Les nouveautés films et séries à voir sur Netflix ce week-end

La Rédaction | 4 octobre 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 4 octobre 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Netflix balance à tout va nombre de films et séries dans son catalogue chaque semaine, sans qu'on les remarque ou que la plateforme ne l'annonce officiellement. Chaque fin de semaine, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Netflix dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer ce week-end sur la plateforme de streaming ?

 

Logo Netflix

 

COMMENT ÉLEVER UN SUPER-HÉROS

Ça parle de quoi ? Devenue mère célibataire après le décès de son mari, une femme tente de déterminer l'origine des nouveaux super-pouvoirs de son fils, tout en les gardant sous couvert.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que malgré la formule un peu opportuniste pour adapter les comics de Dennius Liu Raising Dion, et le titre français légèrement explicite, la série créée par Carol Barbee a le potentiel pour être le prochain petit phénomène Netflix. Une maman impliquée, un môme doté de pouvoirs fous, un gouvernement qui les chasse, un monstre étrange qui les chasse : pas impossible qu'il y ait là un divertissement honnête, comme un miroir gentillet de Midnight Special de Jeff Nichols. Et sauf surprise, tout le monde la regardera et en parlera lundi matin autour d'un café à la pause.

 

 

PEAKY BLINDERS SAISON 5

Ça parle de quoi ? De stupéfiantes nouvelles des États-Unis déclenchent une réunion au sommet de la famille Shelby. Ada cache un secret quand un journaliste rappelle à Tommy son passé.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que la saison 4 était sans aucun doute une des mieux menées et celle qui donnait une véritable envergure à la petite histoire des Shelby au coeur de la grande Histoire. Avec cette saison 5, le clan de Tommy, incarné par le charismatique Cillian Murphy, va sans doute devoir se confronter à de nouveaux obstacles entre le New York de 1929 touché par le krach boursier, la députation de Tommy au sein du Parlement britannique et possiblement la présence d’Al Capone (cité dans la saison 4). Une chose est sûre, les six épisodes nous offriront des plans magistraux, des effets de lumières enivrants et sans doute un peu de whisky, parfait pour le week-end !

Notre retour sur la saison 4.

 

 

DANS LES HAUTES HERBES

Ça parle de quoi ? Un frère et une soeur entendent les cris d'appel à l'aide d'un enfant perdu dans un champ, et partent à sa recherche sans se douter que cet endroit n'est pas normal. Leur cauchemar ne fait que commencer.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce que c'est le grand retour de Vincenzo Natali, réalisateur génial de Cube qui a depuis signé CypherNothing ou encore Splice. Son dernier long-métrage, Haunter, est sorti directement en DVD en France, et Dans les hautes herbes est l'occasion de le revoir à la tête d'une histoire, après de multiples passages dans des séries de qualité (WestworldHannibalAmerican Gods).

Si l'adaptation de la nouvelle de Stephen King et Joe Hill a quelques baisses de rythme et use de facilités dans son intrigue, elle permet au cinéaste de s'amuser avec talent dans un décor unique, autour d'un pari très risqué. L'occasion pour lui de rappeler ses talents, d'offrir quelques scènes très réussies, et une poignée d'images sensationnelles. Vivement qu'il refasse un film, encore.

Retrouvez notre critique ici.

 

photo"Hého, suis-moi, j'ai Netflix"

 

PETER PAN

Ça parle de quoi ? Wendy est ravie quand Peter Pan s'invite chez elle et l'emmène avec ses frères vivre des aventures fantastiques au Pays Imaginaire.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce qu’on n’a pas toujours envie de voir des fous furieux tout casser dans nos contes préférés en leur inventant des origines méta ou des suites délirantes, tant certaines œuvres appellent simplement à une petite bouffée de nostalgie. Et le Peter Pan de P.J. Hogan sorti en 2003 en est le parfait exemple.

On sent le réalisateur de Muriel particulièrement attaché au texte de James barrie, et toujours soucieux d’en façonner une illustration à la fois fidèle et chaleureuse. Et puis bon, Jason Isaacs en Capitaine Crochet, ça ne se refuse pas.

 

photoPeter Pan petit...

