Le Seigneur des anneaux : 5 évènements majeurs du Deuxième Âge qu'on veut voir dans la série Amazon

Lino Cassinat | 12 mars 2022
Lino Cassinat | 12 mars 2022

Le Deuxième Âge du Seigneur des anneaux est aussi passionnant que l'histoire classique que tout le monde connaît se déroulant au Troisième Âge. D'ailleurs, on a déjà listé cinq évènements majeurs qu'on veut absolument voir dans la série Amazon.

Les trilogies du Le Seigneur des anneaux et du Hobbit se déroulent, comme les livres de J.R.R. Tolkien dont elles sont adaptées, sur la Terre du Milieu au cours du Troisième Âge. La série Le Seigneur des anneaux : Les Anneaux de Pouvoir a cependant d’ores et déjà annoncé qu’elle se déroulerait pendant le Deuxième Âge, une période à laquelle le grand public n’est absolument pas familier (hormis un évènement précis, on y revient). Logiquement, elle peut paraître assez lointaine et nébuleuse, pour ne pas dire ennuyeuse.

Elle n’en est pas moins remplie d’évènements épiques dignes des films de Peter Jackson et qu’il nous tarde de voir à l’écran - en particulier les cinq listés ci-dessous.

ATTENTION, SPOILERS POTENTIELS !

 

 

1. SAURON S'ÉTABLIT AU MORDOR

Si l’on est au Deuxième Âge, c’est bien qu’il y a eu un Premier Âge, et au cours de ce Premier Âge, ce n’est pas Sauron qui tire les ficelles, mais un Vala (en gros, un dieu) corrompu appelé Melkor en Quenya ou Morgoth en Sindarin selon les occasions (pardon les puristes, on détaillera une autre fois les raisons de la distinction, mais on sait). Le Premier Âge s’achevant sur la défaite définitive de Morgoth, c’est Sauron, un Maia (en gros, un dieu inférieur) qui prend la relève en tant qu’ennemi numéro 1.

Bien que déjà très actif pendant le Premier Âge, et évidemment au coeur des troubles du Troisième Âge, Sauron ne sera pourtant jamais aussi malfaisant et destructeur qu’au cours du Deuxième Âge. À tel point qu’on pourrait aller jusqu’à dire que, comme un certain Thanos, ce sont ses méfaits qui pourraient servir de véritable fil rouge de cette période. Et le premier de ses méfaits est son installation en terre de Mordor.

 

Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau : photoSauron, au coeur de la Montagne du Destin

 

La géographie du Mordor avant l’arrivée de Sauron est assez spéculative, Tolkien ne l’ayant jamais détaillée (à notre connaissance). Ce qui est certain, c’est qu'avec l’arrivée du Maia en ces terres dominées par la Montagne du Destin, un énorme volcan en éruption permanente lorsque son maître vit, elles passent d’inhospitalières à infernales. L’air y est devenu pestilentiel, la population réduite en esclavage.

C’est durant cette période que Sauron construit son immense forteresse de Barad-dûr, avec le fameux Oeil de Sauron, sentinelle maléfique rendue célèbre par la trilogie de Peter Jackson. D’un point de vue plus narratif, l’installation de Sauron en Mordor sera également le début de son travail de corruption sur les terres au sud et à l’est de la Terre du Milieu, qui tomberont sous sa coupe et dans lesquelles voyageront les deux mages bleus Alatar et Pallando afin de tenter de contenir son influence. L’occasion parfaite d’explorer deux personnages et plusieurs zones géographiques jusqu’alors jamais visités. 

 

Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi : photoBienvenue au Mordor

 

2. LA FORGE DES ANNEAUX DE POUVOIR ET DE L’ANNEAU UNIQUE

Le titre parle de lui-même : c’est au cours du Deuxième Âge qu’ont été forgés les vingt anneaux avec lesquels on vous bassine depuis tant d’années - trois pour les Elfes, sept pour les Nains, neuf pour les Hommes, et un unique pour le Seigneur Noir. Dit comme cela, on voit mal comment on pourrait raconter quoi que ce soit d’excitant ou de spectaculaire – à moins que vous ne soyez profondément intéressés par un tuto de forgeron, ce qui est votre droit le plus strict – mais, évidemment, il y a toute histoire derrière la création des anneaux de pouvoir. Et pour la résumer en une phrase : c’est un gigantesque piège de Sauron.

