Westworld Saison 2 Episode 10 : un casse-tête ultime violent et perché pour le grand final

Alexandre Janowiak | 25 juin 2018 - MAJ : 25/06/2018 18:40
51
Affiche

La saison 2 de Westworld s'achève après dix épisodes plus ou moins intéressants. On espérait obtenir nombre de réponses aux multiples questions balancées par le show, ce grand final tient-il ses engagements ?

ATTENTION SPOILERS !

 

 

SUR LA ROUTE...

Bernard (Jeffrey Wright) arrive à La Vallée lointaine. Dolores (Evan Rachel Wood), elle, est repartie sans Teddy (James Marsden) en direction de son objectif et tombe sur l’homme en noir (Ed Harris), exactement là où nous l’avions laissé dans l'épisode précédent, à savoir dans les champs. Si elle lui explique qu’il est un monstre, elle estime qu’elle aura besoin de lui pour atteindre La Vallée lointaine, et les deux font donc équipe.

Sur le même chemin, le groupe d’Akecheta (Zahn McClarnon) et de la Nation fantôme escortent des milliers d’hôtes vers ce nouveau monde. Les équipes de Delos sont elles aussi en route pour La Vallée accompagnées par la Clementine (Angela Sarafyan) modifiée.

 

PhotoUn duo inattendu... pas pour longtemps

 

A La Mesa, grâce à l’intervention spirituelle-technologique de Ford lors de l’épisode précédent, Maeve (Thandie Newton) reprend le contrôle mental sur des hôtes mais également des taureaux et se libère après avoir été réparée. Elle retrouve ses fidèles Hector, Armistice et Lee. En route vers la Vallée lointaine, ils sont chassés par les hommes de Delos. Dans une séquence très théâtrale de rédemption (et au fond très proche des scénarios qu'il écrivait pour le parc), Lee Sizemore (Simon Quarterman) se sacrifie pour que Maeve et le groupe puissent s’échapper.

 

PhotoSéquence impressionnante même si elle abuse des ralentis 

 

WESTWORLD : CHAPITRE 2.10 - RÉVÉLATION

Alors que Bernard arrive à La Vallée lointaine, il est rejoint (et sauvé) par Dolores et William. Première révélation, la guerrière explique qu’elle a conçu Bernard à l’image d’Arnold. L’homme en noir décide cependant de trahir Dolores et lui tire dessus à plusieurs reprises. Sauf que son action se retourne contre lui. Dolores lui laisse la vie sauve pour le moment et descend dans l’antre tant redoutée avec Bernard : la Forge.

Ils se connectent aux données (avec la perle d'Abernathy) et se retrouvent à l’intérieur du système caché dans la Vallée lointaine. A l'image du sixième et septième épisode dans le Berceau, le format de l'image passe en 2:35 pour qu'on différencie bien ce qu'il se passe virtuellement et réellement. Ils atterrisent au milieu des souvenirs de James Delos (Peter Mullan) et de sa première venue dans le parc, où il était totalement fou et assoiffé de sang. Mais comme le dit Bernard, le système n’est pas censé accueillir de véritables consciences.

 

Photo Jeffrey Wright, Evan Rachel WoodUne découverte incroyable... pas si inédite pour certains

 

Leur chemin croise alors celui de Logan (Ben Barnes), représentation du système qui contrôle la Forge (on l’appelera LoganSystem). Il leur fait visiter les lieux et leur explique avoir tenté de changer le destin de James Delos par des millions de combinaisons en se basant sur ses gestes, sa mémoire, ses émotions...

Malheureusement, toutes les combinaisons l’ont quand même mené à une ultime conversation avec son fils Logan et à réagir de la même manière à sa déclaration (l’ignorance) conduisant Logan à une overdose six mois plus tard. Selon LoganSystem, les humains ne peuvent vivre que selon leur propre code et ne peuvent pas changer.

LoganSystem explique alors que le code des humains est finalement assez simple et ne contient que très peu de lignes. Celui de chaque visiteur a été stocké dans un livre différent formant une immense bibliothèque. Un achèvement technologique incroyable commandité par Bernard lui-même (dont il ne se souvient pas) et que LoganSystem lui remémore.

  

Photo Evan Rachel WoodTout est là, dans ces livres...

