Mike Colter annonce qu'il en a terminé avec Luke Cage

Christophe Foltzer | 24 octobre 2018
Christophe Foltzer | 24 octobre 2018

commentaires

Rildo
25/10/2018 à 00:38

Quelle tristesse, la série était de très bonne qualité, il y avait cependant une seconde moitié de saison 1 mauvaise et c'est sans doute cela qui a gêner l'apparition d'une saison 3. Ceci dit daredevil risque de suivre le même chemin à ce rythme car ne nous voilons pas la face disney annule ses séries. La cw a beaucoup d'audience avec leur univers connecté des héros dc comics, lors des saisons 1 chez netflix ils avaient eu des records d'audience à chaque nouvelle série. Les détracteurs auront beau dire, il est fort probable qu'elles étaient très rentable, même une série comme iron fist devait leur rapporter de l'argent. Et vu que netflix a réalisé pas mal d'accords pour adapter des super héros d'autres univers, ils avaient vu le coup venir.

Impro
24/10/2018 à 19:26

Pour Iron fist c'est finn Jones qui est responsable de son annulation parce que l'acteur est juste mauvais, pour Luke cage Mike colter est bon mais c'est Netflix le faux type d'avoir fait une série molle donc faut qu'ils arrêtent c'est mieux

Barbadoom
24/10/2018 à 14:23

Bon obligé d'admettre que je suis resté trop serein sur le coup, j'aurais jamais envisagé que ça serait une annulation cash. Marvel/Netflix finalement ils ont sorti des personnages de BD pour ne pas aller à l'essentiel, c'est à dire "Heros à Louer" hmmm grosse déception en tant que fan hardcore du show.

Adam
24/10/2018 à 11:06

@corleone: ok pour le film mais à condition qu'il reprenne son look avec sa coupe afro et sa chemisette jaune à frange

corleone
24/10/2018 à 10:18

C'est vrai que malgré tout Mike Colter a fait du bon boulot dans le rôle, sérieux rendre Luke Cage le gros costaud beauf crédible à l'écran c'était pas gagné d'avance. La pire erreur qu'ils aient fait est d'en avoir fait une série au lieu d'un long métrage du coup, la liberté scénaristique se devait de s'accorder avec l'univers partagé avec les autres defenders, ce qui retrecissait la trame scénaristique. Pourtant j'aurais voulu un Luke Cage transposé au cinéma dans l'univers des années 50/60 combattant la pègre dans les rues d'Harlem et militant pour les droits civiques comme dans les premiers comics sur le personnage. Ça aurait sûrement eu plus de gueule.

votre commentaire