Penny Dreadful sur Netflix : pourquoi c'est l'une des plus belles et noires séries récentes

Geoffrey Crété | 18 avril 2020
Geoffrey Crété | 18 avril 2020

Et si on reparlait de Penny Dreadul, l'une des séries les plus belles, étranges et noires de ces dernières années ?

Presque quatre ans après sa fin, Penny Dreadful donne naissance à une série dérivée, Penny Dreadful : City of Angels, toujours menée par John Logan mais avec cette fois Natalie Dormer au premier plan.

C'est l'occasion parfaite pour revenir sur la série portée par Eva Green, Josh Hartnett et Timothy Dalton, diffusée sur Showtime et disponible sur Netflix.

 

photoTout commençait pourtant dans la joie

 

JAMES BONDIEU

Il y a quelque chose de James Bond dans Penny Dreadful, du moins dans les coulisses. La série a été imaginée et dirigée par John Logan, scénariste prestigieux de Gladiator et Aviator, qui sortait du phénomène Skyfall et s'apprêtait à enchaîner avec Spectre. Le réalisateur Sam Mendes est d'ailleurs crédité comme producteur exécutif. Et à l'image, il y a Timothy Dalton, interprètre de 007 dans Tuer n'est pas jouer et Permis de tuer, et Eva Green, James Bond girl ultime de Casino Royale (sa manière d'analyser Ethan dès leur première discussion rappelle d'ailleurs son échange tendu avec 007 dans le train). Sans oublier Helen McCrory et Rory Kinnear, tous deux présents dans Skyfall.

Passionné de monstre, folklore et créatures mythiques de la littérature de genre, John Logan imagine ainsi cette histoire qui met en jeu Frankenstein, Dorian Gray, Dracula, Van Helsing, docteur Jekyll ou encore des loups-garous. D'où le titre : Penny Dreadful est un terme qui désigne un sous-genre littéraire populaire dans l'Angleterre du XIXe siècle, plein d'histoires sordides et vendu sur un mauvais papier, pour une population jeune. Un peu comme le Grindhouse a été rappelé par Tarantino et Rodriguez, avec néanmoins un goût assumé pour le régressif, Logan ramène ce courant oublié pour lui redonner ses lettres de noblesse.

 

photo, Timothy Dalton, Eva GreenPermis de tuer royalement

 

Logan expliquera cet attachement à ces monstres et marginaux par son histoire personnelle, et notamment son homosexualité : "J'ai grandi à une époque où c'était bien moins accepté socialement qu'aujourd'hui. Je sais ce que c'est de se sentir différent, de se sentir comme s'il n'y avait personne d'autre comme vous. J'ai beaucoup pensé à ça et aux films des années 1940, où Dracula croisait Frankenstein et le loup-garou. Je me suis demandé ce que ça ferait si on traitait ces personnages de façon 'sérieuse'. Et c'est comme ça que tout a commencé."

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

commentaires

valet de coeur
08/08/2020 à 17:32

Exellente serie

Nico1
29/04/2020 à 00:03

La saison 1 est une merveille, j'ai décroché sur la saison 2., malgré les indéniables qualités. Beaucoup d'incohérences scénaristiques, des décisions prises par certains personnages absurdes et incompréhensibles et une histoire étirée jusqu'à plus soif sur dix épisodes où l'on ne comprend plus où tout cela nous mène.

Kyle Reese
23/04/2020 à 01:59

The End pour cette série splendide et fantastique pas loin du chef d’oeuvre.
Il est vrai que la seconde moitié de la saison 3 semble un peu précipitée.
La guerrière Catriona Hartdegen et le Lord Hyde ont du être écrit bien en amont de la décision de terminer cette série sur cette saison 3 et c’est en effet un peu dommage.
Mais je pense que le choix de s’arrêter là fut celui de la raison pour éviter la répétition et une certaine lassitude sans doute inévitable et qui aurait été bien plus dommageable à mon avis. Le chemin de Vanessa ne pouvait pas aller plus loin, c'était écrit. Maudite jusqu’au bout, morte en faisant la paix avec elle même ayant finie par embrasser sa vrai nature. Vanessa avait tout donné dans la saison précédente, que pouvait elle faire d’autre. une si belle âme au fond mais une âme tourmenté, con-damnée par des forces obscures qui nous dépassent. Bien sûr cette fin n’atteint le sommet qu’a été le final de la deuxième saison absolument incroyable mais c’est une très belle fin. Toute l’histoire de la series’ toutes les histoires des personnages qu’elle raconte ont été passionnantes et éprouvantes à suivre. Quelle brillante et folle idée d’avoir réuni tous ces personnages et créatures mythiques dans une série généreuse en tout point à la fois fidèle aux mythes et très modernes. Les mythes restent immortel par leur modernité d’origine. Ils parlent de nous à toutes les époques. Et c est ce qu’a bien compris Logan et bien lui en a pris.
A part les 2 nouveaux arrivés je trouve qu aucun des personnages n’a été laissé de côté, même Dorian Gray a été bien écrit depuis le début je trouve. Il y aurait tellement à dire, pour finir j’ai été agréable surpris par le traitement assez inédit du plus maléfique des personnages, Dracula, interprèté tout en finesse et simplicité. Ca change, c étonnant et génial.
Cette série est pour moi la digne héritière des 2 œuvres gothiques marquantes des années 90 avec Le Dracula de Coppola et Entretien avec un vampire qui n’ont pas eu d equivalent cinématographique depuis.
Et bien mine de rien, ça fait du bien de se replonger dans ces ténèbres aux airs familières qui m’ont si délicieusement fait frissonner d’effroi sous la couette lors de longues nuits de lectures adolescentes.

