, drame ultra-réaliste sur le thème de la conquête spatiale. Après la conclusion de Penny Dreadful, elle a donc su continuer à se faire un nom.

 

photoLes méchas de Proxima

 

Ainsi, elle vient de trouver une nouvelle série pour prendre le relai, une mini-série pour être exact. Dans The Luminaries, décrit comme une histoire d'amour entrecoupée de meurtres suspects en Nouvelle-ZélandeGreen incarnera la tenancière d'un bordel nommée Lydia Wells. Elle sera accompagnée par Eve Hewson (The Knick), Marton Csokas (LovingEqualizer) et Himesh Patel (Yesterday et bientôt Tenet). Produite et diffusée par la BBC, la série est adaptée du roman Les Luminaires par son auteure, Eleanor Catton, ainsi que Claire McCarthy, réalisatrice sur Ophelia, pas encore sorti.

C'est le compte Instagram officiel de l'actrice qui a révélé ce teaser, a priori préliminaire à une vraie bande-annonce prévue pour les jours qui viennent.

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

#TheLuminaries teaser Coming soon on @bbctwo and @tvnz.official

Une publication partagée par Eva Green Web (@evagreenweb) le

 

Esthétiquement assez plaisantes, ces premières images laissent présager une bonne utilisation des décors naturels néo-zélandais et une ambiance qui s'inscrit très bien dans l'année où se déroule l'intrigue, en 1866. The Luminaries traite en effet de la colonisation du pays des hobbits par les Britanniques avides de richesse. Le tout tiendra dans six épisodes et vient d'être tourné. Pour l'instant, aucune date de diffusion n'a été annoncée, que ce soit au Royaume-Uni ou en France. Mais on devrait bientôt en savoir plus.

 

Miss Peregrine et les enfants particuliersElle n'est pas là pour déconner

commentaires

Fred
28/01/2020 à 20:02

Non, elle est mienne.
J'aime ses choix de personnages, toujours sombres, et sa ténébreuse beauté.
Donc arrêtez de vous battre: Je l'apprécie comme elle est.

Numberz
28/01/2020 à 07:45

Ce qui est arrivé de mieux à James bond. Et de pire car difficile de passer après elle. Et bon sang perfect sens quoi.

Fraise
27/01/2020 à 18:41

Une actrice que j’aime beaucoup, j’aime les personnages qu’elle campe parce qu’elle le fait tres bien et ce malgré des défauts ou alors quelques particularités assez curieuse: sa façon de parler en français est monotone alors qu’en anglais ça passe crème, et le maquillage de ses yeux est abusif parfois, trop « lourd », ça m’agace parfois. Quand elle est légèrement maquillée c’est mieux (Penny Dreadful par exemple). Mais quelle beauté franchement. J’aimerais qu’elle ait plus de succès et qu’on la voit dans plus de films que ça. Elle mérite.

Geoffrey Crété - Rédaction
27/01/2020 à 18:35

@ah bon

On vous explique notre point de vue et notre manière de traiter l'info ici. Vous pouvez trouver notre blague nulle, encore heureux. Mais nous dire qu'on ne connaît et n'apprécie pas assez Eva Green, effectivement "hahahahahahahahaahaha". Trop fort, en effet ;)

Cervo
27/01/2020 à 18:33

Aîe aîe aïe

Courage EL, vous avez du succès et donc forcément, dans le tas des lecteurs complètement teubés.

Mais alors ceux qui savent pas lire et veulent faire de l'explication de texte, c'est un nouveau stade. Bravo les gars, lâchez rien.

ah bon
27/01/2020 à 18:28

les rois de la mauvaise foi, peu importe les articles passes, cest celui ci qui est douteux...
Et ca se cache derriere un soit disant humour??? Trop fort chez EL hahahaha

Simon Riaux - Rédaction
27/01/2020 à 18:27

@ah bon

Avez-vous l'impression que l'intégralité du casting de 300 : la naissance d'un empire est très bankable ?
Non, elle fait partie des rares à avoir une carrière dans des projets de très grande envergure. Il n'est dit nulle part qu'elle n'avait pas de carrière.

Et nous sommes navrés de vous apprendre qu'entre avoir la (re)connaissance des cinéphiles, ou le rassemblement une communauté de fans "réactifs" et être un nom qui compte au box-office il y a un monde. Du reste on pourrait tout à fait soutenir que son nom est encore très loin d'être un "household name" comme le disent parfois les américains, nombre des films auxquels elle a participé n'ayant pas rencontré le succès.

Geoffrey Crété - Rédaction
27/01/2020 à 18:25

@ah bon

La phrase d'intro est une blague, sur la qualité de la suite de 300.

"Continuer à se faire un nom" : après l'annulation d'une série très aimée, qui lui a valu du prestige (nomination aux Golden Globes notamment), elle a dû continuer oui. Preuve qu'elle existait bien, déjà.

Et encore une fois, vous pouvez aller voir notre dossier consacré à Eva Green, qui date déjà, pour voir qu'on sait qui elle est. Ou notre récente critique de Proxima. Ou de White Bird. Ou Penny Dreadful. C'est sûrement plus représentatif qu'un court article, et on salue son talent depuis des années.

ah bon
27/01/2020 à 18:22

Pourtant vous ouvrez comme ceci, Ils sont peu à prétendre avoir joué dans 300 : La naissance d'un Empire et à avoir une carrière. Eva Green fait partie de ces miraculés.

Vous continuez avec ceci, Après la conclusion de Penny Dreadful, elle a donc su continuer à se faire un nom.

Sachant que son premier film date de 2003, reperee par Bertolucci [ excusez du peu ], puis vient son troisieme film Kingdom of Heaven realise parle le sombre inconnu Ridley Scott, votre intro est a mourir de rire....

Dirty Harry
27/01/2020 à 18:14

Eva Green est pour moi, arrêtez de vous la disputer, vos efforts ne serviront à rien !

Plus

votre commentaire