Arrested Development en sursis

Zorg | 19 décembre 2005
Zorg | 19 décembre 2005

Les aventures de la famille la plus déjantée et névrosée du paysage audiovisuel américain pourraient bien ne pas se terminer de façon prématurée. Car même si FOX administre actuellement les soins palliatifs à Arrested Develoment après avoir réduit le nombre d'épisodes de la troisième saison de 22 à 13, l'attente de l'annulation officielle et définitive se prolonge. Il n'en reste pas moins que deux chaînes seraient visiblement sur les rangs pour reprendre la série moribonde, et pas des moindres : ABC et Showtime, même si aucune confirmation officielle n'a été faite de part et d'autre.

Les deux prétendantes auraient manifesté un intérêt significatif pour une des comédies les plus primées de ces dernières années (aux Emmy Awards notamment), avec pour intention de tourner de nouveaux épisodes malgré le coût élevée (1,6 millions de dollars pour les 30 minutes d'un épisode) et des audiences moyenne sur les grandes ondes (4 millions en moyenne depuis la reprise de la troisième saison).

ABC a en effet le vent en poupe avec les trois méga cartons récents que sont Lost, Desperate Housewives et Grey's Anatomy, et elle a besoin de nouvelles comédies de qualité pour remplir sa grille. Showtime quant à elle est plus habituée aux programmes avant-gardistes et à l'humour vitriolé (avec notamment le succès récent de Weeds, récemment renouvelé, voir news), et une audience de 4 millions serait un très gros hit pour une chaîne du câble.

Mais il reste pour l'instant à attendre l'annulation officielle de la part de la FOX, qui n'est peut-être pas entièrement prête à laisser filer sa série malgré des audiences faibles et un déficit financier évident (de l'ordre de 400 000 dollars par épisode selon les rumeurs). Les revenus des ventes DVD sont en effet dans la balance, ainsi que ceux de la syndication.

La « syndication » est aux États-Unis la revente de programmes télévisés aux chaînes et stations indépendantes en dehors du système des « broadcast networks », les grand réseaux hertziens que sont ABC, CBS, NBC, en vue de rediffusions massives et permanentes. Cela permet à bon nombre de programmes d'atteindre une rentabilité financière significative, et la barre pour atteindre ce statut est généralement fixée vers la centaine d'épisodes produits. Plus de 150 programmes, allant de la sitcom (Friends, Frasier, Happys Days) au talk show (Jerry Springer, Oprah) en passant par les jeux télévisés (Jeopardy), les reality shows (Cops) et les séries dramatiques classiques (24, Alias, CSI, X-Files), sont actuellement en syndication aux États-Unis.

Source : Variety

Tout savoir sur Arrested Development

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire