The Walking Dead Saison 8 épisode 7 : haut les mains, peau d'lapin

Jacques-Henry Poucave | 4 décembre 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
130
Photo

Le dernier épisode de Walking Dead ayant provoqué une semaine de coma chez le rédacteur qui s’en charge habituellement, c’est avec une certaine appréhension que nous nous lançons dans ce septième segment.

ATTENTION SPOILERS

 

Photo

Patience Daryl, un jour, tu auras quelque chose à faire

 

HYDRO EUGENE

Nous y retrouvons Rick, fait prisonnier par les fans de Mad Max et d’intérieur cuir. Il n’en mène pas large, mais leur rappelle que s’ils ne veulent pas souffrir la colère des scénaristes, il leur vaudrait mieux s’allier à lui plutôt que de lui faire sauter les plombages. Toujours aussi peu sensible à son charme naturel, ceux qui l’ont trahi à l’issue de la saison 7 prennent des photos de lui, à des fins que nous ne connaissons pas encore.

De son côté, Eugene utilise son cerveau pour comprendre que Dwight est la taupe qui agit contre les Sauveurs. Plutôt que de le confondre publiquement, il lui propose un marché. Cesser sur le champ ses actions contre le silence d’Eugene, qui devait avoir piscine le jour où on a distribué la subtilité. Dwight ne se cache même pas et annonce à Eugene que tout est déjà joué d’avance et la chute de Negan irrémédiable.

 

Photo

Là quand même, ça sent l'insolation

 

Prouvant que personne ici ne se soucie trop de la cohérence que quoi de ce soit, Eugene réaffirme qu’il restera avec Negan jusqu’au bout, mais qu’il n’a pas envie de faire de mal à Dwight, avant d’aller veiller son copain le curé, qui n’en mène pas franchement large. Il lui indique que ce serait pas mal, quand même, qu’il trouve Dieu et qu’il arrête de déconner. Parce que bon. Voilà quoi.

Après quoi, c’est une des favorites de Negan, avec laquelle il négocie depuis un bail, qui vient lui secouer la conscience pour lui rappeler qu’il aurait pu faire la différence, se battre pour le bien.

 

POUET POUET CAMION

Il semblerait donc qu’après avoir quasiment abandonné le personnage, transformé à la va-vite en traître, la série tente péniblement de nous jouer son évolution psychologique en une poignée de minutes. Le résultat est plus grossier qu’un épisode de Santa Barbara mimé par des pingouins paraplégiques.

 

PhotoL'Homme au mulet

 

En témoigne une nouvelle séquence avec Eugene, cette fois face à Negan, qui le menace à demi-mots. Le psychopathe alterne pression et signes d’affection, histoire de s’assurer définitivement la fidélité de son poulain. Il va jusqu’à lui accorder une poignée de main, une première dans la série (wahou, quelle intensité) pour sceller le respect qui lie les deux hommes.

Mais l’homme au mulet a manifestement un peu de suite dans les idées, puisqu’il commence à bricoler un obscur machin à base de fils électriques, de lampe frontale et de cercueils.

Pendant ce temps, Michonne et Daryl luttent contre l’assoupissement qui guette le spectateur. Et pour le coup ça marche, tant on espère que leur plan d’attaque à base de camion transformé en bélier va mettre fin à cette confrontation interminable.

 

Photo

L'Homme Mulet, en plein débat intérieur

 

ATTACK THE BLOCK 

Alors que Eugene est sur le point de tester une  invention destinée à éloigner les zombies du camp des Sauveurs (un planeur avec un Ipod embarqué), il est interrompu par Dwight, qui compte bien prendre parti. Parallèlement, l’attaque de nos héros se met en place.

Et là, miracle. Si la photographie, la mise en scène et l’interprétation du show demeurent invariablement au point mort, témoignant du néant artistique qui préside désormais à sa dévolution, pour la première fois depuis des semaines, l’épisode génère un semblant de tension.

 

Photo

Negan commence un peu à faire de l'huile

 

Enfin, deux situations aux enjeux concrets, potentiellement mortels, pour des personnages essentiels, s’entremêlent. Et qu’importe finalement que le subit accès de courage ou la clémence de Dwight n’aient psychologiquement aucun sens, ils fournissent à la scène une nervosité et une puissance inattendue. On regrettera que l’issue décide de se la jouer pirouette en épargnant tous ses protagonistes pour appuyer encore la détresse des Sauveurs, mais au moins, pendant presque 4 minutes, The Walking Dead nous a divertis.

Malheureusement, les scénaristes décidant qu’Eugene a encore une fois oublié son cerveau aux toilettes, ils lui offrent une séquence ridicule dans laquelle, alors que tous ses choix sont contredits par les évènements et que sa situation est plus désespérée que jamais, il réaffirme avec force sa fidélité à Negan, MAIS se refuse de balancer Dwight. Ce qui est l’équivalent de se reconvertir au veganisme avant de postuler à un emploi permanent de désanusseur de porcs.

 

Photo

Le Club Med, c'est plus ce que c'était

 

L’ONION FAIT L’AMORCE

Enfin, nous retrouvons Rick, alors que ses copains métaleux sortent de sa cabine de sudation perso. Ils ont manifestement prévu de l’offrir en pâture à un zombie tout droit sorti d’un épisode de Metal Hurlant sous Lexomil. Craignant pour sa peau, Rick sort sa carte d’immunité, fait un brelan d’as et balance un gros ippon dans la face des métaleux, qui décident finalement de se rallier à lui.

Alors qu’il les ramène avec lui pour annoncer sa victoire, dans l’espoir de terminer ce conflit par la seule mort de Negan, il découvre que ses petits copains ont réussi à faire pénétrer les morts-vivants dans l’enceinte du territoire des Sauveurs.

