Dingue de toi - Saison 1

Stéphane Argentin | 6 mai 2007
Stéphane Argentin | 6 mai 2007

Bien que Friends ait éclipsé la concurrence aux yeux du grand public dans les années 1990, certaines sitcoms sont néanmoins parvenues à se faire leur petit nid à l’ombre de la géante. Il en sera ainsi de Dingue de toi (traduction littérale et fidèle du titre original Mad about you) qui, peut-être parce qu’elle vit le jour deux ans avant Friends, suivra durant sept longues et belles années le quotidien de Mr & Mme Buchman, alias Paul Reiser (également co-créateur du show) et Helen Hunt.

 

Et bien que l’idée de départ n’ait rien de très originale (les vicissitudes et autres joyeusetés de la vie de couple), la formule sera payante et permettra à la série de glaner moult nominations et autres récompenses parmi lesquelles quatre Emmy Awards et quatre Golden Globes pour Helen Hunt, tandis que son partenaire à l’écran repartira systématiquement bredouille de ces cérémonies protocolaires. Un comble alors que la dynamique du duo et par extension de la série fonctionne à plein régime à l’écran. Débutant cinq mois après le mariage de Monsieur et Madame, Dingue de toi aura en effet tout loisir d’examiner en profondeur les nombreux aléas de cette union et aux comédiens de s’en donner à cœur-joie au cours des sept années de leur vie commune à l’écran. La première saison se focalise ainsi en grande partie sur la transition de leur célibat respectif – l’ancienne girlfriend (ép. 2 avec Lisa Edelstein, future Dr. Cuddy dans l’excellente Dr House) ou boyfriend (ép. 21 avec le peintre), l’ancien appart (ép. 8), la première rencontre (ép. 13 avec une certaine Lisa Kudrow en guest star) – à cette nouvelle vie à deux – le choix d’une sortie dominicale (ép. 3) ou bien d’un canapé (ép. 4) – et des premières remises en question – la rupture du couple d’amis Fran / Mark.

 

Les blagues et autres situations rocambolesques ne sont pas toujours très fines (c’est le genre « sitcom » qui veut ça) et ne font pas toujours mouches mais là encore, la bonne humeur du couple Helen Hunt – Paul Reiser fait tellement plaisir à voir qu’elle parvient à arracher sans trop de mal quelques éclats de rires de temps à autres (la palme revenant à l’épisode avec Jerry Lewis en guest star). Et si la carrière de Paul Reiser est plus ou moins tombée en désuétudes depuis l’arrêt de la série, celle d’Helen Hunt a, entre temps, littéralement explosée : aux côtés de Jack Nicholson dans Pour le meilleur et pour le pire (Oscar de la Meilleure actrice dans un second rôle), de Mel Gibson dans Ce que veulent les femmes ou encore des apparitions dans Seul au monde, Le Sortilège du Scorpion de Jade et plus récemment Bobby.

 

Quant à la vie de couple, et bien que le genre « sitcom » soit plus ou moins au creux de la vague depuis le tournant du millénaire, le principe reste viable puisqu’une nouvelle série, How I met your mother / Comment je l’ai rencontrée, s’est en effet réappropriée l’idée (par le biais d’une narration à la fois pré et post-mariage cette fois-ci) avec un joli succès (une troisième saison vient d’être confirmée pour l’an prochain). Preuve supplémentaire que la vie à deux a encore de beaux jours devant elle. Tout du moins à l’écran…

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire