American Gods Episode 4 : il était une fois Laura Moon

Alexandre Janowiak | 24 mai 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
5
Photo

Après trois épisodes totalement dingue narrativement et esthétiquement, American Gods revient à quelque chose de plus terre à terre en se consacrant pleinement au personnage de Laura Moon (Emily Browning). Réussite ? Attention spoilers !

  

 

 

CASINO ROYALE

Des hiéroglyphes gravés dans la roche, une musique égyptienne, va-t-on assister à un nouveau prologue étonnant ? La caméra recule, une femme déboule. Cléopâtre ? Non, rien à voir. Il s’agit juste d’une serveuse d’un casino dans une salle de jeu consacrée aux pharaons.

Dès le premier plan de cet épisode, American Gods s’amuse donc à jouer avec notre perception du réel, une nouvelle fois. Paradoxalement, Git Gone n’ira pas du tout sur ce terrain. C’est clairement l’épisode le plus simple de cette première saison et le plus explicatif, éclaircissant de nombreux éléments restés mystérieux jusqu’ici.

Ici, à travers un long flash-back, nous découvrons l’histoire de Laura Moon, la femme de Shadow. Leur rencontre dans le casino où elle est croupière, leur histoire d’amour compliquée… On apprend également la raison pour laquelle Shadow a été emprisonné. Lui et Laura avaient concocté un plan "parfait" pour voler le casino, mais malheureusement pour eux il a foiré. Enfin, on revient également sur l’infidélité de Laura avec Robbie, un ami du couple, puis son décès dans l’accident de voiture.

 

Photo Emily Browning

 

FLY ME TO THE SHADOW MOON

Cependant, la mort de la jeune femme sera de courte durée. Alors qu’elle rencontre Anubis dans le désert de l’au-delà pour qu’il juge la pureté de sa vie, elle est aspirée et disparaît du monde des morts. Laura s’extrait de sa tombe et se retrouve à Eagle Point dans un monde plutôt étrange. Les couleurs sont différentes et elle est attirée par un halo de lumière à l’horizon.

Elle la suit et prend conscience que cette lumière est Shadow. Elle le retrouve pendue à un arbre par les suppôts de Technical Boy. Bien décidé à ne pas le laisser mourir et poussé par une force surhumaine, elle défonce les hommes de mains du Dieu moderne un à un dans un déluge de sang (quelques morts sont esthétiquement folles). Après trois épisodes, on constate donc que c’est Laura qui avait sauvé Shadow d’une mort certaine à la fin du pilote.

 

Photo Emily Browning

 

Ensanglantée, elle s’enfuit avant que Shadow la remarque et se cache dans sa maison, son bras droit à la main. Mais Shadow arrive aussi à la maison le lendemain (cf épisode 2). Laura s’infiltre dans la maison de son amie Audrey (la femme de feu Robbie) et lui demande de l’aide. D’abord totalement effrayée et perdue – il faut dire que Laura ressemble à un zombie – Audrey panique et croit à un fantôme.

Finalement elle l’aide et recoud son bras droit. Les deux femmes prennent la route pour suivre le halo de lumière (donc Shadow) que voit Laura. Mais en chemin, elles tombent sur Anubis et Ibis. Les deux dieux égyptiens rendent une apparence plus humaine à la jeune femme en lui colorant la peau, réparant complètement son bras... Puis Anubis lui promet de la jeter aux enfers une fois sa nouvelle vie terminée. Elle arrive enfin dans la chambre d'hôtel de Shadow. L'épisode se terminant exactement au même endroit que le précédent mais du point de vue de l'ancienne défunte.

 

Photo Emily Browning

 

BACK FROM THE DEAD

Après trois épisodes réalisés par David Slade, fidèle collaborateur de Bryan Fuller, c'est Craig Zobel qui prend en main ce nouvel épisode. Metteur en scène de l'épisode le plus étonnant de la série The Leftovers (celui du purgatoire dont on vous parle ici), le réalisateur nous livre ici une partie de vie beaucoup plus claire et compréhensible que ce que nous avions vu pour le moment. Le passé et le développement du "couple Moon" sont extrêment bien gérés.

Cependant, on pourra reprocher (oui encore) à la série de traîner en longueur trop souvent lorsqu'elle nous dépeint la dépression latente de Laura Moon. Heureusement, et malgré ses frêles épaules, Emily Browning porte admirablement son personnage. Elle est d'ailleurs suppléée par d'excellents partenaires de jeu (Ricky Whittle, Betty Gilpin...) et nous offre quelques séquences au poil - la scène de la salle de bains avec Audrey, l'hystérique Betty Gilpin, est géniale. 

 

En se consacrant à Laura Moon, American Gods se permet de développer plus en profondeur un personnage qui s'annonce essentiel pour l'avenir de la série et celui de Shadow Moon. On décèle encore quelques longueurs, mais les showrunners nous teasent parfaitement les retrouvailles du couple. A mi-saison, la série devrait enfin pouvoir véritablement commencer.

 

Affiche

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Loran1977
29/05/2017 à 09:59

A mon avis, la pièce est l'élément magique "porteur de chance". Vu que le néant auquel Anubis veut plonger Laura est plutôt une malchance, elle doit donc revenir en vie.
J'ai hâte de voir le Leprechaun et Laura se rencontrer (même si je ne supporte pas cette dernière).

WsCx
28/05/2017 à 21:34

Pas un Dieu mais la pièce d'or obtenue du leprechaun (sa pièce porte bonheur qu'il réclamera ensuite, s'en étant séparé par mégarde) au début de la saison. Moon la jette sur la tombe de sa femme (la pièce s'enfonce dans le sol), laquelle s'anime à nouveau.

Alexandre Janowiak - Rédaction
26/05/2017 à 12:28

Bonjour @shion

on ne nous explique pas comment exactement mais il semblerait que la pièce du Leprechaun, que Shadow avait jeté sur la tombe de Laura à la fin du pilote, soit à l'origine de sa "résurrection".

Cette pièce a clairement des pouvoirs. L'avenir nous en dira peut-être plus sur le pourquoi du comment, mais en attendant ce sont les seules informations que nous a donné la série.

Bonne journée ! :)

shion
26/05/2017 à 07:47

Ma question qui a fait revenir ou quelle dieu a fait revenir Laura Moon des morts ????

thx a celui qui va m'éclairer j'ai dut louper un truc

votre commentaire