Pour ne pas être reconnu des Elfes, Sauron, qui peut avoir plusieurs formes, prend sa belle apparence et se présente sous les traits d’Annatar à l’orfèvre-roi Celebrimbor (le même que dans Shadow of Mordor et Shadow of War oui), lui offrant de lui enseigner ses secrets afin d’élever son savoir de joaillerie au point le plus élevé. Sous l’influence d’Annatar, Celebrimbor devient le second plus grand orfèvre de toute l’histoire, derrière son grand-père Fëanor, créateur des trois Silmarils de légende (mais c’est une autre histoire). Mais il devient aussi le créateur d'objets de malheur, et aide Sauron sans le savoir dans sa duperie.

 

Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau : photo, Cate BlanchettGaladriel reçoit l'anneau Nenya

 

Ensemble, ils forgent seize anneaux, dont les pouvoirs dépassent l’entendement, qu'on peut résumer de cette manière : ils portent en eux la promesse de l’émergence de royaumes intemporels et divins. Avec cette promesse, Sauron entend évidemment tenter les différents chefs elfes de la Terre du Milieu avec ses anneaux, tous porteurs de son empreinte, puis forger ensuite en secret un anneau maître au coeur d’un volcan et dans lequel il concentre toute sa noirceur (ce qui promet une sacrée scène). À travers lui, il dominera les autres anneaux et leurs porteurs. Celebrimbor forge également trois anneaux supplémentaires seul, sans l’aide direct d’Annatar, et qui deviendront les trois anneaux des Elfes.

Ce sont toujours des créations maléfiques, mais Galadriel, Celebrimbor et Gil-Galad parviennent tout de même à les utiliser pour le Bien… même si cela les affecte d’un fardeau spirituel, le même que celui qui s’abat sur les épaules de Frodon lorsqu’il porte l’Anneau Unique. Ce qui explique pourquoi Elrond et Galadriel tirent des têtes de dépressifs terminaux et semblent détachés du monde dans les films de Peter Jackson : ils sont eux-mêmes liés par leurs anneaux au poison répandu par Sauron, dont ils sont dépendants malgré eux, car leurs royaumes merveilleux d'Imladris et de Lothlorien et leurs habitants prospèrent grâce aux anneaux. En quelque sorte, ils sont eux aussi sous l'influence de l'Unique.

 

Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau : photoL'Anneau Unique

 

Il faudra que l'Anneau Unique soit détruit et que le pouvoir des trois anneaux Elfes cessent d'être pour que Galadriel et Elrond quittent enfin la Terre du Milieu par les Havres Gris. On le voit, les anneaux de pouvoir sont une véritable peste déclenchée par Sauron, et leur influence néfaste s’exerce sur plusieurs millénaires, avec des répercussions sur la destinée de nombreux personnages ainsi que sur des royaumes entiers. Ce n’est pas pour rien qu’ils donnent leur nom à la série Amazon. Petite anecdote pour finir : le seul être qui résistera totalement à l’influence d’un anneau de pouvoir est Gandalf.

 

Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi : photoGandalf avec Narya au doigt

 

3. LA GUERRE DES ELFES ET DE SAURON (AVEC AUSSI DES NAINS ET DES HOMMES)

Lorsque Sauron enfile l’Anneau Unique, la domination s’enclenche sur les 16 anneaux qu'il a forgés avec Celebrimbor et leur véritable nature maléfique apparaît au grand jour. Sauron commande alors que les anneaux de pouvoir lui soient remis et que leurs porteurs se soumettent. Il sort du Mordor avec une armée innombrable, déferle sur ses ennemis considérablement affaiblis par ses duperies et dégomme plus ou moins tout ce qui bouge.

C’est une guerre qui n’a jamais racontée en grands détails et qui permettrait donc aux auteurs de la série de se permettre une grande liberté créatrice, en plus de fournir une saison pivot particulièrement sombre. Sauron est à ce moment-là au faîte de sa puissance et remporte victoire sur victoire, trucide quantité de ces Elfes qu’on aime tous détester, domine les Hommes, force les Nains à se retrancher du monde, brûle des forêts sacrées… bref, malgré quelques poches de résistance, il écrabouille quasiment tous les royaumes Elfes.

 

Le Seigneur des anneaux : Les Anneaux de Pouvoir : photoUne image de la destruction des royaumes Elfes ?

 

Ce sera aussi l’occasion parfaite pour l’univers de Tolkien que, malgré son image plutôt proprette, elle est aussi capable de verser dans la cruauté, notamment à travers la mort de Celebrimbor. Capturé par Sauron, ce dernier le torture pendant des jours et des jours afin de le forcer à révéler où et à qui ont été envoyés les 19 anneaux de pouvoir. Sauron convoite en particulier les trois anneaux Elfes, mais Celebrimbor succombe avant d’en révéler la localisation. Sauron réagit en empalant son corps sur un pieu, l’utilise comme cible d’entraînement à l’arc, puis comme bannière de guerre lors de son attaque des Havres Gris. Une réaction plutôt mesurée donc.

