The Twilight Zone : on a vu les deux premiers épisodes du reboot de la série culte par Jordan Peele

Florian Descamps | 1 avril 2019 - MAJ : 02/04/2019 23:56
Florian Descamps | 1 avril 2019 - MAJ : 02/04/2019 23:56

Grand événément de ce début d'année, avec un casting à rendre envieux le moindre producteur hollywoodien, le grand retour de The Twilight Zone est pour aujourd'hui. Que vaut ce reboot de l'anthologie culte ? EcranLarge répond après avoir découvert les deux premiers épisodes lors du Festival Séries Mania de Lille.

ATTENTION QUELQUES SPOILERS !

 


BIENVENUE...

On vous rappelait récemment tout le bien que l'on pensait de la « première » série The Twilight Zone et de son génial créateur Rod Serling, qui a inspiré nombre films cultes contemporains.

On a depuis pu voir les deux premiers épisodes du reboot mené par Jordan Peele. Entre easter-eggs, références subtiles et jeux de miroir avec la série de 1959, on est désormais sûrs d'une chose : le monde sera très heureux d'être de retour...  dans la Quatrième Dimension.

 

photo, Kumail NanjianiKunail Nanjiani en plein doute existentiel...

 

Le pari était pourtant risqué. Même si The Twilight Zone 2019 a su attirer nombre d'artistes-fans à son casting, le retour d'une oeuvre appréciée provoque en effet toujours une comparaison au matériau original, souvent à son déficit. Rendez-vous incontournable, série intemporelle et réflexive portée sur l'analyse de son temps, l'oeuvre de Rod Serling foumillait de qualités que l'on espérait retrouver.

Qu'on se le dise : tous les voyants sont au vert. Et peut-être même plus. Respectueuse des codes installés par la version de 1959, ce reboot mené par Jordan Peele sait en effet aussi s'en émanciper, tout en déclarant son amour à son modèle.

 

photo, Kumail Nanjiani... dans l'épisode pilote : The Comedian

 

... DANS LA QUATRIÈME DIMENSION

Premier épisode de la série, The Comedian en est la première démonstration. Comédien de stand-up engagé, Samir Wassan (Kumail Nanjiani) peine à trouver son auditoire dans un Comedy-Club à l'allure Kubrickienne où il s'avine après une énième prestation dépréciée. C'est alors qu'entre en scène J.C Wheeler (Tracy Morgan, méconnaissable en mentor sinistre et blasé), une figure du milieu aux conseils mystiques mais peut-être précieux. Le début pour Samir du succès, mais aussi d'un cercle nocif où, à force de concessions sur ses idées, il finira par tout perdre.

Dès les premières minutes, le ton est donc donné : réflexion sur l'auto-censure de notre époque autant que sur le besoin du public de parfois flatter ses bas instincts, l'épisode interroge le rôle du spectateur au travers d'une métaphore Faustienne appréciée. Si l'idée n'est pas étrangère à la série, The Comedian brise donc ici le quatrième mur comme un message de bienvenue au contre-pied forcené : la série doit être méritée.

 

photo, Adam ScottAdam Scott, un peu inquiet

 

Un premier épisode coup de poing, que va entériner Nightmare at 30 000 Feet. Faux-remake du Cauchemar à 20 000 pieds réalisé par Richard Donner en 1963 (déjà remaké par George Miller en 1983 dans le film La Quatrième dimension)ce deuxième épisode mue son histoire pour mieux démontrer sa modernité. Point d'apparition étrange ici, le malaise provient en effet... d'un lecteur MP3. Journaliste d'investigation reconnu, le personnage campé par Adam Scott va ainsi transformer son voyage au gré de l'écoute d'un podcast prémonitoire où ses certitudes pourraient lui coûter cher.

Et c'est là que réside la grande force de la série. Parfait miroir de la version de Rod Serling, elle installe ses ambitions au gré d'habiles différences avec son ainée. Là où l'« américain moyen » était amené à se transcender face au surnaturel il y a plusieurs décennies, Jordan Peele (et Simon Kinberg) promet un destin funeste à ses héros à cause de leur hyper-certitude. Ou comment, en pleine ère de la sur-information, 2019 n'aura jamais parue aussi glaçante.

Comme le réveil d'un monstre sacré que personne ne voulait oublier, c'est donc avec beaucoup de réussite que revient The Twilight Zone. On a qu'une envie : que ce soit pour longtemps.

The Twilight Zone (2019) est diffusé sur CBS All Acess à partir du 1er avril. Sa date de diffusion française est encore inconnue.

Le format des épisodes semble variable puisque The Comedian dure 55 minutes et Nightmare at 30000 feet seulement 37 minutes. (les saisons 1, 2, 3 et 5 de la série mère comptaient des épisodes de 25 minutes, la quatrième saison des épisodes de 40 minutes).

 

Affiche

commentaires

moky99
05/06/2019 à 19:24

A part 3 ou 4 épisodes sur toute la saison, le reste est juste catastrophique.

Number666
02/04/2019 à 00:01

@Number6 : tu radotes, tu l'as déjà dit pour la saison 4 qui t'ennuie avec ton épouse. C'est pas beau de vieillir. Donne nous plutôt ta sélection d'épisodes cultes à revoir !

MystereK
01/04/2019 à 20:35

Yanis, c'est écrit dans l'article : Sa date de diffusion française est encore inconnue.

Yanis
01/04/2019 à 20:17

Salut, quelqu'un pourrait me dire si la série à des sous-titres et la chaîne où elle est diffusée (pour la France), je vous remercie d'avance.

Number6
01/04/2019 à 19:13

La saison 4 m'ennuie un peu sur le format 40min. Je n'ai regardé que les 4 premiers pour le moment.

Eddie9Felson
01/04/2019 à 16:53

En dehors du dernier tour de piste de GOT, c’est bien la série que j’attends avec le plus d’impatience... tant de bons souvenirs télévisuels devant « The Twilight Zone » diffiusée dans la petite lucarne en noir & blanc de mon enfance :) ce 1er retour positif ne fait qu’exciter un peu plus mon impatience! Vivement...

votre commentaire