The Walking Dead Saison 9 Episode 7 : et au milieu court une débile

Mise à jour : 19/11/2018 17:53 - Créé : 19 novembre 2018 - Simon Riaux
Affiche, The Walking Dead
10 réactions

On se demande bien ce qui est en train d’arriver à Walking Dead, dont la saison 9 marque simultanément un retour en grâce en termes de pure exécution, mais dont le cœur, son récit, n’en finit pas de pourrir.

ATTENTION SPOILERS

 

photo, The Walking Dead, Andrew Lincoln, Danai GuriraPetit ange parti bien trop tard

 

MICHONNE, MI-DÉBILE

On reconnaît souvent la fin d’une série à sa capacité à détruire ses meilleurs personnages, dans un geste d’entropie consécutif à une grosse perte d’inspiration. Un peu comme un zombie affamé qui en viendrait à se dévorer lui-même, pour passer le temps et se remplir l’estomac.

Ainsi, on se demande bien pourquoi les scénaristes ont décidé de faire de Michonne (Danai Gurira) une sorte de méchante, dont on se dit régulièrement qu’elle vient d’éternuer son cerveau. Le personnage a beau avoir été construit depuis plusieurs saisons comme la voix de la raison, le protagoniste de la concorde et une force d’harmonie, voilà que le récit la dépeint désormais comme une dirigeante factieuse, dont tout le monde se méfie.

 

photoCarol se la joue The Witcher

 

Ce retournement schizophrène est bien sûr « justifié » par l’ellipse de six ans que Walking Dead vient de nous imposer. La pirouette est facile, son exécution fascinante de lumineuse bêtise. En l’état, Michonne a donc décidé de ne plus faire confiance à personne, de faire quasiment sécession des communautés avoisinantes et de ses amis d’hier, non sans couper en petits morceaux l’héritage de Carl et Rick (Andrew Lincoln), avant de se le carrer dans le fondement. De même, elle affiche une dureté face aux nouveaux venus qui la rend à la fois stupide, incohérente et méconnaissable.

Mais la métamorphose de celle qui aurait pu devenir l’héroïne du show va plus loin encore, puisque non contents d’en avoir fait une paranoïaque, les scénaristes en ont également fait une demeurée. Une situation qui culmine quand la malheureuse découvre (un peu comme le spectateur) que Maggie (Lauren Cohan) ne fait plus partie de l’aventure. Comment quelqu’un dans sa position a-t-elle pu ignorer qu’un membre historique de sa communauté, une amie, une force politique fondamentale, n’était plus dans le paysage ?

 

photo

photo

photo, Henry CavillEt franchement, Henry Cavill a du souci à se faire

 

Si on comprend bien que Walking Dead entend ainsi symboliser l’isolement de Michonne, la série n’y parvient aucunement, et ne peut que consacrer un départ de personnage parmi les plus minables jamais vus. On avait pourtant connu AMC capable de diluer sans fin le départ de ses persos, jouant avec une putasserie spatiale de la mort ou des rebondissements affligeants. La situation actuelle n’en apparaît donc que plus incompréhensible.

 

TANT QU'IL Y AURA DES MORTS

Et si Walking Dead n’a probablement jamais été aussi bête (ce qui est quand même un bel exploit), paradoxalement, le néant stratosphérique de l’écriture s’accompagne d’un véritable renouveau en matière de montage et de rythme. Ainsi, même si le sentiment de suivre les suites d’une randonnée entre COTOREP ayant échappé à tout contrôle est chaque semaine un peu plus fort, les dites aventures seraient presque palpitantes par moment.

 

photoIl va y avoir de la viande sur les murs. Enfin sur les arbres.

 

Car, tous nos héros ayant laissé leurs cerveaux au vestiaire, ils sont désormais pleinement disponibles pour les innombrables zombies découverts en conclusion de l’épisode précédent. Mieux encore, une bonne partie de l’action consacrée aux morts-vivants se déroule aux côtés de nos nouveaux venus, et si leur charisme évoque la fraîcheur d’une huitre abandonnée sur un radiateur en plein mois d’août, force est d’admettre qu’on se demande tout le temps s’ils vont y passer.

Et logiquement, dès que la viande gigote, le producteur, réalisateur et maître des effets spéciaux physiques Greg Nicotero fait des miracles. Et il bénéficie d’une matière première des plus intéressantes, grâce à ces zombies antiques, presque minéraux, venus répandre ici tripes et boyaux. Face à eux, des personnages motivés et motivant, ainsi que de nouvelles armes sympas du style lance-pierre, qui permettent des joutes ludiques et quelques projections de viande avariée.

 

photoBobby la fronde

 

Pour autant, n’espérez pas que la série nous en dira plus sur les Chuchoteurs, ou jugera jamais nécessaire de faire avancer proprement son récit. Si la plupart des épisodes sont écrits avec des pieds d’enfants mort, celui-ci donne plutôt le sentiment que toute l’équipe de production est partie sniffer de la colle, et que les comédiens ont improvisé un segment, histoire de ne pas mourir d’ennui dans leur décor tout moche.

Au moins ont-ils l’air de s’amuser. Parfois.

Un nouvel épisode de The Walking Dead saison chaque lundi sur OCS depuis le 8 octobre.

 

photoQuand on n'a pas de cerveau, on peut toujours avoir du style

commentaires lecteurs votre commentaire !

Talou
27/11/2018 à 19:51

Depuis l'épisode 5, c'est excellent, le 5,6,7,8 je retrouve les sensations des premiers episodes

Hérolde
20/11/2018 à 17:46

Si ça continue, Z nation va devenir plus intéressant !

Negan
20/11/2018 à 13:07

Heureux de continuer cette série et heureux que des gens incultes est arrêtée de regarder !!!! Sa sent la fin pour ezequiel

Boddicker
20/11/2018 à 11:28

Heureux d'avoir arrêté après le pilote :D

raff8
20/11/2018 à 09:50

c'est quand même hallucinant en terme d'écriture. Ils évacuent le personnage principal dans des téléfilms qui sont clairement la pour essayer de sauver les audiences, au mépris de ceux qui regardent la série et qui n'auront aucunes réponses. Ensuite ils sortent Maggie qui était quand même un des piliers de la série en 2 phrases au mépris de tout ce qui faisait son personnage ( elle abandonne tout ce qu'elle à construit à la colline).
Et dès que ça pourrait être intéressant en terme de conflits ou d'évolution, bim saut dans le temps.
heureusement qu'il reste 2, 3 zombies un peu crados pour faire le job

gripsou
19/11/2018 à 21:14

Carol is the new Legolas.

Flash
19/11/2018 à 20:39

Heureux d'avoir arrêté cette série après la saison 7 !

Dudule
19/11/2018 à 18:50

Je crois que je vais effacer sans les regarder les 7 épisodes de la saison 9 que j'ai téléchargés sous le manteau.

Ça me fera de la place pour la saison de 2 de "The terror".

bigmiches
19/11/2018 à 18:22

3 * c'est bien surpayé je trouvé ! ennui mortel cet épisode, il ne e passe rien ! Franchement le Alert Spoiler ne sert à rien puisqu'il n'y a rien à dévoiler ! le vide sidéral

lemon
19/11/2018 à 18:17

3 étoiles quand même, ça remonte

votre commentaire