 

PhotoEt vivement la semaine prochaine

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
MassLunar
17/06/2021 à 14:13

Perso, je suis en train de revisionner la série que j'avais stoppé peu après la fameuse apparition de Negan. Un revisionnage juste pour découvrir les chuchoteurs...

Sans être ultra-mauvaise, The Walking Dead est sans doute l'une des pires séries en terme de remplissage et de dialogues indigestes et rebarbatifs. Un défaut que vous avez souligné à plusieurs reprises, cher EL mais c'est impressionnant de constater à quel point que les scénaristes ont du mal à prendre des risques. Le personnage d'Eugène dans cet épisode résume bien le défaut majeur de cette série : son inconstance, sa lourdeur psychologique. Un autre point qui m'a bien fait marrer, c'est le départ de Michonne et de Rosita peu avant l'attaque. Une belle preuve de démotivation qui joue a fond la carte du personnage tiraillé jusqu'à l'absurde. Bref Walking Dead, la série, c'est quand même une bonne dose d'ennui pour la plus grande partie des épisodes malgré quelques bonnes idées ici ou là, des personnages sympa ou encore un minimum de suspense....

fred
18/03/2018 à 14:08

Franchement, il ne faut pas faire de résumer d'une serie, si c'est pour être aussi médisant et peu objectif.

je peu comprendre que cette série vous débecte, dans ce cas passer votre chemin, ou faites une, ou des critiques sur le font ou la forme, mais pas juste un amoncellement de critique peu littéraire et encore moins argumenter.

Enfin bref, les personnes qui cherche le résumé d'une série sont des personnes qui s'y intéresse et non qui la vomisse !

IL EST DONC DÉPLORABLE QUE VOTRE PAGE SOIT SI BIEN RÉFÉRENCER SUR GOOGLE

Votre résumé n'en

emi
07/12/2017 à 10:43

Sinon un vrai plaisir de lire ce review. De mon côté c'est "cabine de sudation perso" qui m'a fait sourire, parce que c'est l'exacte verbalisation de ce que je pensais en regardant l'épisode.

emi
07/12/2017 à 10:36

@mamynova oui pas mal d'incohérences mais le bébé n'est pas celui de Maggie c'est celui que Rick a récupéré je sais plus où je sais plus quand tellement c'est chiant !!! ceci dit en effet la notion du temps et de la grossesse est très relative dans ce show.
moi j'ai pris cette série en cours de route, avant j'avais pas le temps. J'ai donc commencer par le premier épisode de la saison 7. Autant vous dire que j'avais été estomaquée par la violence et l'intensité de l'épisode. Et je trouvais tellement couillu de débuter une saison comme ça. Tu te dis bah qu'est-ce que ça va être après ? Bah rien nada c'est tout pourri. Il y a des séries où tu t'en prends plein la vue à chaque épisode, là si c'est une fois toutes les 3 saisons, non merci.

MAMYNOVA
06/12/2017 à 23:33

Tout s'explique:AMC délaie la sauce pour un max de profit,en rognant sur le budget....Les spectateurs s'en souviendront.Episode 7 et tjs rien de bien nouveau.Par contre des incohérences flagrantes:la conversion anti-Négan de Dwight est mal expliquée,celle pro-Négan d'Eugène longue et ennuyeuse,pas très crédible non plus.Gabriel,à l'article de la mort,pour une raison mystérieuse(virus de rôdeur?)se porte si bien qu'il apparait à peine dans l'épisode 7.Ah?Est-ce le bébé de Maggie(environ 9 mois),alors que qq épisodes auparavant elle paraissait enceinte de 4 mois?5+9 mois=13 mois de délais logiques alors que la guerre n'a pas eu de trève et que ,surtout,les zombies cernent le Sanctuaire depuis la saison 7...Celà devient si incohérent qu'il vaut mieux en rire que grincer des dents...Même si un personnage important meurt au prochain épisode,je regarde désormais cette série,dont les responsables se moquent du public au 2è degré.Genre parodie.
En parallèle,j'ai regardé la série "Orphan black"(à petit budget):quels rythme,intensité,émotion,humour;inventivité (cependant dans la cohérence)..TWD ne m'en a paru que plus médiocre.Une série qui a su conclure au bon moment..Alors qu'uj chewing-gum trop mâché n'a plus de goût et colle aux dents.
Heureusement que le streaming est gratuit,sinon je laisserai tomber!

Flash
04/12/2017 à 20:42

"Ce qui est l’équivalent de se reconvertir au veganisme avant de postuler à un emploi permanent de désanusseur de porcs."
Énorme !!!

Rahan les tape
04/12/2017 à 18:37

J'me disais bien que j'avais raté un épisode, j'en étais resté à Daryl et Rick en train de se prendre la tête (pour mieux s'étrangler). Pour rien au monde je ne raterais ce rendez-vous hebdomadaire, merci!

Marc
04/12/2017 à 16:50

Il devrait pensé à. La conclusion de la série pour finir en sang ou en trouvant le moyen de stopper cette infection ! Bref vaut mieux finir en beauté au lieux de trainer en longueur.
J'ai l'impression de voir let de revoir le même episodes sans fin !!!!

Le connaisseur
04/12/2017 à 16:50

Non 2, je me suis bien marré en lisant cette critique.. Et en regardant l'épisode tout en jouant à Candy Crush, ou l'inverse je ne sais plus.

captp le keke
04/12/2017 à 16:36

ah ben vos clowneries en font rire au moins un c'est cool continuez comme ça ...

Plus
votre commentaire