Dragon Ball Super Episode 75 : Training Montage

Christophe Foltzer | 23 janvier 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
0
default_large

Dragon Ball Super se prépare tranquillement à son prochain arc de février. Et ça tombe bien, il commence enfin à se sortir les doigts. Attention, SPOILERS.

Après toutes les crétineries de tournage de film sur Great Saiyaman, d'acteurs narcissiques transformés en monstres et de lolitas séductrices, le monde de Dragon Ball Super retrouve enfin de son éclat. Sauf que Goku s'ennuie comme un rat mort et qu'il ne trouve personne avec qui s'entrainer. Whis est parti pour un congrès de Kaïos et de Dieux de la destruction, Vegeta boude dans son coin... Heureusement Gohan accepte de se battre un peu. Mais cela ne suffit pas. Alors Goku va voir Krilin. Ce dernier, devenu policier, a complètement laissé les arts martiaux de côté depuis bien longtemps et semble avoir perdu la flamme. Il refuse la proposition de son ami mais quand C18 lui dit qu'elle n'est pas tombée amoureuse d'un gros nul et que sa fille Marron lui demande pourquoi il est si faible, Krilin rendosse le kimono et ils s'en vont chez Tortue Géniale.

 

Photo Episode 75

 

Après quelques passes, Krilin avoue à son maitre qu'il n'a plus le feu sacré, qu'il a trop peur, qu'il ne sait plus s'il veut se battre. Le lendemain, Tortue Géniale propose une course à ses élèves pour trouver une plante mystérieuse sur une ile maléfique. En échange, il leur enseignera une technique ultra secrète. Sur place, ils retrouvent Mamie Baba qui les prévient qu'ils ne sont pas sur n'importe quelle ile. Et, effectivement, ils trouvent une grotte bien étrange. A l'intérieur, un épais brouillard les entoure et tous leurs ennemis emblématiques se matérialisent. Transit de peur, Krilin va devoir se battre.

 

La peur mène au côté obscur.

Ah bah voilà quand ils veulent ! Si nous sommes encore sous le choc de la nullité du double épisode précédent, il faut bien reconnaitre que celui de cette semaine redresse clairement la barre et que cela fait bien plaisir. Nous ne sommes pas encore au niveau du Dragon Ball des grands jours, mais cela fait déjà très plaisir.

 

Photo Episode 75

 

Comme il a été annoncé que Krilin serait l'un des personnages principaux du prochain arc, il était plus que temps de s'intéresser à son cas et de le sortir de l'impasse où il s'était enfermé depuis des années, l'humain le plus fort du monde ne faisant clairement pas le poids face aux Saiyens. Et la bonne idée de l'épisode est qu'il ne perd jamais de vue cette donnée et l'intègre dans la psychologie du personnage. Oui, Krilin a tout laissé tomber quand il a compris qu'il ne serait plus jamais au niveau, oui Krilin a choisi la facilité d'une vie de famille et un job peu compliqué pour couler des jours heureux. Et oui, il s'est trahi en chemin. Nous assistons d'ailleurs à une vraie destruction du personnage par sa femme et sa fille pour le pousser dans ses retranchements. Et, si la méthode est un peu limite, cela fait plaisir à voir car Krilin reste un des personnages les plus sympathiques de la série.

 

Photo Episode 75

 

On s'étonne d'ailleurs de voir à quel point sa psychologie est développée en si peu de temps et combien Toriyama en appelle à toutes ses aventurees depuis le début de la saga pour le mettre face à ses contradictions. Cet épisode et en effet très référencé au tout début de Dragon Ball lorsque Goku et lui s'entrainaient chez Tortue Géniale et fonctionne évidemment comme une madeleine de Proust en nous rappelant le bon vieux temps et combien tout a changé depuis. L'occasion aussi de revoir Mamie Baba, la voyante et soeur du maître, dont le caractère ne s'est pas amélioré avec les années. Mais le plus intéressant, c'est évidemment la fin de l'épisode, lorsque Krilin se retrouve face à ses anciens ennemis et qu'il prend peur. D'un coup d'un seul, il nous apparait comme terriblement humain, avec ses failles et ses traumatismes, et cela nous le rend d'autant plus attachant. On a envie qu'il surpasse ses blocages, qu'il retrouve le feu sacré et c'est une excellente surprise et un gros clin d'oeil de voir parmi la bande de crapules, Piccolo Daimao et Tambourine, le démon qui l'avait tué à la fin de Dragon Ball.

 

Photo Episode 75

 

L'occasion aussi de découvrir un Gohan complètement aux fraises, en pleine crise de la quarantaine précoce, à la limite du schizo puisqu'il parle de lui à la troisième personne et semble enfermé dans un déni de réalité assez prononcé. Mais cet épisode fait bien plaisir parce qu'il montre que, lorsqu'il ne fait pas n'importe quoi pour occuper la place, Toriyama a encore beaucoup de choses à dire.

 

Surprenant, cet épisode nous réconcilie avec Dragon Ball Super. Il en profite aussi pour approfondir l'un des personnages les plus sympathiques de toute la saga et nous laisse sur un cliffhanger qui nous fait attendre avec impatience le prochain épisode.

 

Photo Episode 75

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Aucun commentaire.
votre commentaire