 

LE PARADIS LOINTAIN

Ainsi, LoganSystem apprend à Bernard que l'ancien Bernard (du moins celui qui avait encore de la mémoire) a trouvé un moyen pour les hôtes de se sauver de leur condition en créant un Eden virtuel où ils ne seront jamais inquiétés par les humains. Ainsi, il suffit aux androïdes de passer le Portail pour que leurs données soient ajoutées à celles stockées par la Forge et qu’ils soient tranquilles. En revanche, ils laisseront leur corps dans le monde de Westworld et ne pourront plus jamais revenir en arrière.

LoganSystem déclenche l’opération et le Portail s’ouvre alors devant le groupe mené par Akecheta dont de nombreux membres décident de se jeter à l’intérieur. Le groupe de Maeve - il faudra nous expliquer comment ils ont fait pour aller aussi vite – est lui aussi déjà aux abords du Portail et l’on comprend que les humains ne peuvent pas voir le portail grâce à Félix. Le groupe d’intervention mené par Clementine arrive également.

 

Résultat de recherche d'images pour Badass Clementine totalement "lobotomisée"

 

Le code de Charlotte Hale (Tessa Thompson) fonctionne puisqu’au passage de Clementine, les hôtes s’entretuent. Pour l’en empêcher, Armistice la tue. Malheureusement, le code fonctionne toujours et les hôtes devant lesquels Clementine n’est pas passée commencent aussi à s’entretuer. Armistice, Hector et la Japonaise qui les avait suivis se sacrifient pour ralentir les hôtes fous. Dans un dernier élan, Maeve réussit à mettre sur pause les hôtes et permet à sa fille et Akecheta de rejoindre l'Eden virtuel avant que le Portail ne se referme. Puis elle est abattue par les forces de Delos.

Au même moment, alors que les hôtes se battent ou passent le Portail, Dolores estime que c’est une fausse solution. Elle se déconnecte de la Forge et réveille Bernard. Elle décide de détruire la Forge, d’effacer toutes les données, d’inonder les coulisses et de détruire le Portail quitte à sacrifier les hôtes. Bernard n’est pas du même avis et stoppe la destruction des données après avoir tué Dolores.

 

PhotoLe fameux Portail qui mène à ce nouveau monde

 

LA PERLE BERN-RARE

Ressorti de la Forge, la plaine désertique commence à être inondée et il retombe sur Elsie (Shannon Woodward) ainsi que l’équipe de Charlotte Hale (dont les employés ont achevé les hôtes encore vivants). A la Mesa, Elsie lui explique qu'elle a aidé Charlotte Hale. Il ne comprend pas pourquoi mais elle le met en pause pour éviter qu'il se rebelle. Elsie va ensuite menacer Charlotte Hale de tout dévoiler au public (collection des données visiteurs…) mais c'est mal connaître la directrice générale puisque Charlotte la tue.

Dans l’épisode toute cette histoire est racontée dans un montage parallèle qui nous transporte une dizaine de jours plus tard avec l’équipe de Delos, Charlotte Hale, Karl Strand (Gustaf Skarsgård) et Bernard. Arrivés à la Forge, ils découvrent le corps inanimé de Dolores et Bernard finit par se souvenir de tous les événements. En questionnant Bernard, Charlotte Hale retrouve la perle tant recherchée par Delos. Ils activent la clé et transfèrent toutes les données au QG de Delos.

 

PhotoUne des fameuses perles

 

Sauf qu’en fait, Charlotte Hale n’existe plus. Bernard explique qu'il a supprimé toutes les données humaines et conservé toutes celles des hôtes. La Charlotte Hale présente dans la pièce est l’œuvre de Bernard auquel il a greffé les données de Dolores. Charlotte-Dolores (qu’on appellera Chalores) abat alors Karl Strand, Antoine Costa (Fares Fares) et le reste de l’équipe. Elle tue aussi Bernard qui se souvient enfin de son véritable dessein.

Quand Elsie l'a mis sur pause, il avait essayé de remettre Ford (Anthony Hopkins) dans son cerveau pour comprendre ce qu'il devait faire. Il avait échoué mais avait donc imaginé la présence du créateur décédé, le menant à tout ce qui vient de se dérouler (la création de Chalores...). Il comprend que le seul moyen de réussir à permettre aux restants de s'échapper est qu'il meurt pour que ses souvenirs disparaissent à jamais et ne soient pas utilisés contre lui.

 

Photo Tessa ThompsonLa vraie Charlotte Hale découvrant sa copie androïde prêt à l'abattre

 

A EUX LA LIBERTÉ !

