Dragon Ball Super Saison 1 - Episode 51 : Rejoignez la Résistance

Christophe Foltzer | 11 juillet 2016
0
default_large

Comme nous le disions la semaine dernière, quelque chose se passe actuellement du côté de Dragon Ball Super, principalement parce que l'un des personnages les plus intéressants de la saga est de retour, Trunks du futur. Attention, SPOILERS.

L'arrivée de Trunks a aussi permis à Black Goku de s'infiltrer dans la faille temporelle pour affronter une première fois Goku. Un combat qui s'est soldé par une défaite du mystérieux adversaire qui, avant d'être aspiré par son époque, a pris soin de détruire la machine temporelle. Ne pouvant plus aller dans le futur pour le vaincre, Miraï Trunks est désespéré. Mais Bulma sort un atout de sa manche, elle avait gardé précieusement la réplique de la machine, celle-là même utilisée par Cell il y a longtemps pour rejoindre notre époque et grâce à aux notes laissées par son homologue du futur, elle peut la réparer et permettre à la Z Team d'aller se battre contre Black Goku. Mais il va falloir s'armer de patience.

Miraï Trunks reconnait enfin en la petite Maï, son amie qui lui a permis de remonter le temps en se sacrifiant et lui explique quel grand destin l'attend, rendant évident qu'ils ont vécu une romance. Goku veut s'entrainer avant le grand départ mais Beerus et Whis refusent, ils ont d'autres chats à fouetter, tandis que Vegeta fait cavalier seul en allant dans la salle gravitationnelle de la résidence. Mais le dieu de la destruction et son acolyte sont formels, Black Goku leur dit quelque chose, tout comme la boucle d'oreille et la bague qu'il porte. Un mystère qu'ils sont prêts à percer.

Photo Episode 51

TERMINATOR, J'ECRIS TON NOM.

Si du temps de Dragon Ball Z, l'arc Cell était très influencé par Terminator, c'est encore plus le cas ici puisqu'une bonne partie de l'épisode nous expose la guerre contre les machines.... pardon, Black Goku, une résistance affaiblie mais déterminée et l'émergence d'un leader quasi christique (Trunks). Si l'on regrette que le scénario choisisse cette facilité et nous ramène peu ou prou au destin de la Terre du temps des Androïdes (avant que Trunks ne remonte le temps), le tout est suffisamment bien emballé pour que la pilule ne passe. 

Photo Episode 51

Et le mérite en revient essentiellement au traitement des personnages qui gagnent en épaisseur d'épisode en épisode. Maï et le jeune Trunks comprennent qu'ils ont un avenir commun et plutôt sombre, Vegeta fait de Black Goku une affaire personnelle pour une raison qui lui appartient (mais l'on soupçonne que cela à voir avec le fait qu'il ait tué Bulma dans le futur), Goku fait son Goku en cherchant direct à s'entrainer mais fait preuve d'un paternalisme réconfortant pour Trunks en lui ordonnant de se reposer. Bref, les relations entre les différents personnages fonctionnent du tonnerre et si cet épisode fait la part belle au remplissage, il faut avant tout le prendre comme le calme avant une grosse tempête.

Mais cela n'arrivera pas tout de suite puisque l'épisode de la semaine prochaine risque de nous réserver un autre gros morceau : les retrouvailles entre Mirai Trunks et Gohan et le retour de Great Saiyaman. Et ça, c'est beau.

 

Dragon Ball Super confirme que cet arc de Miraï Trunks est ce qui pouvait lui arriver de mieux. Si l'action n'est pas encore vraiment lancée, la mise en place est efficace et permet aux personnages de gagner en épaisseur. Ce qui est toujours un bon signe pour la suite.

Photo Episode 51

commentaires lecteurs votre commentaire !

Aucun commentaire.

votre commentaire