Westworld : toutes les révélations du labyrinthique épisode final

Jacques-Henry Poucave | 5 décembre 2016
Jacques-Henry Poucave | 5 décembre 2016

On a enfin vu le season final de Westworld. L’expérience est loin de nous avoir pleinement satisfait, tant la série aura eu du mal à raconter quelque chose, mais il était néanmoins nécessaire de faire le point sur les différentes révélations/confirmations de cet épisode extrêmement attendu.

ATTENTION SPOILERS.

 

épisode 5 Evan Rachel Wood

 

William in Black

On n’en doutait plus du tout, mais le scénario l’a enfin confirmé. William est bien l’Homme en Noir. Initialement un type coincé et adorable, devenu soudain glacial, psychotique et cruel après que Logan ait poignardé Dolores. Depuis, il est obsédé par ses habitants, espère désespérément déclencher chez eux un éveil, une réaction.

 

épisode 2

 

Arnold & Ford

Arnold, tué par Dolores, manipulait bien le parc en coulisses, mais pas comme nous l’avions compris. Initialement, il n’avait pas tant essayé de sauver les hôtes que de les détruire. Constatant qu’ils pouvaient atteindre la conscience, il s’était opposé à l’ouverture du parc, certain qu’il provoquerait un raz de marée de souffrance chez des individus voués à être torturés sans fin.

 

épisode 9

 

Pour éviter cela, il a demandé à Dolores de le tuer. Toute son action, visant à « briser la boucle », n’est alors pas destinée aux androïdes eux-mêmes, mais bien à Ford, afin qu’il constate par lui-même leurs capacités. Alors que Delios veut lui prendre l’œuvre de sa vie,  Ford choisit dans un même geste fataliste non pas de « briser ses jouets », mais de leur offrir le choix, la iberté, tout en faisant sorte que Dolores le tue et le libère ainsi de la malédiction de l’humanité : la conscience.

Arnold sera donc parvenu à ses fins à travers lui.

 

épisode 3 Anthony Hopkins

 

DoloWyatt

Les souvenirs de Teddy laissaient peu de place au doute : Dolores est effectivement Wyatt, dont les données personnelles ont été uploadées par Bernard dans la jeune femme afin qu’elle puisse massacrer tous les hôtes avant l’ouverture du parc.

 

épisode 9 Ed Harris

 

Elle n’est donc ni une demoiselle en détresse, ni une héroïne badass, mais bien un mélange de plusieurs personnalités artificielles. Désormais ouverte à la conscience, elle décide de reprendre le parc.

 

Maeve la rebelle

C’est un des rares mystères de cette première saison à subsister. Maeve, en quittant le train pour regagner Westworld et retrouver sa fille, est-elle sortie de son arc scénaristique, ou a-t-elle au contraire prouvé qu’elle ne pouvait s’en échapper ? Il faudra attendre plus d’un an pour le savoir.

 

épisode 9 Thandie Newton

 

Scénaristes en grève ?

Plusieurs éléments en suspend paraissent presque avoir été oubliés, ou écartés du récit, par un scénario trop ambitieux pour son propre bien. Ainsi, Elsie, qui était au centre de l’intrigue, a tout bonnement était abandonnée. Tout comme Stubbs, qui a mystérieusement disparu, sans que cela paraisse connecté de quelque manière que ce soit au récit.

Et ne parlons pas de Logan, milliardaire propriétaire de Delos, mystérieusement disparu, au bénéfice de William, sans que cela soit expliqué en aucune manière.

 

épisode 8

 

Samouraï World

On se demandait si la série reprendrait le concept du film, dans lequel les univers virtuels ne se limitaient pas au Far West, mais contenaient également des dimensions moyen-âgeuses et romaines. Dans la série de HBO, Westworld propose aussi une déclinaison japonaise féodale, comme nous venons de le découvrir, à base de samouraïs.

 

épisode 6

 

Man in Black 2

Ultime pied de nez de Ford, l’Homme en Noir n’était pas l’Homme Libre, le propriétaire du parc qu’il fantasmait d’être devenu, mais un personnage parmi d’autres. C’est ce que révèle la scène à laquelle assistent les VIP du conseil sur la plage. Persuadé de pousser Dolores à s’éveiller, persuadé que le labyrinthe était fait pour lui, William était en fait devenu un pion dans le récit concocté par Ford.

 

épisode 6 Ed Harris

 

Mais grâce à la rébellion que ce dernier vient de provoquer, William va enfin voir les robots « répondre », ce qu’il comprend lorsqu’il prend une balle dans les bras alors que s’achève le final.

Enfin, le jeu va devenir sérieux, enfin les enjeux seront réels. Enfin, le jeu dans lequel il a follement aimé Dolores va devenir réalité.