Quelques heures-jours plus tard, pendant que Delos escorte les derniers survivants humains en dehors du parc, Chalores réussit à sortir de Westworld pour rejoindre le vrai monde après qu’Ashley Stubbs (Luke Hemsworth) l’ait laissée passer alors même qu'il a compris qu'il ne s'agissait pas d'une humaine.

Elle a emporté avec elle quelques perles contenant les données de certains hôtes dont Bernard. Si l'identité des autres reste un mystère, on parie au moins sur Maeve et Teddy. Pour les autres, pourquoi pas le retour de son père Peter Abernathy, Clementine ou encore Angela (Talulah Riley) .

 

Photo Jeffrey WrightL'analyse de Dolores sur Bernard dans le prologue se passait donc dans le futur...

 

Bernard se réveille alors dans la maison dans laquelle Arnold avait conçu Dolores (visible dans l’épisode 2 de la saison 2). Chalores et Dolores (qui a été reconstituée sans doute par Chalores) ont reconstitué Bernard. Les deux femmes partent dans le monde réel et laisse Bernard seul découvrir enfin le vrai monde à son tour.

D'ailleurs, comme le personnage Chalores (qui ne pipe pas mot dans cette dernière séquence) suit comme un chien-chien Dolores, on pourrait supposer que finalement le corps de Charlotte Hale ne contient plus l'esprit de Dolores mais celui de Teddy ? Verdict en saison prochaine...

 

Photo Evan Rachel WoodDolores is back

  

INTERMINABLE CAUCHEMAR

Une scène post-générique vient accompagner cet ultime épisode. L’homme en noir (Ed Harris) marche dans le monde abandonné de Westworld. Il retrouve sa fille Emily (Katja Herbers) qui l’emmène dans une pièce semblable à celle où l’hôte à l’effigie de James Delos était étudié (épisode 4). Et pour cause, l’homme en noir pourrait finalement bien être un androïde lui aussi, puisqu’Emily lui fait subir le même test.

Est-il un hôte ? Si oui, depuis quand ? A quel moment se déroule réellement ce passage ? Les questions sont nombreuses avec ce dernier twist donc les réponses n’arriveront sans doute jamais avant la fin de la saison 3 attendue pour 2020.

 

Photo Ed HarrisHumain ou androïde ? Rêve ou réalité ? Tout est flou pour William...

 

UN PUZZLE PEUT EN CACHER UN AUTRE

Avec cet ultime épisode, la saison 2 de Westworld ne prend pas ses spectateurs pour des imbéciles en leur offrant une ribambelle de réponses sur les questions qu'avaient posé cette nouvelle série d'épisodes. Le show nous ouvre de nombreuses portes fascinantes sur la réalité virtuelle, les avancées technologiques, la conscience... et rebat surtout les cartes de son histoire en permettant enfin à quelques hôtes de s'échapper du parc.

On ne pourra cependant pas s'empêcher de s'énerver des multiples incohérences du scénario notamment dans cet ultime épisode où la vitesse de déplacement de certains groupes frisent le ridicule. Quand la plupart a mis près de dix épisodes pour se rendre à la Vallée lointaine, il suffit d'une dizaine de minutes (en temps épisode) au groupe de Clementine et à celui de Maeve pour y arriver. Si cela ne nuit pas au propos de la série, cela surligne le manque de rigueur de la série et surtout les facilités scénaristiques dont usent trop souvent les showrunners pour relier l'ensemble.

 

Photo Evan Rachel WoodDolores dans le parc, une image révolue

 

Toujours aussi virtuose techniquement (Frederick O.E. Toye réalise ce dernier épisode), esthétiquement magnifique, porté par son casting totalement dingue et une musique de Rawin Djawadi parfaite, Westworld réussit son pari avec son dernier épisode de la saison 2. Le show de Jonathan Nolan et Lisa Joy ne s'empêche quasiment rien scénaristiquement parlant avec ses multiples twists, rebondissements et ouvertures... Un moyen d'amplifier son récit d'origine sans jamais le dénaturer.

La saison 3 déjà commandée par HBO nous réserve nombre de surprises et questionnements. Il faudra attendre 2020 pour en savoir plus sur le nouveau destin de nos personnages (hôtes, humains ou hybrides).

L'intégralité de la saison 2 de Westworld est disponible en replay sur OCS jusqu'au 21 avril.

 

Affiche

commentaires lecteurs votre commentaire !

