Dragon Ball Super Saison 1 Episode 2 : Les vacances de Monsieur Vegeta

Christophe Foltzer | 13 juillet 2015
1
default_large

Le premier épisode de Dragon Ball Super était une aimable mise en bouche, un peu déceptive parce qu'entâchée par l'humour bas de plafond de Goten et Trunks. Qu'en est-il de ce second épisode ? Attention, SPOILERS.

Le petit teasing en fin d'épisode 1 laissait craindre le pire : Vegeta, Bulma et Trunks partent en vacances. On s'attendait à un épisode gavé de pastilles comiques inutiles et une stagnation de l'intrigue. C'est donc avec d'autant plus de surprises que l'on découvre que l'on avait tort.

Goku se rend donc chez Kaïo pour reprendre un entrainement spartiate, au grand dam du grand maitre qui aspirait à un peu de tranquillité. Pendant ce temps, la famille Brief part en vacances, car Vegeta avait promis au tout début de l'arc Buu un tour au parc d'attraction à son fils s'il parvenait à le toucher pendant son entrainement. Et lorsque l'on connait Vegeta, on sait que les sorties familiales ce n'est pas son truc. Il déploie des efforts surhumains pour ne pas tout exploser, enragé à l'idée de manquer son entrainement et de se laisser distancer, pour finalement s'enfuir après une soirée musicale à l'ambiance club Med des plus angoissantes. De son côté, Beerus rêve d'un guerrier qu'il recherchait depuis longtemps, le Super Saiyan God. Détruisant une nouvelle planète pour préciser son rêve et savoir où se trouve ce personnage, ses actions inquiètent les Kaïos au plus haut point.

Il est intéressant de remarquer à quel point cet épisode, où il ne se passe pas grand chose il faut bien le dire, se révèle passionnant dans l'étude du personnage de Vegeta. Faisant le lien avec la saga Buu il montre l'évolution du prince Saiyan, tiraillé entre son ego, sa quête de puissance et ses sentiments humains qu'il n'arrive pas à gérer. Une parenthèse qui permet d'en apprendre plus sur lui et de découvrir que c'est peut-être Végéta qui a le plus évolué ces dernières années. La famille Brief se révèle complètement disfonctionnellle à leur plus grand bonheur d'ailleurs, et installe suffisamment d'éléments (la rivalité encore plus marquée entre Vegeta et Goku par exemple) pour nous laisser entrevoir tout le potentiel de cette nouvelle série qui, lorsqu'elle délaisse l'humour niais qui plombait l'épisode précédent, pourrait bien nous replonger dans une grande saga comme on en rêvait depuis 20 ans.

Ce nouvel épisode surprend par son parti-pris autour du personnage de Vegeta et l'impose une nouvelle fois comme le protagoniste le plus intéressant de l'univers. En approfondissement son conflit interne, son tiraillement entre son désir de puissance et la révélation de son humanité, la série semble emprunter la bonne voie. Le prochain épisode, dédié à l'anniversaire de Bulma, confirmera-t-il cette tendance ? C'est tout ce que l'on espère.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
kiklol
14/01/2017 à 15:53

jeu sui fane de dragon ball

votre commentaire