The Walking Dead saison 7, épisode 11 : pas de gène pour Eugène

Jacques-Henry Poucave | 27 février 2017
6
épsiode 11

Après une première moitié de saison dans le coma et un retour particulièrement foireux, c'est peu de dire que Walking Dead allait avoir du taf pour nous convaincre. Et Ô surprise, après cet épisode 11? on dirait presque les producteurs se sont décidés à embaucher un scénariste.

 

NEGAN MOTEL

Chez Negan, on découvre que Daryl a pris la poudre d’escampette, sans nettoyer derrière lui et on ne peut pas dire que ça fasse plaisir à Dwight. Il faut dire que le pauvre réalise ce qui vient de se passer alors que les troupes de son bien-aimé supérieur se radinent justement avec ce pauvre Eugene, qui n’en mène pas large.

Pendant qu’Eugene est installé dans ses nouveaux quartiers, Dwight découvre le petit papier abandonné par Daryl, quand les sbires de Negan décident de lui infliger une correction à base de coups de poing. C’est désormais son tour  de se retrouver enfermer dans la cellule exiguë où il a précédemment torturé le chevelu à l’arbalète.

 

épsiode 11

 

Manifestement, Negan ne trouve pas génial que Cherry ait mis les voiles presque en même temps que Daryl. Ce dernier doit donc faire son possible pour assurer le maître de Lucile de son allégeance absolue. Negan lui confie la tâche de retrouver Cherry…

Eugene a droit à une petite entrevue avec Negan et Lucile, alors qu’il vient de récupérer des cornichons. Sans surprise, Eugene vit assez mal la proximité avec l’objet qui a explosé le crâne de deux de ses camarades. Histoire de rythmer un peu cette discussion qui sent un tantinet le déjà vu, nous avons droit à une petite séquence au cours de laquelle un zombie perd littéralement ses tripes. Du coup Eugene met au point un système afin de permettre au grand méchant de mieux gérer son stock de zomblards.

 

épsiode 11

 

Désireux de lui montrer sa gratitude et son attachement à la dignité de la personne humaine, Negan lui propose de le récompenser en lui offrant une soirée avec ses « épouses ». Comme quoi, on peut se trimbaler avec un short kaki, une coupe mulet en pleine apocalypse zombie, et s’en tirer comme un chef.

Manifestement peu porté sur les abus sexuels en groupe, Eugene lance donc une partie de jeux vidéo avec les jeunes femmes qu’il lui a fournies. Parce qu’il faut bien s’amuser, il se propose donc de fabriquer avec les gourgandines des bombes artisanales. Super chaud la braise, il fait même une blague à base de chandelle. Grosse ambiance.

 

épsiode 11

 

CE QUE VEULENT LES FEMMES

De son côté Dwight se la joue Mad Max du pauvre, en quête de son ex-amoureuse. Il revient dans son ancienne maison, là où tous deux s’étaient promis de se retrouver s’ils devaient être séparés. Il y découvre une missive qui lui est destinée. Et pour le coup, c’est bien le premier passage un peu émouvant auquel on a droit depuis… un sacré paquet d’épisodes.

En quelques plans et en voix off, Walking Dead parvient à nuancer la relation jusqu’ici bien relou entre Dwight et son ancienne compagne. Et alors que l’homme de main, terrassé par les paroles de sa chère et tendre, va pour fumer une cigarette encore colorée de son rouge à lèvre, on est sincèrement touché.

De son côté Eugene est rejoint à l’improviste par deux des trois femmes que lui avait envoyé Negan, ici de leur propre chef. Elles sont venu parler à leur compagnon d’infortune du désespoir de l’une d’entres elles. Leur demande est bien précise : trouver un moyen d’aider leur amie à mourir, paisiblement, tant sa condition de dame de compagnie lui est devenue insupportable.

 

épsiode 11

 

À nouveau il s’agit d’un développement inédit, bien vu, et qui permet de donner un peu d’épaisseur à Eugene. Le scientifique accepte de tenter le coup et de concevoir une substance qui permette à la malheureuse de mettre fin à ses jours. Walking Dead conservant sa subtilité de parpaing, Eugene se transforme alors en super bourrin qui s’assume, et met ses grosses cojones sur la table dès qu’il en a l’occasion. C’est aussi crédible qu’une fiche de lecture de Pénélope Fillon, mais au moins, cela nous permet d’avancer.

Sur ces entre faits, Eugene est accompagné par une figurante à un évènement qui a des airs de messe noire. Les sauveurs sont rassemblés devant un incinérateur, tandis que Negan commence à faire (très) mal à son toubib. Dwight a en effet glissé les mots de Cherry dans ses poches. Ce qui en fait un traître.

 

 

épsiode 11

 

PAS DE GENE POUR EUGENE

Nous comprenons donc que ce qui suit tiendra autant d’un procès que du barbecue. Dwight sort du brasier un fer à repasser chauffé à blanc, visiblement pour repasser le visage du docteur, qui est un peu fripé. Après avoir fait mine d’épargner au Doc la même brûlure faciale qu’à Dwight, Negan l’introduit intégralement dans l’incinérateur. Parce que bon. Quand même quoi.

Pour le coup, Eugene perd un peu de son assurance. Mais pas son cerveau, puisqu’il comprend alors que les pilules de poison n’ont pas pour but d’aider une des victimes de Negan à en finir, mais pour leur permettre de l’empoisonner. Il refuse donc de les aider. Encore une fois, le développement du personnage, qui s’enfonce tout à fait dans la lâcheté et la veulerie, est plutôt intéressant. Reste à savoir dans quelle mesure Walking Dead osera faire de lui le parfait collabo de Negan.

 

épisode 8 Jeffrey Dean Morgan

 

Le grand méchant décide d’ailleurs d’offrir au scientifique une petite entrevue en tête à tête. Rien de très intéressant, Jeffrey Dean Morgan fait son coup du gros roublard diabolique, et Eugene se fait dessus.

Les évènements de cet épisode 11 ont beau ne pas être révolutionnaires, ils nous offrent deux ou trois petits moments d’émotion réussis, et viennent nuancer un protagoniste qui en avait bien besoin. Certes, on n’est pas revenu au top de la série, mais après des mois de médiocrité, c’est quand même beaucoup.

 

Jeffrey Dean Morgan Andrew Lincoln

commentaires lecteurs votre commentaire !

jojo
01/03/2017 à 09:18

je regarde plus cette serie...
qu est ce qu on s emmerde..
j ai peur de me transformer en zombie tellement c est chiant.

slift
28/02/2017 à 09:09

Le meilleur épisode c est dire le niveau de cette saison.
si les tètes pensantes de cette série pouvaient juste assurer ce minimum syndical niveau écriture on retrouveraient une série sans génie mais au moins plaisante .
Bonne critique sinon !

recma
28/02/2017 à 08:57

"C’est aussi crédible qu’une fiche de lecture de Pénélope Fillon"

Pas mal celle-là !!! Je constate qu'on met à jour ces vannes en fonction de l'actualité, c'est bien ! Les critiques des épisodes précédents étaient quand même plus marrantes globalement.

moky99
28/02/2017 à 08:26

celui qui joue Eugène, l'acteur le plus plat que j'ai jamais vu. Aucun talent, parler monotonement plat (en VO), un jeu nul.

Negan
27/02/2017 à 22:39

Un grand Eugène , sa promet du lourd avec dwight .

Kraven
27/02/2017 à 19:29

S'il y'a bien un perso dans cette série dont je rêve qu'on défonce la gueule c'est Eugène. Ce mec a une tête à claques et sa façon de parler en VO... Nom de ***.

votre commentaire