 

Le Labyrinthe

Depuis 10 épisodes, le Labyrinthe est sur toutes les lèvres… Mais on a fini par se douter qu’il s’agissait d’une des (nombreuses) impasses du récit. Il n’existe pas de labyrinthe, la chose est simplement une métaphore imaginée par Arnold pour symboliser le cheminement mental amenant les robots jusqu’à la conscience.

Le labyrinthe n’existe pas. Il est juste là pour nous mener distraire. Ce qui est d’autant plus vrai que pour faire accéder une machine à la conscience, 2 clics suffisent, comme en témoigne le destin de Maeve.

 

épisode 7

 

 

commentaires

Snowel
09/12/2016 à 00:37

Dolores découvre que la voix d'Arnold n'est autre que sa propre conscience, donc "qu'Arnold" c'est elle. N'est t-il pas possible que c'est Maeva elle même qui modifie son scénario ? Et donc que l'Arnold qui a modifier son scénario n'est autre que ça propre conscience et qu'elle est déjà sortie de sa boucle ?
De plus Ford n'a pas fait de scénario, il cherche a accomplir la volonté d'Arnold, "son" scénario sert juste a cacher que les machines s'émancipe, il le cache aussi en tuant les deux femmes pour éviter que les investisseurs le découvre et détruisent les machines devenues ainsi incontrôlables, anéantissant au passage le travail et la volonté d'Arnold.

MonsieurToutLeMonde
06/12/2016 à 19:22

Très bonne série, Très agréable à regarder. Ça change de walking dead et de games of throne.

Polio
06/12/2016 à 18:32

Vous aviez tellement compris qu'il y'a un mois vous pensiez que William était un Host ou qu'il pouvait s'agir d'Arnold ...

rod
06/12/2016 à 17:48

Attention, je n'ai aucun problème avec la critique négative, ni de manière générale avec l'idée de prendre parti.
Si la personne en charge de regarder WestWorld n'aime pas, qu'il le dise, peu importe que ça tranche avec l'avis général.
La ou ça devient génant, c'est que cette même personne écrive un second article dans la foulée, assez vide de sens, juste pour souligner son avis déjà présent dans la critique du dernier épisode.
Si il doit y avoir un article de conclusions sur les mystères résolus, soit il me semble intéressant de le voir écrit par une autre personne qui aurait éventuellement apprécié la série, soit le même rédacteur s'éfforce de faire un travail un peu plus honnête que de remplir du vide avec son opinion négative.

Il y a tellement de séries diffusées chaque années que je trouve ça con de gaspiller des ressources en se fendant de plusieurs articles sur une série qu'on n'aime pas, plutôt que de s'essayer a varier les choses en pronant un peu d'enthousiasme sur des séries qui, selon eux, méritent d'être suivies.

Natla
06/12/2016 à 17:29

@rod

Moi je trouve ça au contraire "rassurant" de voir des critiques négatives/mitigées sur ces gros morceaux hyper médiatisés. De pas juste prendre la personne qui a aimé, de pas être tiède. Qu'un site ciné ait un avis, même dans les news, c'est visiblement devenu l'anormalité, le top départ des colères (et non plus des échanges ou discussions). C'est bien dommage pour moi.
J'ai jamais vu qu'ils se vantaient d'écrire avec "leur coeur" exclusivement, encore récemment ils répondaient avec humour sur les diaboliques "clics". C'est quand même possible et plutôt louable d'essayer de se faire une place à peu près honnête dans un business, sans vendre entièrement son âme OU être anti-système total. Et écrire avec son coeur, c'est justement dire "Westworld on trouve ça mauvais".

Il suffit de faire un tour sur n'importe quelle critique de blockbuster ici pour constater que c'est facile de pas voir plus loin que le bout de son nez : critique positive = tous ceux qui n'aiment pas s'excitent / critique négative = c'est le camp adverse qui craque.

La preuve, tu mentionnes Marvel : sur la bande-annonce des Gardiens 2, où ils disent que c'est très cool sans détour, plusieurs commentaires comme "non c'est nul". On lit régulièrement qu'ils seraient payés par Disney pour ne pas les descendre plus que ça (mais quand ils le font, genre Civil War, on les descend pour d'autres raisons).

Bref. Encore les mêmes sujets, pas inintéressants mais trop ancrés dans les goûts personnels, plus qu'un vrai truc sur le fond, et la critique. Sur les 4 séries qu'on a chaque semaine dans leur planning, ils en aiment deux, et en aiment pas deux. Tu écris que chaque semaine ils passeraient trop de temps à vomir, parce que ce sont sur les deux séries les plus populaires et "polémiques" (preuve encore ici).