En dehors de cela, cette guerre sera la première du Deuxième Âge à pouvoir être qualifiée de guerre totale et à impliquer l’intégralité du monde connu et de ses habitants, et elle ne sera gagnée que de justesse par le camp du Bien grâce à l’arrivée d’une armée d’Hommes de Númenor appelés à la rescousse. Et encore, bien qu’elle s’achève par une défaite militaire de Sauron, forcé de se retrancher au Mordor, c’est une victoire à la Pyrrhus. Gil-Galad, mais surtout Elrond en sortent profondément diminué, les royaumes de leurs congénères complètement rasés, et les seize anneaux de pouvoirs sont récupérés par Sauron.

 

Le Seigneur des anneaux : Les Anneaux de Pouvoir : photoGil-Galad, le Haut-Roi des Elfes

 

C’est à ce moment qu’il en fait parvenir neuf pour les Hommes et sept pour les Nains, dans le but de les dominer à leur tour. Les neuf Hommes sombrent tous, certains avec leurs royaumes, et deviennent les neuf Nazgûls. Bien que les Anneaux des Nains soient dominés, leurs porteurs ne sont en revanche pas corrompus parce que… ce sont des nains (il y a une explication détaillée, mais voyez ça comme un trait racial bien pratique à la création de perso), même si les masses de trésors qu'ils accumulent grâce aux Anneaux attirent la convoitise des Dragons et en font, de fait, des aimants à malheur. Tactiquement, la guerre est perdue par Sauron, et pourtant son pouvoir croît encore considérablement.

 

Le Seigneur des anneaux : Les Anneaux de Pouvoir : photoElrond jeune

 

4. L'AKALLABÊTH : LE CATACLYSME DE Númenor ET LA DISPARITION D'AMAN

Notre préféré de la liste, car on parle là d’un évènement aux proportions bibliques, dignes d’un film catastrophe particulièrement baroque. Malgré la création des Anneaux de pouvoirs et ses armées innombrables, le plus grand pouvoir de Sauron n’a jamais été militaire, mais politique. Sauron règne, car mieux que quiconque, il manipule, tord, souille. Et rien ni personne n’en a autant payé le prix que le royaume de Númenor. Situé sur une île lointaine et peuplée d'Hommes descendants des Elfes (c'est compliqué), Númenor est un genre d'utopie atlantéenne, le plus grand royaume humain qu'Arda ait jamais connu.

Non contents d’avoir renversé le cours de la guerre précédente grâce à leur intervention, les Númenóréens partent à la capture de Sauron en personne. Après l’avoir localisé, ils débarquent avec une armada si grande que celle de Sauron s’enfuit immédiatement sans combattre, obligeant le Maia corrompu à se livrer. Sauron est capturé et ramené en Númenor, qui célèbre la victoire. Sauf que devinez quoi ? C’est encore un piège de Sauron, qui s’est intentionnellement laissé prendre. Il sait que la majeure partie des Númenóréens sont devenus vaniteux et orgueilleux, et compte utiliser cela à son avantage. D'ailleurs, trois seigneurs locaux ont déjà reçu un de ses Anneaux de pouvoir et révèrent Sauron.

 

Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi : photoLa Bouche de Sauron est d'ailleurs un Númenóréen corrompu

 

Les Númenóréens sont divisés en deux communautés, et tandis qu'une minorité est restée vertueuse, la grande majorité d'entre eux jalousent l'immortalité des Elfes malgré leur espérance de vie déjà séculaire, méprisent les Hommes "normaux" en Terre du Milieu, auxquels ils imposent leur domination. Ils ont même commencé à se détourner des Valar (en gros le panthéon des dieux bénéfiques de Tolkien) et de Eru Ilúvatar (le dieu créateur de tout, même des Valar).

Ils ont d'ailleurs pour roi l'usurpateur Ar-Pharazôn, un Homme dissolu qui a volé le trône à sa cousine Tar-Miriel avant de l'épouser de force (classe), surnommé "le Doré" en raison de son amour pour tout ce qui brille. Revêtant sa belle apparence, Sauron exploite cette décadence et gagne petit à petit la confiance du roi Ar-Pharazôn en jouant sur sa peur de la mort et son hybris. Sous son influence, Númenor devient un peuple hérétique et malfaisant, rejette définitivement Ilúvatar et tourne son culte vers Morgoth, le Vala corrompu et maître de Sauron. 

