Rogue One : Disney rajeunit à nouveau un acteur pour la prochaine série Star Wars

Mise à jour : 16/11/2018 18:46 - Créé : 16 novembre 2018 - Camille Vignes
Photo Affiche Rogue One
104 réactions

Disney Plus voit les choses en grand pour sa série préquel Rogue One  et décide de mettre à profit un petit bijou de technologie numérique pour rajeunir Diego Luna, allias Cassian Andor, l'acteur principal. 

Cassian Andor a fait son entrée au cinéma en 2015, grâce au film Rogue One : A Star Wars Story de Gareth Edwards. L’histoire plante son décor entre Star Wars Épisode III : La Revanche des Sith et Star Wars Épisode IV : Un nouvel espoir. Déjà porté par Diego Luna, l’officier de la résistance y était catapulté dans une équipe hétéroclite menée par Jyn Erso (Felicity Jones), pour voler les plans de l’Etoile Noire. Et ensembre, ils finissaient par sacrifier leurs vies pour la rébellion.

 

making-ofFelicity Jones et Diego Luna se rebellent

 

Que Lucasfilm veuille retracer les jeunes années de Cassian, avant la mort de son père, ou que les studios s’attardent sur des évènements plus proches de Rogue One : A Star Wars Story, le résultat est le même : Cassian Andor est supposé être plus jeune. Il y a donc de grandes chances pour que les spectateurs découvrent une version numérique de Diego Luna. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre l’acteur, ravi de réenfiler les baskets de Cassian, dans une interview pour Variety.

Disney n’en est pas à son coup d’essai quand il s’agit de rajeunir, ou tout simplement de rajouter un acteur, et les studios ont pu récemment prouver leur amélioration en la matière. Impossible de ne pas remarquer le rajeunissement de Samuel L. Jackson (Nick Furry) et de Clark Cregg (Phil Coulson) dans la bande-annonce de Captain Marvel par exemple.

 

photo carrie fisherEt on dit merci qui ?

 

Côté Star Wars, c’est la même histoire : Carrie Fisher s’était déjà vu offrir un bon lifting en motion capture à la fin de Rogue One : A Star Wars Story pour faire le lien avec sa toute première scène dans Star Wars Épisode IV : Un nouvel espoir

Dans Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve (2017), suite de Blade Runner de Ridley Scott (1982), on retrouve le maquillage-motion-capture en haut de son art : l’équipe technique à utilisé tous les trésors numériques possibles pour faire revenir la répliquante Rachel (Sean Young), avec une virtuosité déconcertante.

 

photoJe la préfère à droite, pas vous ?

 

Alors on entend déjà les détracteurs crier au scandale, mais ils peuvent se rassurer : cette technologie est certainement l’une des plus complexes et plus coûteuses. Et même si elle pose de grosses questions sur l'avenir des acteurs et une éventuelle utilisation abusive, il est (pour le moment) impossible d'en abuser.

Rogue One : A Star Wars Story est une des séries prévues par la plateforme de streaming Disney Plus pour remporter la guerre qu'elle a déclaré à Netflix. Elle sera accompagnée (pour ce qui est de l’univers Star Wars) de The Mandalorian, tireur en vadrouille aux confins de la galaxie.

 

photoThe Mandalorian

 

commentaires

Kanima 18/11/2018 à 18:33

Si la série se passe 4 ou 5 ans avant Rogue One, ils n'ont vraiment pas besoin de gaspiller de l'argent avec ce procédé.
Raser la barbe, utiliser le maquillage, changer la coupe de cheveux sont plusieurs moyens abordables pour rajeunir un acteur.
Quant à des aventures avec ou après la mort de son père, un enfant ou un adolescent est facile à engager.

Le Waw 17/11/2018 à 13:23

Projet qui me donne bien envie et qui pourrait nous permettre de rencontrer l'équipage du Ghost. Ce serait bien.

Grrr 17/11/2018 à 09:38

Sauf que, c'est comme tout, la création de clones numériques (voir des acteurs rajeunis) demande des compétences spécifiques et il y a des spécialistes.

Autant le boulot du studio Lola VFX sur les Marvel (qui bosse sur le sujet depuis Benjamin Button !) est devenu quasi irréprochable, autant le résultat obtenu par ILM sur Rogue One est loin d'être transcendant... (j'avoue, le Studio Moving Picture Company et sa version de Sean Young dans Blade Runner 2049 a obtenu un résultat de grande qualité).

Disney a donc intérêt à bien choisir ses prestas.

Tom's 16/11/2018 à 23:45

Je suis pas sur que pour Rogue One la scène avec Léia soit en motion capture justement c'est d'ailleurs valable pour la scène faisant apparaître le perso joué par Peter cushing peu ètre (je vérifie) peu être un acteur pour repère et je trouve que le lifting numerique sur acteur vivant est quasi au point et oui permettrai l'impensable (voir the congret avec robin wright) en revanche recrée un personnage éxistant des années après calé sur un acteur lambda c'est pas encore point.

Royo59 16/11/2018 à 19:07

"cette technologie est certainement l’une des plus complexes et plus coûteuses"

Et justement là est le problème, est-ce qu'une série Tv peut se permettre cela ?
Déjà que la production sur GoT est en PLS quand il faut créer des dragons ou des loups géants, alors devoir faire rajeunir un personnage principal (même si ce n'est pas forcément sur tout ses séquences), vu le temps et le coût, ça ne va pas être simple.

votre commentaire