The Walking Dead Saison 6 Episode 8 : Jusqu’ici, tout va bien

Noëmieb | 1 décembre 2015
8
default_large

Nous avons à peine le temps de savourer le développement des premières intrigues qu’il est déjà temps de faire une pause. Pour le mid-season final, nous retrouvons nos héros dans une mauvaise posture comme l’annonçait le cliffhanger.

Sur un air de Nick Lucas (« Tip Toe Thru The Tulips », 1944), Sam reste cloitré dans sa chambre d’enfant, loin de l’invasion qui se trame à sa fenêtre. Le chant des oiseaux est pourtant rapidement remplacé par des grognements et les cris des habitants. Rick leur ordonne de se calfeutrer dans les maisons, pendant qu’il sauve Deanna d’une main. Mais sa blessure se révèle être une morsure. Ce personnage autrefois en dépression, se réveille sur son lit de mort. Des moments traduits par de longues confessions sur l’oreiller avec Michonne puis Rick.

Des instants intimes qui traînent encore une fois tout au long de l’épisode. Une mort lente, prévisible, sans aucune surprise, qui touche encore un personnage secondaire totalement dénué d'intérêt. Heureusement, le groupe tente une sortie, habillé d’entrailles et de tripes. Un clin d’œil à la saison 1 que l’on apprécie, même si cette fois, le plan est plus risqué avec un bébé et un pleurnichard.

 

 

À un autre étage, Carl s’échauffe avec son copain Ron. Depuis le départ d’Enid dans l’épisode 2, les deux garçons se disputent le cœur de la belle. Mais entre les deux boutonneux, rien ne se passe réellement. Ron tente d’un côté d’intimider son ami avec une arme, tandis que Carl joue au héros responsable. Un personnage en retrait, parfaitement inutile dans l’intrigue, loin du Carl borgne et passioné des comics. La menace de Ron restant très légère voire très superflue, Carl n’évoluera certainement pas dans les épisodes à venir. Mais la maladresse de Ron pourrait jouer des tours au groupe lors de son déplacement dans les rues d'Alexandria.  

 

Dans une autre maison, c’est Carol et Morgan qui jouent à la guerre. La cause ? Le louveteau de Morgan, qu’il espère « guérir » de sa folie. Carol devenue une terrible guerrière tente d’entraver le chemin religieux emprunté par Morgan. Résultat de cette dispute, rien. Les deux personnages finissent à terre, et le loup se fait la malle et ce, malgré l’intervention de Tara, Eugène et Rosita. La question sur le sort de Carol est lancée : assommée violemment par Morgan, elle gise dans une petite flaque de sang.

Après la mise en scène sur la mort puis la résurrection de Glenn, il est peu probable que les scénaristes fassent mourir un protagoniste aussi facilement. Comme nous l’avons dit la semaine dernière, ils ne prennent pas de risques, et gardent leurs personnages principaux dans une zone de confort afin de tranquilliser les spectateurs. Un non-choix scénaristique risqué, et surtout très éloigné des comics originaux. Il ne s’agit peut être que d’une adaptation, mais les scénaristes devraient pourtant prendre plus souvent exemple sur l’œuvre original pour relever le niveau de la série.

 

 

Les scénaristes nous avaient habitué à des mid-season beaucoup plus spectaculaire. Loin d’être à la hauteur, ce huitième épisode se révèle pauvre en rebondissements malgré une introduction colossale. Les allers retours entre les différents pôles de personnage ralentissent la cadence. Heureusement requinquer par quelques touches de suspense et par une mise en scène réussie grâce à des plans de coupe rythmés. Le mélange des genres, avec la musique des années 40 d’un côté, et la panique de l’autre, permet de garder une constante agréable. Le bilan est donc à demi-teinte : les producteurs réussissent à nous plonger dans un univers apocalyptique, mais à vouloir trop étaler les intrigues sur plusieurs épisodes, ils perdent le spectateur entre deux confessions intimes inutiles. L’arrivée de Negan en février devrait certainement réveiller la série... à voir ! 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

commentaires lecteurs votre commentaire !

Rocco Balboa
07/12/2015 à 18:14

Arrêtez un peut de descendre cette série ou retournez voir du film français si vous appréciez pas le travail.

La série est mortel, le "suspense' c'est CA ! Faut bien-sûre se mettre dans l'ambiance et se laisser porter. Les films à la "mode bourrin" sans histoire c'est pas celui là. Taper sur tout se qui bouge sans aucune attache , liens, le pourquoi du comment se trouveront sur les Jeux video prévu a cet effet.

Les acteurs sont bien présents et jouent bien leur rôle, ( biensure faut avoir essayé de faire des scènes pour comprendre ), ici nous avons même des gamins faisant bien cette tache!

Bref, continuez Mr les réalisateurs et producteurs à nous laisser rêver de zombie...

Jijine
03/12/2015 à 13:40

Svp ou je peux voir l episode 8

niko
02/12/2015 à 19:41

Non le type à la fin c'est juste un lieutenant de negan. On le verra pas avant l'épisode 16 je pense. Mais c'est vrai que ça commence à devenir chiant cette série. Depuis la deuxième partie de ma saison 4...ça se traîne en longueur.

Cedjav
02/12/2015 à 02:08

Jeffrey Dean Morgan est encore là? Moi aussi j’arrête les frais, et en plus j'ai pas les moyens. Alors y'en a marre maintenant.

Boo
01/12/2015 à 23:53

Mais c'est vraiment Negan qu'on voit à la toute fin ? Il était pas censé être joué par Jeffrey Dean Morgan ? J'ai dû louper un truc.

En tout cas je pense que ce sera la dernière saison que je regarderais. ça fait 5 ans que j'attends de l'action, de l'audace, de la surprise et rien. C'est chiant à mourir avec quelques sursauts de temps à autre et c'est tout. J'arrête les frais.

thierry
01/12/2015 à 23:51

Encore une bien belle succession de morts stupides...
Quand à la chef du village... (pour paraphraser un réplique connue) "..et dire qu'elle ressemblait déjà à un zombie avant..."
Mais bon, je regarde quand même, j'ai trouvé qu'il y avait eu moins de déchet cette année, c'est un progrès.
Quand à Eugene.. hum comment dire, les auteurs ont gracié le dindon cette année encore.

Paehon
01/12/2015 à 12:16

La première rencontre avec Negan avait été très "percutante" dans le comics.

Là je crains le pire...

Louig
01/12/2015 à 11:24

Minable .... la rencontre avec Negan n'arrange pas les choses quand on les voit à plusieurs centaines de mètres et qu'on a un RPG dans le camion ^^

Heureusement le ridicule ne tue pas toujours dans cette série.

votre commentaire