Dragon Ball Super - Episode 77 : En cloque, mode d'emploi

Christophe Foltzer | 7 février 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
2
default_large

Le chemin aura été long et douloureux mais cette fois ça y est, le prochain gros arc de Dragon Ball Super est dans les starting-blocks et ça fait du bien. Attention SPOILERS !

La vie est plutôt cool en ce moment dans le monde de Dragon Ball, ce qui n'est jamais bon signe. Goku a repris sa vie de fermier et écume les marchés pour vendre ses produits et se faire de l'argent. En chemin, il se fait agresser par des brigands qui veulent lui tirer sa camionnette et évidemment, il n'en fait qu'une bouchée même si, à son grand étonnement, le tir d'une balle lui laisse une marque au bras. Comprenant cela comme un signe qu'il ne s'entraine pas assez, après le refus de Krillin trop occupé, il décide de contacter Whis pour qu'il lui donne un cours.

 

Photo Episode 77

 

Se rendant chez Bulma avec Goten, il y découvre son amie enceinte jusqu'aux dents. Tandis que Goten part s'entrainer avec Trunks, Goku tente de convaincre Vegeta de le suivre. Mais ce dernier refuse, Bulma va accoucher dans quelques jours et il ne peut pas l'abandonner. Whis emmène donc Goku chez Beerus et le Dieu de la Destruction s'inquiète de la marque laissée par la balle. Goku en profite pour avouer qu'il s'ennuie profondément en ce moment et repense au tournoi inter-dimensionnel que Zeno voulait organiser. Malgré les réticences de ses amis, il se rend chez Zeno où le dieu suprême s'amuse à détruire des planètes avec son homologue du futur pour tuer le temps. Ravi de la perspective, il promet à Goku d'organiser le tournoi très rapidement. De retour chez Beerus, ce dernier le traine chez Kaïoshin pour les informer. Le second de Zeno apparait pour les informer de la bonne tenue du tournoi mais surtout pour les prévenir que les sélections risquent d'être sacrément corsées.

 

Photo Episode 77

 

 

LET THE TOURNAMENT BEGIN !

L'arc du tournoi interdimensionnel approche à grands pas, tout le monde a rongé son frein et il semblerait que Toriyama aussi tant il précipite les évènements. En effet, on ne s'attendait pas vraiment à ce que Goku lui-même déclenche le prochain gros morceau de la saga parce qu'il s'ennuie sur Terre. Cela permet d'une part de surprendre le spectateur tout en montrant que, vraiment, notre héros n'est qu'un crétin qui ne pense qu'à se battre, ignorant complètement que ses amis avancent dans leurs vies sans se soucier de considérations aussi triviales. Il est d'ailleurs intéressant de noter la progression du personnage de Vegeta, tiraillé entre sa nature Saiyen et son amour pour sa famille qui s'agrandit, prouvant une nouvelle fois qu'il est bel et bien le personnage le plus intéressant de la série.

 

Photo Episode 77

 

Si le procédé peut sembler artificiel de prime abord, il fonctionne bien, grâce à la sympathie éprouvée envers Goku qui fait toujours passer la pilule. Toriyama se joue des spectateurs et de son univers et en profite cependant pour placer quelques pistes qui intriguent pas mal pour la suite : la co-existence des deux Zenos pourtant identiques mais qui semblent être foncièrement différents (le Zeno du futur qui se trompe toujours de bras et se corrige un peu gêné), le fait que Goku perde en puissance (la balle du malfrat) et surtout le discours de Beerus mettant en garde notre héros sur Zeno, l'incitant à ne pas prendre le dieu à la légère et à ne pas s'arrêter à son apparence, le personnage étant la plus terrible des menaces en devenir, ce que l'on sentait bien arriver jusqu'ici.  Autant de petites pistes à exploiter pour la suite pour faire de ce nouvel arc un drama absolu dans lequel nous aurons le plaisir de retrouver Gohan, Piccolo, Krillin, C-18, Buu mais surtout Ten-Shin-han et C-17. De quoi patienter jusqu'au plat de résistance.

 

Dragon Ball Super arrive enfin à son nouvel arc et ce n'est pas trop tôt. Il le fait de manière un peu forcée certes, mais au fond gère le virage de façon intelligente. Par contre, on espère que la série ne gagnera pas davantage de temps et saura faire les bons choix : entrer dans le coeur du sujet dès le prochain épisode.

 

Photo Episode 77

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Angelusz
08/02/2017 à 13:29

Quand on aime il n'y a pas d'âge, moi j'ai 40 ans et je regarde DBS avec plaisir et mes 2 enfants aussi.

kolby
08/02/2017 à 02:22

Dommage pour moi que j'ai passé l'âge. Sinon j'ai vraiment aimer les guerrier de l'espace l'arrivée de végéta jusqu'à cell qui pour moi fut l'un des meilleur boss

votre commentaire