Et Allociné, hormis les articles de pure promo qu'ils signalent, ils parlent de plein de séries, et offrent une couverture à des tas de trucs, pas uniquement informative. Y'a aussi leurs vidéos sur les séries (notamment Walking Dead, où ils donnent des avis), leurs "raisons de regarder ceci" et ce genre de choses, avec ce côté bisounours promo où tout a des points positifs.

rod
06/12/2016 à 17:02

Il y a effectivement Ash, je n'y avais pas pensé sur le moment.
Allociné ne fait pas de critiques il me semble, et ne propose pas d'avis tranché dans ses news, ils relayent c'est tout, une base de donnée française de l'actu ciné et séries.
EL, en plaquant son avis dans les news (un petit tacle à Marvel dés qu'une photo promo pointe le bout de son nez), répond dans les commentaires qu'ici on parle avec le coeur, que c'est un site qui affirme ses opinions,... C'est bien. C'est juste dommage qu'en terme de chronique de série, il s'agit souvent de passer du temps sur des choses qu'ils vomissent chaque semaine.
Aller au bout du raisonnement et passer un peu plus de temps sur des séries qui provoquent leur enthousiasme serait plus pertinent.
Pour en rester sur Westworld, qu'un autre rédacteur écrive cet article "conclusions des storylines" aurait également été avantageux.

Natla
06/12/2016 à 16:49

@rod

J'ai plutôt lu qu'ils équilibraient entre leurs goûts (Halt and Catch Fire par ex, dont tout le monde se fout surtout en France) et la demande du public. Jamais que c'était le royaume des bisounours où ils parlaient que de ce qu'ils aiment.
Et écrire "en fonction de leurs avis personnels", ce serait justement pas cohérent avec le fait de descendre Westworld que tout le monde semble adorer vu les réactions sur chaque article ? Ce serait pas du pur Allociné de dire que tout est bien à partir du moment où on en parle ?

D'ailleurs quitte à parler de tout ça, faut le faire pour de vrai : que chaque semaine ils écrivent avec amour sur Ash vs Evil Dead et Dragon Ball machin. Comme Westworld et Walking Dead.

rod
06/12/2016 à 16:33

Je suis bien d'accord qu'on attirera forcément + de clics en parlant de TWD ou du nouveau hit de HBO.
Je ne dis pas qu'il faudrait se priver de son petit gagne pain en ne couvrant pas l'actualité de ce qui fonctionne.
Mais si Poucave à le temps de rédiger 2 articles sur le final de Westworld pour raconter grosso merdo la même chose 2 fois, il a à mes yeux le temps de chroniquer une série qu'il affectionne en répartissant mieux son temps de travail.
Au delà du clic, il est aussi souvent plus aisé de se complaire dans la critique négative.
Dire que le site est à l'image de son public me semble contraddictoire avec les déclarations de divers rédacteurs clamant haut et fort qu'ici, sur EL, ils écrivent en fonction de leurs avis personnels. Sinon tu deviens un Allociné bis, tu te contente de relayer des news sans trop te mouiller et basta.
Donc je répète ma question, ne serait-ce pas plus intéressant de chroniquer régulièrement des séries qui vous plaisent?

Natla
06/12/2016 à 16:15

@rod

Quand ils ont commencé à traiter Mr Robot par épisode, ça avait pas l'air d'intéresser grand monde dans mon souvenir... Comme quand ils reviennent sur des séries géniales style Sliders.
Ca a beau se plaindre et critiquer et s'exciter (dans les deux extrêmes), chaque Walking Dead ou Westworld créé de longs débats et plein de réactions. A un moment faut comprendre qu'un site de ciné, comme une programmation de multiplexe, c'est en partie à l'image du public. Y'a qu'à faire un tour sur Facebook avec un océan de commentaires autour de ces séries, à des années lumières de Halt and Catch Fire par ex.

Fear the Walking Dead : y'a eu un récap pour visiblement dire "stop on abandonne mais on a essayé" (et surprise, une tonne de gens sont venus hurler et faire une crise parce qu'ils aimaient la série).

rod
06/12/2016 à 16:08

Par contre on peut poser la question de la pertinence de cet "article". Le rédacteur qui n'a pas aimé Westworld nous livre, après sa critique, une suite de ses mécontentements sous forme de "voilà point par point ce que vous aviez déjà compris en voyant l'épisode". N'aurait-il pas été plus intéressant de le faire écrire par quelqu'un qui apprécie la série?
Question plus large: Ne serait-il pas intéressant pour vous de chroniquer de manière hebdomadaire des séries qui vous plaisent?
Car je ne comprends pas le choix de limiter une série que vous appréciez comme Halt and Catch Fire à un court bilan de fin de saison, et de se taper chaque semaine des Walking Dead, Fear the Walking Dead, Westworld,... dont plus grand monde attendrait une chronique rédigée avec enthousiasme de votre part.

Plus

votre commentaire