Aurélie
30/06/2018 à 23:06

Pour ceux qui n'apprécient pas les twists temporels, il faut arrêter de regarder du JJ Abrams, c'est un peu sa marque de fabrique en terme de séries TV.

F4RR4LL
26/06/2018 à 20:42

Donc sa fille est vraiment morte ou etait ce un robot ?

Stag
26/06/2018 à 13:47

Plutôt déçu pour ma part... comme Bernard "i do not understand". Les premiers épisodes de la saison 2 étaient limpides, en faisant l'effort d'être attentif, puis au fil de la saison, on est retombé dans l'éparpillement extrême de lieux et temporalités comme en saison 1. Merci aux scénaristes d'arrêter de mélanger les feuilles du script pour prochaine saison...

Thierry
26/06/2018 à 13:24

Comme un gigantesque collage, WestWorld accumule brillamment une belle quantité d'idées brillamment mises en scènes et en images et qui tournent et tournent telles des kaléidoscopes superposés. Les ruptures narratives permettent au spectateur, s'il le souhaite, de tisser ses propres scénarios et histoires. Quelques idées brillantes et points de vue profonds comme, pour n'en retenir qu'un ici, une vie humaine comme un livre, comme histoire, comme un ensemble de codes et de programmes qu'il est plus ou moins possibles de dépasser, de recombiner, de réécrire, voire même de s'émanciper. La bibliothèque gigantesque et magnifique pourra résonner à l'image des mémoires akashiques...., ou pas. Il est d'ailleurs tout à fait étonnant et même réjouissant de découvrir et de savoir que de tels spectacles sont désormais possibles à l'écran. :))

Jojo
26/06/2018 à 13:03

Excellent saison final par contre j'ai mal au cerveau depuis hier !

Roukesh
26/06/2018 à 11:16

Je pense que Teddy est définitivement dans la "Valley Beyond". L'informaticien de Delos dit des corps de ceux qui sont partis qu'ils sont vierges. Visiblement toutes leurs données sont totalement parties. Après comme Dolores à utiliser une méthode différente pour Teddy, pourquoi pas.
Sur les 5 billes seules deux sont certaines: Abernathy et Bernard.
Celle de Dolores étant (au moment de la sortie) dans la tête de Charlotte.
On peut supposer qu'il y ait effectivement Maeve et Angela.

Matt
26/06/2018 à 10:51

@roukesh : merki merki

Alexandre Janowiak - Rédaction
26/06/2018 à 10:09

@Roukesh, on est bien d'accord avec vous concernant l'homme en noir. Ce passage se déroule dans le futur à n'en pas douter (Lisa Joy l'a d'ailleurs confirmé en interview après la diffusion). Mais la vraie question pour nous est de savoir depuis quand l'homme en noir est (semble-t-il) un hybride comme James Delos.

@Matt, le cher Roukesh nous a devancés mais on aurait donné la même explication.

@Fredo35, pour Teddy, le doute est permis en effet. Lors du visionnage de l'épisode, on pensait la même chose que vous, que Dolores l'avait finalement laissé dans l'Eden virtuel. Cependant, la dernière séquence avec cette Charlotte qui suit Dolores sans rien dire a remis en cause notre certitude. L'avenir nous dira tout ça...

quoi ??
26/06/2018 à 09:49

pas de saison 3 pour 2019 ??

il se le font production francaise ou faut attendre tous les 3 ans pour avoir 6 épisodes d'une série...

Roukesh
26/06/2018 à 09:35

@ Matt, comme le système s'occupe d'analyser James Delos, et que ce à quoi mène à chaque fois Delos est l'indifférence pour son fils, et sa mort, le système prend l'apparence de ce personnage central, de la cause de tous ces problèmes. Sinon c'est surtout pour permettre au spectateur de l'identifier.

@EL Pour la scène post générique, elle se passe clairement dans le futur, vu l'état de dépouillement de la forge. Donc Emily dans cette réalité est une hôte/hybride, qui teste le MiB, malheureusement comme James Delos, il arrive un moment qu'il n'arrive pas à dépasser: la trahison de Dolores, ou le meurtre de sa fille.
Donc l'homme en noir n'est jamais descendu dans la forge après Dolores et Bernard, il est resté couché, et ramassé ensuite par la sécurité. Quand on le voit prendre l'ascenseur en même temps que Bernard (vers le milieu d'épisode) il est en simulation comme à la post générique.

Plus

votre commentaire