The Unit - Saison 2

Stéphane Argentin | 18 septembre 2007
Stéphane Argentin | 18 septembre 2007

Après une courte saison inaugurale qui soufflait le chaud et le froid mais portait déjà la marque du duo David Mamet / Shawn Ryan, la deuxième saison de The Unit trouve un certain « équilibre qualitatif » grâce à une poignée d’épisodes au traitement, tant narratif que visuel, plutôt bien senti.

 

Tout d’abord, nouveau fer de lance de bon nombre de fictions télés américaines, certains épisodes font écho à l’actualité géopolitique de ces dernières années. Difficile en effet de ne pas dresser un parallèle entre la tristement célèbre prise d’otages de Beslan (septembre 2004) et l’épisode 2.20 – In Loco Parentis où l’unité parvient à résoudre une crise identique mais sans la moindre victime civile cette fois. Quant à la plus grosse catastrophe naturelle de l’histoire contemporaine des États-Unis, à savoir l’ouragan Katrina (août 2005), l’épisode 2.5 – Force Majeure se charge de mettre en place une situation similaire avec un dénouement où, pour la première fois de la série, Jonas Blane (Dennis Haysbert) laissera ses sentiments personnelles aller à l’encontre de ses ordres.

 

Soit un côté beaucoup plus « humain » pour The Unit qui se manifestera pour de bon avec, pour la première fois à l’écran au cours de l’épisode 2.12 – The Broom Cupboard, l’apparition de POTUS lui-même (President Of The United States) en la personne de William H. Macy. Un homme qui prend enfin le temps de s’enquérir du moral de sa « Black Ops Team » dont lui seul connait, en théorie, les agissements. Jonas Blane aura bien besoin de ce geste de soutien et d’amitié après un épisode éprouvant pour le personnage (2.10 – Bait) où la série n’hésite pas, à l’image de l’épisode 1.8 – SERE, à aborder à nouveau de front la question de la torture physique. Un physique et un moral que les membres de l’unité se devront d’avoir à toute épreuve comme le prouve l’entrainement de Brown (Scott Foley) au cours des flashbacks de l’épisode 2.8 – Natural Selection.

 


Deux autres épisodes, diamétralement opposés dans le recours à la force armée, se posent également comme de brillantes réussites : le premier, 2.3 – The Kill Zone, tout en précision sous les tirs d’un sniper d’exception et le second, 2.17 – Dark of the Moon, brillante relecture du célèbre siège de Fort Alamo. Ou quand la télévision ridiculise une nouvelle fois en moins de 45 minutes une majorité de longs-métrages qui n’arrivent pas à la cheville de ses deux histoires. Un épisode (2.17) qui, comme plusieurs autres cette saison, se penche désormais très sérieusement sur le cas de la situation américaine actuelle en matière de terrorisme. Joli pied-de-nez tout d’abord de la part des scénaristes que d’avoir attribué à l’équipe de Blane le rôle de terroristes le temps d’un épisode, 2.16 – Games of Chance, au cours duquel plusieurs unités d’élites de différents pays s’affrontent le temps d’une compétition pour déterminer la meilleure d’entre toutes.

 

Le jeu n’est plus de mise en revanche lorsque David Mamet lui-même écrit et réalise l’épisode 2.6 – Old Home Week pour porter un regard pertinent, ni vraiment pro ni totalement anti-guerre en Irak. Soit le début d’un fil rouge narratif pour le personnage de Tiffy (Abby Brammell) qui ira purger une peine d’intérêt général auprès d’une coalition anti-guerre. L’autre fil rouge marquant interviendra quant à lui à l’épisode 2.21 – Bedfellows qui porte le sceau à l’écriture de Shawn Ryan et marque le début des ennuis pour l’unité, désormais dans le collimateur de la CIA. Des difficultés qui conduiront à la dissolution de la Team (la même situation était survenue dans The Shield, l’autre série créée par Shawn Ryan) et amèneront le personnage de Jonas Blane à opter pour la même solution que Jack Bauer à la fin de la saison 4 de 24 heures chrono. Soit les prémices d’une trame narrative que l’on espère savamment exploitée au cours de la saison 3, en même temps que la prolongation de nombreuses autres intrigues aussi intéressantes que cette deuxième saison.

 


The Unit saison 2 : Tous les mercredis soir à 22h50 sur M6 depuis le 12 septembre 2007.

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire