Game of Thrones : George R.R. Martin explique c'est à cause de la série qu'il n'arrive pas à finir ses romans

Mise à jour : 13/11/2018 18:14 - Créé : 13 novembre 2018 - La Rédaction
Photo dragon
133 réactions

Depuis des années, des millions de lecteurs attendent que George R.R. Martin achève le prochain tom de Game of Thrones. Et ça n’a pas l’air gagné…

Auteur culte, devenu mondialement célèbre grâce au succès planétaire de la série de HBO adaptée de son œuvre littéraire, George R.R. Martin  travaillerait encore à un 6e tome, que les lecteurs attendent depuis des années, mais que personne ne voit venir.

Il faut dire que le romancier est dans une situation compliquée, inédite, voire inextricable. En laissant la série de HBO lui griller la priorité et s’achever avant sa propre œuvre (l’ultime saison sera diffusée dans quelques mois), il a couru le risque de se retrouver acculé, conditionné par le récit tel que l’a pensé le géant du câble américain. Ainsi qu’il l’a expliqué au Guardian, la situation n’est pas loin de le dépasser.

 

Photo George R.R. Martin

 

« The Winds of Winter n’est pas tant un roman qu’une douzaine de romans, chacun avec un protagoniste différent, chacun accueillant plusieurs personnages secondaires, des antagonistes, des alliés et des amants, et tout cela se confronte avec la chronologie selon une organisation extrêmement complexe. »

Mais au final, ce n’est peut-être pas cette complexité qui pèse le plus à l’auteur.

« La série a atteint une telle popularité, les romans ont été si populaires, si bien reçus, qu’à chaque fois que je me mets au travail, je suis très conscient que je dois accomplir quelque chose de grand, et s’y essayer est un poids terrible à porter. »

Espérons que la fin du show phare de HBO permettra à Martin d’achever son grand œuvre. Sinon, la série Nightflyers, également adaptée de ses travaux, sera disponible sur Netflix le 2 décembre 2018.

 

Affiche

commentaires

Chevalier Shakka 14/11/2018 à 09:44

Ça me rappelle un pote qui connaissait les romans bien avant l'explosion du phénomène grâce à la série télé. Il me disait "Putain, ils vont déchanter les nouveaux fans quand ils vont comprendre que Martin est super lent !".
Nan parce-que sept ans c'est beaucoup oui. Mais c'est juste un peu plus que d'habitude. En moyenne c'est cinq ans et entre le tome 4 et 5 il y a eu six ans. Et la pression n'était clairement pas la même qu'aujourd'hui.

Moi perso je le comprends ! Je n'arrive pas non plus à finir le cinquième tome !

Number6 14/11/2018 à 06:24

J'espère juste que pour son retour, Martin gère...
Je sors....

Mouais 14/11/2018 à 06:11

Ou bien peut être qu’il n’est qu’un auteur médiocre qui attend patiemment la fin de la série pour sortir son bouquin et profiter du manque chez les fans pour que les ventes explosent.

CinéGood 13/11/2018 à 22:23

Je comprends parfaitement qu'il profite de sa gloire acquise sur le tard, mais 7 ans, c'est du foutage de gueule. Peut être a-t-il surtout été dépassé par certaines des idées des scénaristes et que ça lui fait mal de les reprendre !

MisterM 13/11/2018 à 21:05

« The Winds of Winter n’est pas tant un roman qu’une douzaine de romans, »

C'est quand même rageant de lire ça alors que la dilution du récit est justement le problème majeur des deux derniers romans. Et c'est parce qu'il perpétue ce défaut qu'on en est à 7 ans depuis Dance with Dragons !!!

Concentre un peu tes intrigues George, tout le monde y sera gagnant !

Jean-Michel Jarre Jarre 13/11/2018 à 19:06

Mouais, y a quand même de grandes chances qu'il canne avant d'écrire la fin le pépère... Surtout si il continue à s'occuper en parallèle de spin-off et de préquel (celui sur les Targaryens en un livre-finalement-deux devrait sortir avant le prochain...).

Je pense aussi qu'il s'en cogne en fait. Il n'a besoin ni de pognon, ni de gloire. Il sera de toute façon jugé vis-à-vis de la série et du phénomène qui lui a échappé depuis bien longtemps. C'est limite si il a pas intérêt à tout laisser en plan et à donner à GoT un statut d'oeuvre inachevé.

Hasgarn 13/11/2018 à 18:38

Et c'est parce que tu vas t'y confronter que je te témoigne tout mon respect, George !

votre commentaire