The Flash Saison 1 Épisode 20 : Reverse Flash !

Florian Descamps | 30 avril 2015
2
default_large

Une fois n'est pas coutume, pas d'antagoniste d'un jour dans The Flash. En lieu et place : Reverse Flash. Le grand final est enfin lancé !

Gideon se dévoile

On était persuadé d'être enfin face à l'enchainement final après les événements de la semaine passée et nous avions raison : les éléments se bousculent dans The Flash ! Reprenant l'action là où elle s'était arrêtée, l'épisode d'aujourd'hui entérine l'enquête de Barry, Cisco et Caitlin autour de la « chambre secrète » du Docteur Wells, et lève le voile sur une interrogation de taille : les origines de l'I.A utilisée par Harrison Wells depuis les débuts de la série. Interprétée par l'exquise Morena Baccarin (Firefly, Homeland, Stargate SG-1), l'intelligence artificielle qui risque de gagner en importance lors des prochains épisodes, révèle à Barry avoir été crée de sa main, et ne durablement obéir qu'à lui.

Si nous ne disposons à cette heure pas d'autres informations, son existence éveille toutefois notre intérêt pour une autre raison : son patronyme, qu'elle partage avec une figure importante de l'univers DC. Crée en 1971 par Jack Kiry à l'occasion du comics The New Gods, le Commander Gideon est dans l'univers de l'éditeur un « nouveau Dieu », habitant bienveillant de la planète New Genesis capable de voyager dans le temps. S'agissant de la principale fonction de Gideon dans la série, les questions ne tardent évidemment pas à nous venir en tête : simple clin d'oeil des scénaristes à un univers qu'ils affectionnent, ou surnom utilisé par le Barry du futur suite à des événements dont nous n'aurions pas encore connaissance ? 

Au regard du travail de mise en place entamé par DC depuis quelques mois, tant à la télévision qu'au cinéma, et du voeu clair de faire de la Justice League un élément central de ses ambitions à moyen terme, on piaille d'impatience à l'idée d'en savoir plus.

 

Eddie Thawne tiraillé

Force est de reconnaître qu'il n'est pas aisé d'être Eddie Thawne ces derniers temps. Accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis ici, proche d'une rupture avec Iris à cause de sa loyauté envers Barry et son secret, l'inspecteur est en effet malmené depuis quelques épisodes et les choses ne semblent pas aller en s'améliorant : profondément amoureux d'Iris et décidé à la demander en mariage, il invite Joe West au restaurant afin de lui demander sa main en bonne et due forme et... se heurte à son refus.

Pas de mépris ou rejet de la part de Joe mais une simple réaction de père, et de coéquipier : alerté par les sentiments confus d'Iris envers Barry, il se refuse à cautionner un mariage voué inéluctablement à l'échec.

Une décision louable et compréhensible, mais qui additionnée aux derniers événements et tout particulièrement à la fin de cet épisode risque de peser lourd dans le futur du personnage : enlevé par Reverse Flash durant une confrontation que l'on évoquera plus tard, Eddie découvre la réelle identité d'Harrison Wells, celle d'Eobard, son lointain descendant. Iris ayant quant à elle enfin découvert que Barry se cachait derrière le masque de Flash,  il ne semble pas farfelu de penser qu'il pourrait devenir l'une des prochaines némésis de Barry.

 

Toujours un tour d'avance

Ah, Harrison Wells ! Nous parlions d'une figure sur le déclin lors du précédent épisode et nous étions loin du compte : plus que jamais machiavélique et en avance sur ses adversaires, l'égotiste révèle aujourd'hui avoir suivi, sinon organisé, chacune des avancées de nos héros ces dernières semaines. De la découverte du corps du « vrai » Docteur Wells aux divers rassemblements de Barry, Cisco, Caitlin, Joe et Eddie, tout aura été inscrit dans un plan d'évasion finement ciselé et accompli à la lettre.

Ainsi aura-t-on vu le personnage qu'il faudrait désormais s'habituer à appeler Eobard Thawne déjouer le piège tendu par nos héros en fin d'épisode, envoyant Hannibal Bates les duper alors qu'il prenait la fuite. Mais aussi s'assombrir l'espoir d'une saison de Barry, dont les chances de recueil des aveux de Wells semblent s'être réduits à peau de chagrin. Quid donc de son besoin des pouvoirs de Barry pour retourner dans sa propre ligne temporelle ? Réponse on l'espère, dans les prochains épisodes.


Avec un savant mélange de révélations, clins d'oeil et apparitions de nouvelles voies scenaristiques, c'est donc un très bon épisode que signe cette semaine The Flash. Plus que 3 épisodes, mais déjà l'assurance d'un fait : jamais une série de grand network et ouvertement dédiée à un public adolescent n'aura été aussi riche.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
sERVALLOU
02/05/2015 à 13:10

Bonjour à toutes et tous,

Franchement le scénario de cette série frise le néant. Les personnages sont stéréotypés et l'histoire se devine dès les premières minutes. Ne parlons pas de l'intrigue, insignifiante.
Aucune émotion ne se dégage. Nous voilà revenu au niveau de Lois et Clark, en moins bien.
Dommage.

votre commentaire