Millennium : l'enfant bâtard du père d'X-Files

JL Techer | 12 mars 2022
JL Techer | 12 mars 2022

Alors que X-Files battait des records d'audience, Chris Carter se lançait dans l'exploration des tréfonds de l'âme humaine avec Millennium

Lors de son lancement en 1993, la série X-Files de Chris Carter est quasi instantanément devenue une poule aux oeufs d'or. Toujours un véritable objet de culte plus de 30 ans après, la saga a même eu droit à un étrange, mais hautement satisfaisant reboot/remake/suite en 2016 sous le sobriquet "Resurrection"Retour en 1996, au moment où la X-Files Mania battait son plein. 

L'alchimie entre Mulder et Scully était telle que la série était presque sur des rails, battant des records d'audiences. Mais Chris Carter avait envie d'autre chose. Il souhaitait pousser toujours plus loin son exploration de l'âme humaine et de l'étrangeté de ce monde avec un projet plus radical et crépusculaire. Un projet qu'il aurait vendu à la Fox, selon ses propres dires, comme un "Seven à Seattle".

Avec son nouveau bébé, Carter a voulu dire adieu au doute raisonnable et à l'ambiguïté des situations propre à X-Files, pour se plonger à corps perdu dans l'horreur. Une horreur à double visage : humaine, montrant les plus profondes ténèbres de l'esprit humain, et aussi biblique, avec une fascination pour les délires millénaristes. Cette exploration aux effluves de fin du monde porte le nom de Millennium.

 

Millennium : Photo Millennium, Lance HenriksenOverload de charisme

 

l'horreur est humaine

Frank Black est une gueule cassée. Il porte de nombreuses meurtrissures, non pas physiques, mais psychologiques. Ancien agent du FBI, il a longtemps travaillé pour cette institution, enquêtant sur des tueurs en série et sociopathes bien humains, avant de se retirer. La charge devenait bien trop lourde. Et pour cause : Frank ne se contentait pas d’enquêter, il habitait l’esprit des tueurs pour mieux les comprendre et les traquer.

Cette « Malédiction », qu’il ne définit pas comme un don de médiumnité, l’a amené à être témoin des pires atrocités commises par ses congénères, brisant peu à peu sa foi en l’humanité. Après sa retraite du FBI, Frank a été contacté par le mystérieux Groupe Millennium, pour lequel il travaille comme consultant. Un job qu’il pensait être à même de le préserver, ainsi que sa famille, des horreurs qu’il avait déjà vécues. Il se trompait.

Frank Black est soumis à la même malédiction que le Will Graham de Thomas Harris, condamné à « devenir » le tueur pour le comprendre et l’arrêter, et évoque dans une moindre mesure le Jacob Singer campé par Tim Robbins dans L’échelle de Jacob. Sa plongée dans la psyché des tueurs et dans les abominations dont sont capables les êtres humains l'a fait glisser lentement mais sûrement vers la figure du monstre.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Tout savoir sur Millennium

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Mkm
16/03/2022 à 12:23

Les 2 premières saisons restent une petite madeleine de Proust
la 3eme une legere déception, mais BON, ca reste quand meme une des rares séries dont je garde l'intégrale en dvd

zetagundam
14/03/2022 à 16:57

Superbe série. Dommage qu'il y ait cette énorme rupture de ton en cours de route car l'épisode d''avant rupture envoyait du très très lourd

Rakis
12/03/2022 à 23:10

Les 3 saisons revues l'an dernier. Les coffrets, ça a du bon. Evidemment le support n'est pas top, mais voilà clairement une série qui était très intéressante et portée par le charisme de ses interprètes (Lance évidemment, mais aussi l'ambigu Terry O'Quinn). Les deux premières saisons sont les meilleures, et du fait de son pitch, la série aurait eu du mal à dépasser le fameux compte à rebours, cet an 2000 tant redouté. Dommage que l'on ne soit pas allé jusque là. Effectivement, comme le souligne Galetas, superbe épisode psychédélique avec le long morceau de Patti Smith et le trip de Kristen Cloke, déjà remarquée dans X-Files (comme d'autres acteurs). Le sort de Bletcher m'avait sacrément marqué. Vraiment dure pour l'époque comme série, ce qui expliqua sa programmation chaotique.

Pat Rick
12/03/2022 à 20:46

Je l'ai revu l'an dernier et cette série tient encore bien la route de nos jours. A son époque elle était beaucoup plus noire dans son ambiance que la plupart de autres séries.
La 1ère saison est la meilleure.

galetas
12/03/2022 à 20:05

Oui, Winslow.
Le final mémorable de la saison 2.
Un épisode profondément hypnotique et crépusculaire illustré par le fantastique "Land horses" de Patti SMITH.
La saison suivante est malheureusement inutile.

moky99
12/03/2022 à 17:21

Une de mes séries préférées à l'époque mais qui a un peu mal vieilli (lié probablement au format 4/3 et qualité médiocre des suports...)

Fantofesse
12/03/2022 à 13:49

Série culte, noire mais avec quelques épisodes un peu faiblards se perdant un peu trop dans le mysticisme. Beaucoup se plaignent de la diffusion sur les chaînes tv, on trouve les intégrales des saisons pour une poignée d’euro sur le net.

L'indien Zarbi.
12/03/2022 à 12:27

Oui, très bonne série sacrifiée par l'incompétence des chaînes françaises de l'époque.

Winslow
12/03/2022 à 12:15

Une excellente série. Mais la diffusion française était catastrophique. Pas de diffusion du pilote, les épisodes passaient tard la nuit, interruption de la série au milieu d'une saison pour la reprendre un an plus tard ! Bref, j'avais tout de même apprécié, avec des épisodes incroyables comme le dernier de la saison 2.

Glowy
12/03/2022 à 11:11

@Flash J'aimais beaucoup cette série également, avec Lance Henriksen au top, et, comme tu le soulignes, il était difficile de composer avec la diffusion anarchique des épisodes. J'ai trouvé la fin bâclée et c'est bien dommage.

Plus
votre commentaire