L'épisode culte : Alias, Quentin Tarantino star d'un hommage à Piège de cristal

Geoffrey Crété | 18 juin 2016
Geoffrey Crété | 18 juin 2016

Parce qu'il n'y a pas que le cinéma dans la vie d'un cinéphile, nouveau rendez-vous nostalgique sur Ecran Large : l'épisode culte, qui reviendra sur un morceau de choix d'une série remarquable. 

ATTENTION SPOILERS

Alias n'est pas juste la série qui a révélé J.J. Abrams, Jennifer Garner, et Bradley Cooper. C'est surtout une excellente série d'espionnage, mélange audacieux de soap opera et de thriller, arrivée la même année que 24 heures chrono comme un baton de dynamite dans le paysage TV américain.

C'est aussi une série qui s'est payée de nombreux invités de luxe : Faye Dunaway, Roger Moore, Rutger Hauer, Isabella Rossellini, Ethan Hawke, Christian Slater, Angela Bassett, Elodie Bouchez, David Carradine, Justin Theroux, Gina Torres, Tobin Bell, Amy Irving, et même quelques réalisateurs comme Peter Berg, David Cronenberg et Quentin Tarantino. Le cinéaste culte de Pulp Fiction et Jackie Brown incarne ainsi un fou furieux dans un double épisode mémorable de la saison 1 diffusé en 2001 : Jeux dangereux.

 

Image 354573

 

MY NAME IS SYDNEY BRISTOW

Créée par J.J. Abrams, Alias raconte l'histoire de Sydney Bristow, interprétée par Jennifer Garner. Recrutée pendant ses études, elle intègre le SD-6, une filiale de la CIA, pour devenir une espionne de premier ordre sous les ordres d'Arvin Sloane. Lorsque son petit ami la demande en mariage, elle décide de briser le code de sa double vie pour lui dire la vérité. Mais son fiancé est tué, et Sydney découvre à son tour la vérité : le SD-6 n'est pas une branche secrète de la CIA, mais l'ennemi qu'elle pensait combattre. Elle décide alors de devenir un agent double, pour oeuvrer de l'intérieur.

Episodes 12 et 13 de la première saison, Jeux dangereux intervient donc tôt dans l'intrigue. Après avoir appris dans le pilote la vérité sur son père Jack, qui est lui aussi un espion et un agent double pour la CIA, Sydney a découvert que sa mère n'était non pas professeure mais agent secret pour le KGB. Son mariage et sa famille n'étaient qu'une couverture. Sous le choc, elle annonce à Vaughn, son contact à la CIA, qu'elle va abandonner cette vie.

Le moment parfait pour les scénaristes sadiques de la série pour entraîner l'héroïne dans une prise d'otages au sein du SD-6, qu'elle devra donc sauver. Alors qu'elle descend vers les bureaux secrets en expliquant à son père que "This life has to stop", l'ascenseur s'arrête, comme pour lui répondre. Le diabolique McKenas Cole (Quentin Tarantino) débarque ainsi dans les locaux avec une équipe de mercenaires, enferme les employés, et commence à torturer Sloane pour pouvoir récupérer une mystérieuse boîte dans le coffre fort du SD-6.

 

Quentin Tarantino

 

GLORIOUS BASTERD

Avec son costume de Reservoir Dog et son air vicieux, McKenas Cole arrive pour une double mission : récupérer une mystérieuse boîte liée au fameux Rambaldi, le Leonard de Vinci au coeur des premières saisons d'Alias, et se venger de Sloane. Car Cole était un espion du SD-6, qui a été capturé et donc renié par ses supérieurs, puis torturé.

Le rôle sied parfaitement à Quentin Tarantino, qui incarne avec une aisance et un plaisir évidents ce mercenaire vicieux et revanchard. Les scénaristes lui offrent de longues tirades, probablement autant pour satisfaire le réalisateur que ses fans. Le voir rappeler à Sydney que des années plus tôt, il a tenté de la séduire mais que la jeune femme l'a menacée de lui briser les rotules s'il réessayait, est à ce titre particulièrement réjouissant vu la réputation de Tarantino. La confrontation ira jusqu'à l'affrontement à main nue, où le cinéaste prend brutalement le dessus avant d'être finalement mis à terre par l'héroïne.

Tarantino réapparaîtra dans la délicieuse saison 3, aux côtés de Sark et Lauren Reed, merveilleux antagonistes de Sydney. Car Alias a toujours su mettre en avant des personnages forts, charismatiques, parfaitement servis par une écriture hautement efficace.

 

quen

 

DIE HARDER

Le nom sur le van des mercenaires de Cole, "McTiernan Air Conditioning", n'est pas innocent : le double épisode Jeux dangeureux rend un petit hommage au Piège de cristal avec Bruce Willis. Comme John McClane, Sydney Bristow s'interroge profondément sur son existence et ses choix lorsqu'elle échappe de justesse à une prise d'otages. Elle tente alors de mettre à mal les plans d'une bande de vilains en jouant avec leurs nerfs, notamment grâce aux conduits d'aération. Comme Gruber, Cole tente de soutirer au patron le code du coffre fort par tous les moyens.

Au-delà de cet hommage imbriqué dans ce faux bottle episode, il y a l'idée que tous les personnages sont des otages. Sloane, Marshall et Dixon sont pris en otage par Cole, lui-même otage de sa colère furieuse contre ce chef auquel il a trop fait confiance. Vaughn est coincé entre sa mission professionnelle et ses sentiments naissants pour Sydney. Jack est prisonnier de son passé, de ses mensonges incessants, qui le condamnent à briser son présent et sa relation bien compliquée avec sa fille.

 

Jeux dangereux

 

Et Sydney, surtout, est otage : de sa famille, de ses choix, de ses émotions, de sa mission morale, de sa quête de vengeance pour le meurtre de son fiancé. Lorsqu'elle se rend à Cole pour sauver son père, l'homme lui aussi rongé par la colère lui offre un conseil : Sloane va la décevoir et la trahir, comme il l'a fait avec lui. L'héroïne ne peut qu'aquiescer en silence. Dans une autre scène, elle s'étonne d'être en pleine mission pour sauver ce SD-6 qu'elle cherche désespérément à détruire. Alias prend un malin plaisir à brouiller les pistes, redistribuer les cartes, et déplacer les lignes - pour rendre le terrible Sloane sympathique voire héroïque, pour prouver à Sydney qu'elle n'a pas la liberté qu'elle pensait posséder.

La course contre la montre pour empêcher le système de sécurité du coffre de détruire le SD-6 est celui de Sydney Bristow, condamnée à être hantée et rattrapée (littéralement) par ses démons. Alias n'en est qu'à la moitié de sa première saison et déjà, elle offre ce type d'épisode jouissif, qui confronte les héros à leurs failles et leurs limites, tout en assurant impeccablement le service côté suspense.

Sans oublier ce fabuleux mystère autour de Rambadli, utilisé comme un gigantesque MacGuffin pendant les cinq saisons de la série. Avant de repousser un peu trop les frontières de l'absurde et du délire new age à partir de la saison 4, Alias a ainsi été une série palpitante d'une efficacité redoutable, qui a utilisé et réinventé les ficelles du genre avec une audace parfois déconcertante. Jeux dangereux reste donc l'un des fiers représentants de cet âge d'or, et de l'attrait extraordinaire de la série à l'époque.

 

Retrouvez les précédents épisodes cultes : 

X-Files - Projet Arctique 

Buffy contre les vampires - Un silence de mort

Au-delà du réel : L'aventure continue - Le Bouton de la mort

Doctor Who - Les Anges pleureurs

 

Jennifer Garner

 

commentaires

Ryuichi
18/06/2016 à 16:36

J'avais jamais remarqué le McTiernan sur le van ha ha !
Bon épisode. Pas mon top 10, mais c'est intéressant qu'il intervienne si tôt dans la série, j'avais oublié

Kilopo
16/06/2016 à 23:41

Cette série est terriblement géniale. Ca me donne envie de revoir les premières saisons.

BelXander
16/06/2016 à 16:32

Bel article hommage. Pour un très bon double épisode comme on les aime quand on est sérivore.

votre commentaire