 

HOOK OU LA REVANCHE DU CAPITAINE CROCHET

Ça parle de quoi ? Peter Pan est devenu adulte, malgré tout. Mais le Capitaine Crochet se venge et enlève ses enfants, forçant Peter à revenir au Pays Imaginaire.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce qu’on a souvent écrit et dit que Hook ou la revanche du Capitaine Crochet était le pire film de Steven Spielberg, ce dernier mérite une sacrée réévaluation. Évidemment, il est très loin de ses plus grandes réussites (faut pas déconner quand même hein), mais il s’avère d’une richesse assez invraisemblable, qui finira par constituer son essentiel défaut, tant le film finit par se traîner et abuser de la patience du spectateur, embarqué pour quand même 2h20 d’aventures.

Mais la capacité de Spielberg à s’emparer de la mythologie de Barrie pour se l’approprier demeure impressionnante, la première demi-heure du récit s’avère d’une reconstruction aussi redoutable qu’émotionnellement ravageuse, Julia Roberts est une Clochette merveilleuse, quand Dustin Hoffman compose un Capitaine Crochet inoubliable. Enfin, comptant parmi les derniers blockbusters d’aventure conçus avant l’avènement du numérique, il est un précieux et passionnant témoignage en matière de direction artistique et de conception.

 

PhotoPeter Pan grand

 

PARANOÏAK

Ça parle de quoi ? Un adolescent assigné à résidence surveille et observe ses voisins pour tromper l'ennui, et accumule les preuves qu'un tueur en série habite à deux pas.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce que c'est un remake intéressant de Fenêtre sur cour d'Alfred Hitchcock, même si les inspirations auraient mérité d'être plus assumées. Cette réécriture moderne sous forme de teen movie permet d'appréhender la tension psychologique de l'oeuvre originale, avec malgré tout un scénario beaucoup plus léger et moins sombre pour un public plus jeune qui se familiarise au genre du thriller. Le reporter photo laisse place à un adolescent injustement assigné à résidence, qui trompe l'ennui comme il peut, privé de ses jeux vidéo.

L'obstacle de la jambe cassée se transforme en bracelet électronique, un choix malin pour amener la difficulté de résoudre le mystère alors que le personnage principal risque une intervention musclée de la police si son journal est déposé trop loin de sa porte d'entrée. Dommage que l'aspect thriller psychologique ne soit pas tenu jusqu'à la fin du film, qui se transforme progressivement en film d'espionnage timide mené par des ados paumés.

 

RETROUVEZ LE RECAP COMPLET DES NOUVEAUTÉS NETFLIX CHAQUE SEMAINE ICI.

 

Tout savoir sur Peaky Blinders

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
tricopull
05/10/2019 à 16:48

J’ai tenu 1 épisode 1/2 pour la série raising dion.
Intrigue qui commence vraiment trop classiquement pour accrocher, jeu d’acteur à la rue (mention spéciale pour la petite tête à claque), effet spéciaux parfois suffisants, parfois grotesques, et mise en scène pas très inspirée.
Bref, à moins d’être meilleur par la suite, ça sent le 1-saison-shot!

Quand au Hook de Spielberg, certainement pas sont meilleur film. Ça passe enfant, mais ça pique sur pas mal de points.

Dick-Laurent
05/10/2019 à 10:53

On laisse vraiment s'exprimer n'importe qui ici. Un peu de modération ne ferait pas de mal, Mouah...balancer un commentaire facile sans argumenter, cela montre le niveau de cinéphilie du monsieur ( sans majuscule ).

Dom
05/10/2019 à 08:29

La saison 5 de poldark devait sortir sur netflix le 4 oct 2019 mais rien!!!

MystereK
05/10/2019 à 08:03

MOUAH ben vous devez pas y aller souvent sur Netflix si vous dites comme d'hab, parce qu'il y a pleins de petits trésors pour qui est curieux d'autre chose que les films qui font l'affiche.

Sinon, PEaky Blinders n'est pas un navet, le Natali à voir avant de juger. Paranoiak est tout à fait potable et bon le Peter Pan il y mieux en effet, mais cela ne fait pas du PLEINS DE comme vous dites, discours partisans et non objectif.

Mouah
04/10/2019 à 21:38

Pleins de gros navets comme d hab

votre commentaire