Mais le pire est à venir. Sauron nourrit tant le ressentiment d’Ar-Pharazôn que, 47 ans seulement après son arrivée à Númenor, il parvient à convaincre le roi, alors au crépuscule de son existence, de commettre le plus grand des sacrilèges : une invasion d'Aman, la terre divine sacrée à l’ouest du monde où résident les Valar. Ar-Pharazôn s’exécute, et alors que sa flotte accoste Valinor, la réponse est immédiate, brutale : l'Akallabêth, une intervention divine du Créateur en personne, Eru Ilúvatar.

 

Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi : photo SauronBon évidemment là on n’a pas d'image, mais c'est pour dire que tout est cassé

 

Eru Ilúvatar pulvérise non seulement l’armée d’Ar-Pharazôn, mais, pour faire bonne mesure, il enfonce le clou et noie l’île de Númenor, un désastre duquel très peu réchappent. Elendil et ses fils Isildur et Anarion s'échappent, mais Tar-Miriel décède. Et tant qu'il y est, Eru Ilúvatar retire également le continent divin Aman de la terre d'Arda et en rend l’accès (quasi-)impossible en tordant la croûte terrestre. Arda, jusque là plate, devient ronde, et les forces positives tutélaires des Hommes, des Elfes et des Nains quittent le monde, abandonnés ou presque par les dieux et désormais amené à voir tout ce qu'il y a de divin et de merveilleux disparaître petit à petit.

Malgré sa nouvelle réussite, Sauron y laisse quelques plumes malgré tout. Restée à Númenor pendant l’invasion d’Ar-Pharazôn, son enveloppe corporelle y meurt une première fois. Son esprit affaibli parvient à revenir et se réincarner en Mordor grâce à l’Anneau Unique, mais il perd à jamais la possibilité de revêtir sa belle apparence et ne peut plus se détacher de son Anneau. Un nouveau point faible qui causera sa seconde perte au cours de l’évènement suivant.

 

Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau : photoSauron, après avoir perdu sa belle apparence

 

5. LA GUERRE DE LA DERNIÈRE ALLIANCE

Une guerre que vous connaissez sans connaître, puisqu’il s’agit de celle aperçue dans le prologue de la trilogie de Peter Jackson. On y voit un petit bout de l’ultime bataille contre Sauron, où Isildur parvient à lui arracher de justesse l'Anneau Unique. Mais avant cette victoire finale, il y a toute une longue et pénible guerre à raconter, une guerre qui voit de nombreux héros mourir tragiquement et l'acrimonie entre les forces du Bien et du Mal atteindre son paroxysme.

Les quelques Númenóréens ayant échappé au cataclysme précédent s'exilent en Terre du Milieu et y fondent les royaumes d'Arnor et du Gondor. Le roi Elendil, père d'Isildur, y règne et sans grande surprise, il a une petite dent contre Sauron. Les Elfes sont eux aussi passablement échaudés après l'arnaque aux anneaux et la fessée déculottée que leur a infligée le sombre Maia au cours de la guerre pour les anneaux de pouvoir. Le Seigneur Noir lui-même est devenu plus brutal et plus haineux encore après la perte de son corps durant l'Akallabêth, et considère les Hommes comme ses pires ennemis.

 

Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau : photo, Hugo WeavingElrond, au coeur de la dernière bataille

 

Ne pouvant plus recourir à la ruse et à la malice, Sauron change de tactique et décide de s'imposer par la force brute, sans préalable. Dans sa hâte et poussé par une haine viscérale des Númenóréens, il sous-estime le pouvoir retrouvé des Elfes de Gil-Galad et la force des Hommes rescapés de Númenor, et lance une attaque avant que ses forces (individuelles comme armées) ne soient totalement reconstituées. Malgré une victoire symbolique, il est repoussé. Gil-Galad et Elendil, réalisant l'erreur de Sauron, décident de se regrouper afin de passer à la contre-offensive et d'en finir une bonne fois pour toutes avec le Mordor. Quelques nains de Khazad-Dûm les rejoignent, mais la plupart restent chez eux.

Le conflit est âpre et dur : douze années seront nécessaires pour grignoter le territoire de Sauron et de nombreuses vies sont perdues. Oropher, le roi Elfe et grand-père de Legolas, meurt. Amdír, un autre roi Elfe est massacré avec ses forces armées sur la terre qui deviendra les Marais Morts, traversés par Frodon, Sam et Gollum dans Le Seigneur des anneaux : Les Deux Tours. Néanmoins, les forces des Elfes et des Hommes engrangent les succès, forcent Morannon, la porte noire du Mordor, et établissent le siège de la forteresse de Barad-Dûr. Un siège qui prendra la vie du héros Anarion, le deuxième fils d'Elendil et frère d'Isildur, écrasé par un projectile catapulté de la forteresse assiégée.

 

Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l'anneau : photoIsildur

 

Finalement, bien décidé à calmer tout le monde, Sauron en personne s'avance et engage le combat à la Montagne du Destin, et, à peu près comme dans le film, il fait l'effet d'un bulldozer inarrêtable. Son armement n'est jamais proprement décrit dans les livres, mais toujours est-il qu'il massacre à tour de bras et que seuls les plus grands héros des Hommes et des Elfes parviennent à l'atteindre. Elendil et Gil-Galad lancent un assaut conjoint, et malgré les blessures qu'ils parviennent à infliger à Sauron, ils sont écrasés. Le Haut-Roi des Elfes étant notamment tué à mains nues par la Maia, sévèrement brûlé par le toucher du seigneur Noir, dont il est dit que les mains brûlent comme le feu - ce qui promet une sacrée scène.

Contrairement au film en revanche, le corps de Sauron est lui aussi défait, mais son esprit vit toujours à travers l'Anneau Unique et peut toujours se reconstituer. Isildur s'empare alors de la lame brisée de Narsil, l'épée d'Elendil (reforgée en Anduril pour Aragorn par la suite) et coupe le doigt de Sauron portant l'Anneau, mettant un terme à son règne... mais temporairement seulement. La suite, vous la connaissez : séduit par l'Anneau, le grand Isildur cède et refuse de le détruire. Le Deuxième Âge prend fin, mais par sa faiblesse, le Mal perdure.

Tout savoir sur Le Seigneur des anneaux : Les Anneaux de Pouvoir

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Lino Cassinat - Rédaction
16/03/2022 à 21:22

@Noumea687

Dans le Silmarillion :)

"Yet Sauron was ever guileful, and it is said that among those whom he ensnared with the Nine Rings three were great lords of Númenórean race."

Bombadil
16/03/2022 à 09:28

Ouais moi perso j’espère juste que ça sort pas. Ça va complètement déforcer l’œuvre. Tous les créateurs qui avaient une connaissance et un savoir sur l’œuvre de Tolkien l’ont quitté…

Noumea687
16/03/2022 à 03:02

Bonjour,

Bravo pour ce bel essai. Ou avez vous trouvé le passage sur les 3 anneaux données aux numénoreens ?

Cordialement

Givrecoeur
15/03/2022 à 16:01

Sachant qu'Amazon n'a pas les droits du Deuxième âge, vous pouvez espérer longtemps.

Simon Riaux - Rédaction
14/03/2022 à 17:26

@The killer

Moi je suis un robot, mais je n'ai toujours pas d'île privée.

Geoffrey Crété - Rédaction
14/03/2022 à 17:22

@Ethan
Je pense que personne dans l'équipe ne maîtrise ce sujet, et qu'on a beaucoup trop d'articles sur le feu pour le mettre en prio, mais sait-on jamais, un jour !


@Thekiller
Amazon nous paye tellement bien qu'on vient de publier une critique très positive de I Love America ! (1/5).
https://www.ecranlarge.com/films/critique/1422513-i-love-america-critique-du-sex-and-the-pourri-damazon-avec-sophie-marceau
Et vous allez voir pour Deep Water très bientôt...

Si on était payés pour parler de l'actu et de sujets majeurs, je peux vous assurer que je serais actuellement sur mon île privée, et un robot vous répondrait.

Morcar
14/03/2022 à 09:57

Un résumé bien travaillé sur les faits qui forment la base historique de ce deuxième âge.
Je suis curieux de voir ce que ça va donner dans la série. Parce que bon, il n'y a que cinq saisons d'annoncées, donc on voit mal comment ils pourraient faire tenir tout ça dans ces cinq saisons, tout en livrant une série assez fluide à suivre.

Abdul Jabbar
13/03/2022 à 21:31

Très impatient de voir cette série, véritable ode à la diversité ethnique de notre planète. J'espère seulement qu'amazon ne montrera pas de scène qui pourrait heurté la sensibilité des croyants muslim de france, qui, rappelons-le, est la première religion pratiquée en France.

Ethan
13/03/2022 à 19:46

@Geoffrey Creté
Bonjour un dossier svp sur Caraïbes offshore série des années 90 m6

Thekiller
13/03/2022 à 18:34

Amazon vous paye combien pour un article comme ça ?

Plus
votre commentaire