Pourvu que le spin off soit à la hauteur.

Vanessa Eva Ives Green forever !

Fafa
19/04/2020 à 20:08

J ai adoré cette série et c est vraiment dommage qu elle se termine .J aurais aimé continuer a regarder .J adore cette actrice elle joue merveilleusement bien .J espere avec ce succès ils changeront d avis et feront une suite avec Eva Green

Kyle Reese
19/04/2020 à 02:52

Je rejoins a 100% les 2/3 de votre critique car je n’ai pas encore vue la 3 eme saison et ai donc évité de lire le dernier tier.
D abord il y a Eva Green, la sublime Eva Green qui m’a littéralement scotché et envoûté, je suis devenue fan de Miss IVes et de l’actrice. Me suis promis de regarder tous les films que g loupé avec elle. J ai déjà vu la suite de 300 rien que pour elle, et je n’ai pas été dessus.
La voilà qui fait maintenant partie de mon top 3 de mes actrices préférées.
Ensuite évidement il y a les grands thèmes de la littérature gothique brillamment réunis en une seule grande série. J’ai adoré être plongé dans cette époque victorienne, avec ses dialogues et ses personnages tragiques d’inspirations Shakespearienne j’imagine (Ne l’ayant jamais lu)
On ressent beaucoup de tendresses pour ces personnages, pour ces monstres en quêtes d'humanité.
beaucoup de questionnement et de réflexion sur l’acceptation de la différence, sur la tolérance, beaucoup de bienveillance.
Rien n’est tout noir ou tout blanc. Il y a beaucoup de sensibilité et de subtilité dans la caractérisation de chacun des personnages remarquablement bien écrits et joués avec force et conviction.
A aucun moment je ne suis ennuyé même pendant les parfois longs passages de dialogues,
La série fait référence à de la littérature et je me suis bien laissé séduit par les textes.
La direction artistique est splendide, un ravissement pour les yeux et je suis surpris par le budget car la série est pourtant très généreuse. Et quelle superbe monte en puissance à là fin de deuxième saisons
Bref je suis ravis de l’avoir découvert tardivement, elle était passée sous mon radar et c’est la BA alléchante du spin off qui m’a alerté sur l’existence de cette pépite. Votre 1 ère critique avait fini de me convaincre d’aller urgemment y jeter un œil. Allez, la dernière saison m’attend, Eva m’attend ... :)

Sinon a quand une série ou un film sur la saga littéraire des Sorcières d’Anne Rice.
Et pourquoi pas une série de première classe sur sa saga des vampires.

Zoom7
18/04/2020 à 22:27

Une magnifique série, baclée et gachée par la fin de la saison 3. Elle aurait mérité une saison supplémentaire. Comprend par ce qui a pu passer par la tête de john logan.

Randew
18/04/2020 à 21:55

Bof

Bubble Ghost
18/04/2020 à 20:24

Je ne sais pas vous, mais à l'époque de l'annonce de la fin de la série série, quelque épisodes avant la fin de la saison 3, j'ai trouvé sa fin précipité. Comme si au départ, la série avait plutôt été tablé, sur un feuilleton de quatre ou cinq saison, qui aurait revue sa copie en cours de route. Faudrait peut-être que je me refasse tout ça en binge, histoire de voir si mon impression est toujours la même.

Mad
18/04/2020 à 16:19

Un chef-d'oeuvre qui ne perd de sa surperbe aucunement au fil des 3 saisons, malgré une 3ème certes un peu en-dessous. Surtout que la saison 2 est la meilleure, c'est compliqué de lire plus bas que la série s'est "perdue". C'est une oeuvre incontestablement magnifique et brillante.

Geoffrey Crété - Rédaction
18/04/2020 à 13:08

Des infos sur comment Ecran Large affronte la crise, et pourquoi le système d'abonnement est plus que jamais important pour notre avis :)

https://www.ecranlarge.com/films/news/1173641-coronavirus-comment-ecran-large-et-les-medias-tentent-de-survivre-a-la-crise

Plus

votre commentaire