Rick et Morty : un retour à la hauteur pour la saison 4 ?

Mathieu Jaborska | 12 novembre 2019 - MAJ : 12/11/2019 17:24
147
photo, Rick et Morty Saison 4

La fin de saison 3 de la série animée devenue culte à la vitesse de la lumière interrogeait vraiment sur ce qui allait suivre. 

ATTENTION SPOILERS !

 

 

MAXI BEST OFF

Comment aller plus loin ? La question était sur toutes les lèvres. Ces dernières saisons, le grand-père alcoolique et son petit-fils simple d'esprit sont allés très très loin dans l'exploration de leur propre univers, au point qu'on voyait mal comment Justin RoilandDan Harmon et leurs scénaristes allaient pousser encore plus le principe sur lequel elles reposent : exploiter à leur maximum différents concepts de science-fiction. Et après l'arc sur les multiples versions de Rick, on se demandait quelle direction allaient prendre ces aventures.

Suivant une attente très longue (la saison 3 date d'avril 2017), le premier épisode ne permet assurément pas de répondre à ces questions. Plutôt que de lancer de nouvelles pistes, il compte surtout fêter en grande pompe son retour avec une sorte de super-compilation de tout ce que la série a pu nous offrir jusque là.

Débutant avec le désormais traditionnel repas de famille qui cloche, il se termine avec le non moins traditionnel dialogue de sourds enthousiaste entre les deux personnages principaux, cassant un quatrième mur bien fragile pour teaser la suite de la saison. Entre-deux, une nouvelle visite pas très amicale chez les clones les plus idéologiquement douteux de Rick, la découverte d'un cristal prévoyant la mort de celui qui le porte, pas mal d'ultra-violence et une escalade scénaristique plus rapide que le piratage de l'épisode cohabitent à notre plus grand bonheur.

 

photoClairement le meilleur plan de l'épisode

 

Ainsi, le début de la saison 4 vise avant tout à rassurer les nombreux aficionados du show : le long développement de ces nouveaux épisodes n'a en rien transformé Rick et Morty. On y retrouve avec grand plaisir ce qui en faisait une oeuvre à part, grâce à ses thèmes donc, mais aussi grâce à sa construction et à sa générosité.

Encore une fois, il est question d'une variation infinie sur un concept bien trouvé (Morty fait tous ses choix en fonction d'un cristal lui révélant son destin), de retournements de situation complètement fous (Rick se fait littéralement empaler moins de 5 minutes après le générique) et surtout de cette impression d'avoir assisté à un opéra de SF en 3 actes de 4 heures après 22 minutes et 45 secondes d'épisode, générique compris.

 

Photo"Moi aussi, je veux participer à la saison !"

 

FAST AND FURIOUS

Dense, ce premier épisode l'est assurément. Le rythme est ici juste infernal, à se demander si ce n'est pas ça, l'étape supplémentaire : faire de Rick et Morty la fiction comique la plus effrénée de l'histoire. Chaque ligne de dialogue est une blague, chaque action le déclencheur de quelque chose de plus gros. On savait les auteurs de la série experts en "milking", terme en vogue pour désigner l'essorage scénaristique d'une situation (où pour les producteurs, d'une franchise), mais là, ils explosent les attentes.

C'est simple : si un long-métrage voulait capitaliser sur cette idée géniale du cristal devin, ils n'iraient pas plus loin narrativement parlant que cet épisode en 20 minutes. En 10 minutes, en fait, car l'intrigue, comme d'habitude, est scindée en deux arcs qui finiront par se rejoindre dans un final digne des références qu'il convoque (Akira en tête).

Et c'est là la force de renouvellement de Dan Harmon et Justin Roiland : bien conscients que les interactions entre le grand-père à l'intelligence surréaliste et son petit fils crédule ne suffisent plus, ils préfèrent exploiter à 100% l'univers qu'ils ont conçu pendant les trois dernières saisons. La boite à Meeseeks (l'auteur de ces lignes refuse le terme de Mr Larbin), déjà moteur scénaristique d'un des meilleurs moments de la série, est utilisée en partant du principe que le spectateur connait par avance son fonctionnement. Et quand Rick invoque le Meeseeks low-cost, celui-ci aura du mal à contenir son rire.

 

photo50% Morty, 50% Machine, 100% Akira

 

VERS L'INFINI, ET AU-DELÀ

En plus de faire un généreux cadeau aux habitués du show, les têtes pensantes derrière cette très attendue nouvelle saison prouvent en toute subtilité qu'ils sont capables de créer du neuf avec du vieux et de s'appuyer sur leurs accomplissements pour faire encore évoluer une série ayant déjà tout dit de ses personnages principaux.

Ce qui intéresse, c'est désormais surtout ce melting pot science-fictionnel, à leur disposition. Bien sûr, les personnalités hilarantes des deux principaux protagonistes sont toujours au coeur du récit. Cependant, elles encadrent plus les enjeux qu'elles ne les motivent. Le génie comique des auteurs n'en pâtit en rien, en témoigne le gag post-générique, encore capable de remettre en question une intrigue aussi dingue.

Et le meilleur dans tout ça, c'est que c'est loin d'être fini. Si cet épisode est un feu d'artifice, le fameux dialogue enthousiaste faisant la transition vers le générique promet un tas d'épisodes bien originaux pour cette saison 4. C'est une véritable note d'intention qui se déballe à ce moment. "Parfois, on fera des trucs classiques, parfois on fera d'autres choses". Autrement dit, cette nouvelle saison devrait partir dans des directions toutes nouvelles.

On attend avec impatience "Rick et Morty ne font rien du tout" (un retour du programme TV des dimensions ?) en se disant que cet épisode plus "classique" est déjà plus inventif que la quasi-totalité de ce qui se fait en science-fiction aujourd'hui. Vivement la semaine prochaine !

Depuis ce 11 novembre, un nouvel épisode de la saison 4 de Rick et Morty sera disponible sur Adult Swim chaque lundi en France

 

photo, Rick et Morty Saison 4Plus de baston à venir

commentaires lecteurs votre commentaire !

Stavos
21/11/2019 à 17:21

Je crois qu'on dit "Akita".

sucepute
15/11/2019 à 09:42

nullllllllllllllllllllllllll

boule quies
14/11/2019 à 17:35

Cynique et vulgaire tout en restant politiquement correct. Une vrai fausse bonne série.

Celten
13/11/2019 à 19:26

Super premier épisode... pour la meilleur série animé de tous les temps !

antipop
13/11/2019 à 14:10

Ah oui c'est plus clair... merci !

r3ason_dmt
13/11/2019 à 11:32

Il y a bien 5 épisodes pour la première salve, mais ils sortiront chaque semaine. Puis un break, et le reste de la saison.

antipop
13/11/2019 à 01:53

Rien à dire sur la qualité de l'épisode... mais je croyais qu'il y en avait 5 qui sortaient d'un coup ?

Marty
12/11/2019 à 23:41

Cette série est genialissime, d'une richesse et d'une profondeur parfois quasi insondable. Et de surcroit, très pessimiste ( réaliste donc ) ..

D2jc
12/11/2019 à 22:21

Bob ose. Et le monde fait pause..! Crétin de Trump

Bob
12/11/2019 à 20:53

J'ose dire que cette série est largement surcoté.

Plus

votre commentaire