Prison break privé de prime sur M6

Stéphane Argentin | 21 novembre 2006
Stéphane Argentin | 21 novembre 2006

Si l'on voulait faire dans le sarcastique, on pourrait dire que bien d'autres émissions diffusées en prime time sont beaucoup plus nuisibles pour les neurones mais pour l'heure, on s'en tiendra à la série qui nous concerne, en l'occurrence Prison break, qui se retrouve dans le collimateur du fameux CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel). Ci-dessous, le communiqué officiel de l'organisme :

« Le Conseil a écrit à M6 au sujet de la diffusion, depuis le 31 août 2006 à 20 h 50, de la série Prison Break dont certains épisodes sont classés en catégorie III (déconseillé aux moins de 12 ans) et d'autres en catégorie II (déconseillé aux moins de 10 ans).

Cette série présente, aux yeux du Conseil, de nombreuses scènes de violence dans un contexte carcéral perturbant pour de jeunes enfants. La classification en catégorie II n'apparaît donc pas adaptée. Aussi le Conseil a-t-il demandé à la chaîne de classer tous les épisodes en catégorie III et de les diffuser après 22 h. »

Au regard des audiences croissantes, voire même vertigineuses, enregistrées au fil des semaines (avec un pic lors du final le 8 novembre dernier à 7,5 millions de téléspectateurs, cf. news), l'on imagine bien volontiers que les responsables de la chaîne ne seront guère enclins à voir leur nouvelle bête de course de l'audimat reléguée en deuxième partie de soirée. Affaire à suivre…

Attention spoilers saison 2 : D'autant plus que la deuxième saison, dont la diffusion est actuellement en cours outre-atlantique, est déjà beaucoup moins « graphique » que la première, les différentes « tortures carcérales » n'étant désormais plus de rigueur (à l'exception peut-être de T-Bag, quelque peu malmené il est vrai).

Découvrez un aperçu de la deuxième saison de Prison break à cette adresse.
Découvrez notre test du coffret DVD de la première saison de Prison break à cette adresse.

Juste pour le « plaisir » (qui a dit « sadique » ?), un petit rappel d'une des scènes de la première saison qui fait sans aucun doute partie de celles incriminées…

Source : CSA

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire