Legion épisode 5 : et si le héros affrontait l'un des plus grands ennemis des X-Men ?

mdata | 10 mars 2017
6
Affiche

Dans le cinquième épisode de Legion : David se déchaîne, la réalité s'éloigne et le véritable méchant de la saison se révèle (peut-être).

 

Photo Dan Stevens

 

AU-DELA DU REEL

Depuis le premier épisode, la série Legion marche sur une fine ligne séparant le réel de ce qui ne l’est pas. Chaque péripétie est un coup de vent qui pousse alors le spectateur d’un côté ou de l’autre, et tout peut être remis en cause par des révélations successives. Dans le cinquième épisode, on va encore plus loin : David crée littéralement une fausse réalité dans laquelle il peut enfin toucher Syd, sans effets secondaires liés aux pouvoirs de la jeune femme.

De quoi se poser une nouvelle fois des questions sur notre rapport au réel : quand le plus puissant des mutants nous apprend à quel point la perception du réel est subjective (de simple messages au cerveau), il y a de quoi avoir des doutes.

 

Photo Dan Stevens, Rachel Keller

Syd et David peuvent enfin se toucher dans cette fausse réalité

 

Cette fausse réalité et ce qui s'y passe évoquera sûrement des souvenirs aux lecteurs des X-Men. En effet, lorsque Cyclope trompait sa femme (Jean Grey) avec Emma Frost, c'était aussi dans un coin du plan astral. 

 

Comics Cyclope, Emma Frost et Jean GreyOn s'amuse bien dans le plan astral !

 

La fin de l’épisode, elle, nous bouscule encore plus violemment, semblant supposer que tout ce qui s’est passé… est faux. Ou pas. Bref, une fois encore, les scénaristes jouent avec le spectateur. C'est l'une des facettes (attendues) de Legion, qui a heureusement d'autres atouts.

 

Photo Le cast de LegionLa réalité remise en question

 

DAVID EN ROUE LIBRE

Nous avions déjà eu un aperçu des pouvoirs de David, mais le cinquième épisode montre l'étendue de son véritable potentiel. Non seulement il décide d'aller sauver sa soeur contre l'avis de ses alliés, mais l'opération se termine par un carnage : ses compagnons effarés découvrent ainsi qu'il a massacré tous ceux qui se dressaient sur son chemin, facilement et très salement.

 

Photo Soldats mortsIl ne faut vraiment pas contrarier David Haller !

 

Dès le début de l’épisode, le regard inquiétant de l'excellent Dan Stevens rappelle que le super-héros torturé est certainement loin d'être saint d'esprit. Et c’est définitivement confirmé dans cet épisode : certes, une partie de ses symptômes est provoquée par ses pouvoirs incroyables, mais David est bel et bien malade. Il souffre d'un trouble psychiatrique grave. Lenny confirme ainsi qu’elle se trouve dans l'esprit de David avec un discours très évocateur. 

 

Photo Dan StevensJouer du banjo dans le plan astral : si ça c'est pas un signe que David est un grand malade ! 

 

KING : SHADOW KING ?

King, le chien de David, a été évoqué plusieurs fois dans la série, avec l'idée qu'il n'a pas existé. D'un côté, un animal nommé King qui n'existe pas et de l'autre, un parasite psychique qui ressemble à un inquiétant homme obèse : il n’en faut pas plus pour provoquer un déclic dans la tête des lecteurs des séries X-Men.

 

Photo le méchant de LegionLe grand méchant de la saison ?

 

Dans les comics, le Roi d’ombre ou Shadow King en VO, est l'un des pires ennemis des X-Men. Il s’agit d’une entité maléfique qui vit dans le plan astral, et a besoin d’un hôte pour interagir avec le monde réel. Lors de sa première apparition, dans la peau d'Amahl Farouk, cet être a combattu le Professeur Xavier (le futur chef des X-Men à l'époque) dans un duel psychique se situant dans le plan astral. Le corps de Farouk est mort à l’issue du duel, mais le Roi d’ombre a survécu dans le plan astral et est revenu pourrir la vie des équipes X-Men à maintes reprises.

Sans oublier que dans les comics, le Roi d’ombre a pris possession… du corps de David Haller, alias Legion. Difficile de ne pas y voir un lien avec les révélations de l'épisode, d'autant que l’apparence généralement associée à ce personnage ressemble furieusement à ce qu’on a pu voir.

 

Comics Charles Xavier vs Amahl FaroukLe Professeur Xavier contre le Roi d'ombre : il ne peut en rester qu'un !

 

 

UN EPISODE SOLIDE

Comme les précédents, ce cinquième épisode de la saison 1 de Legion est très bon et beau. Le casting confirme à chaque nouveau chapitre son talent : Dan Stevens interprète la folie avec un naturel effrayant, Rachel Keller est touchante quand elle raconte sa "première fois" particulièrement glauque à cause de ses pouvoirs, et Aubrey Plaza incarne à merveille cette Lenny flippante à chacune de ses apparitions. 

 

Photo Aubrey PlazaLenny est toujours aussi flippante

 

Après avoir installé un univers visuellement fantastique, nettement plus excitant et audacieux que la concurrence, Legion continue de surprendre. L'épisode 5 se termine ainsi sans son, sortant le spectateur de sa zone de confort pour bousculer ses repères. Un beau choix qui contribue à forger une ambiance intemporelle et assure que la série FX est un objet particulièrement saisissant, avec une identité forte et propre.

 

Photo Jean SmartMelanie Byrd, dépassée par les évènements

 

C'est aussi un épisode très solide qui permet à l'intrigue d'avancer, en apportant de nouveaux éléments au personnage de David. Le mutant a été adopté et n'est pas une simple victime, mais une vraie bombe à retardement avec de vrais troubles psychiatriques. Un cocktail détonant donc. Sa relation avec Syd avance en outre de manière peu conventionnelle, contribuant à insufler à Legion une énergie étrange, qui en fait une série de plus en plus remarquable.

L'épisode 5 donne donc un coup d’accélérateur avec de nouvelles réponses, tout en continuant à ne pas répondre à celle qui revient depuis le premier épisode : qu’est ce qui est réel et qu'est ce qui ne l'est pas ? 

 

Photo Rachel Keller, Dan StevensTrès subtil le X sur la fenêtre !

commentaires lecteurs votre commentaire !

DarkPlagueis
12/03/2017 à 09:14

Apart si David a tout imaginé et que en faite il ne soit jamais sorti de l'asile ce qui est fortement probable

ogg
10/03/2017 à 23:44

Il y a du Lynch en ce Noah Hawley. Vous avez remarqué la couleur de la jupe de Syd ?

Geoffrey Crété - Rédaction
10/03/2017 à 16:08

@J.B.

Il n'y aura pas de critique de l'épisode 2, ni des suivants.

Vous aurez remarqué qu'on ne couvre pas toutes les séries, surtout épisode par épisode. On garde un oeil sur Taken comme sur quelques autres, pour éventuellement écrire un article sur la saison dans sa globalité.

J.B.
10/03/2017 à 16:01

Elle est où la critique de l'épisode 2 de Taken?

le parrain
10/03/2017 à 15:48

une série des demeurés, ils sont tous dingue dans cette série. mais david haller et le seule à avoir séjourné dans un asile.


10/03/2017 à 15:47

une série des demeurés, ils sont tous dingue dans cette série. mais david haller et le seule à avoir séjourné dans un asile.

votre commentaire