Fargo saison 3 épisode 2 : Les anglais débarquent

Christophe Foltzer | 29 avril 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
703
Affiche

Fargo a donc repris et la série a l'air particulièrement en forme pour sa troisième saison. C'est juste nous ou on tient déjà LE show télé de 2017 ? Attention, SPOILERS.

La mort étrange d'Ennis Stussy hante évidemment sa belle-fille, la policière Gloria Burgle. Mais, ce qui l'intrigue le plus dans cette affaire, c'est bel et bien la boite qu'elle a trouvé sous le plancher du vieillard et qui contient de vieux ouvrages de science-fiction d'un auteur récompensé, Thaddeus Mobley. Il ne faut pas longtemps à la femme pour comprendre que Thaddeus et Ennis sont la même personne.

 

Photo Episode 2

 

De son côté, Ray souffle de soulagement, la mort de son "client" a été classée comme un accident et il s'apprête à lancer un avis de recherche pour brouiller les pistes. Malheureusement, son état nerveux inquiète Nikki qui ne le sent pas disposé au prochain championnat de bridge. Pour rééquilibrer son Chi, elle le pousse à aller prendre eux-mêmes le timbre qu'ils convoitent tant chez son frère. Faisant diversion, Ray en vient à faire la paix avec Emmit tandis que, dans la maison, Nikki ne trouve pas le timbre mais tombe sur la facture d'un coffre-fort, non sans avoir laissé un petit souvenir à Emmit sous la forme d'un tampon hygiénique usagé et d'un message menaçant écrit avec son sang sur le tableau d'âne qui remplace le timbre.

Mais Emmit a d'autres soucis puisqu'avec son associé Sy, ils cherchent un moyen de se débarrasser du mystérieux Varga, qui les avait renfloué d'un million de dollars avant de leur annoncer que c'était en fait un investissement pour faire une OPA hostile sur son empire et l'utiliser pour du blanchiement d'argent. Irving, l'avocat de Stussy fait quelques recherches sur Varga mais télécharge un virus. Les hommes de main du mafieux l'interceptent dans un parking et lui font effectuer le grand saut. Varge et sa bande s'installent dans l'aile nouvellement achetée du bâtiment de l'entreprise et Emmit et Sy comprennent alors qu'ils sont pris au piège.

 

Photo épisode 2

 

MASTERS OF PUPPETS

Ne faisons pas durer le suspense plus longtemps, ce nouvel épisode est un véritable bonheur. Plus lent et moins fou furieux que le premier, il sert évidemment à bien installer tous les personnages dans leurs arcs respectifs, installer les premières mailles d'un filet que l'on pressent évidemment fatal pour pas mal d'entre eux et surtout de nous montrer à quel point les frères Stussy sont des imbéciles heureux.

En effet, comment penser le contraire lorsque l'on voit chacun des jumeaux entouré de sa propre Lady Macbeth, Sy pour Emmit, Nikki pour Ray. Manipulés, orientés et utilisés, ils s'affirment encore plus comme les dindons d'une farce particulièrement macabre. Mais c'est toute la population de la petite bourgade d'Eden Valley qui en prend pour son grade au passage.

 

Photo épisode 2

 

Entre le poste de police qui se trouve dans une bibliothèque et qui se retrouve affilié au commissariat du Comté et qui, au passage, préfère le télex à l'ordinateur en 2010, l'avocat qui ne sait même pas effectuer une recherche Google, le gardien de parking qui ignore presque le nom de son patron (alors que c'est marqué partout autour de lui), les bouseux prennent cher et c'est hilarant. Triste aussi, parce que l'on sait déjà que ça va finir mal et, qu'au fond, tous ces doux-dingues sont particulièrement attachants.

On ne peut qu'être admiratifs face à une écriture aussi subtile et aussi parfaite d'une série qui maitrise totalement son sujet et confirme ce que l'on pensait dès les premières secondes : chaque personnage voit midi à sa porte, derrière les masques sociétaux, nos personnages ne sont qu'animés par leurs plus sombres pulsions et frustrations et tout cela dégénère à la vitesse de l'éclair à cause de quelques malentendus.

 

Drôle et tragique, Fargo confirme qu'elle est bien la série événement qu'elle prétendait être avec cette troisième saison. Méchante et paradoxalement bienveillante avec ses abrutis de personnages, c'est un véritable bonheur et l'incontournable du moment. Et un bon miroir aussi de nos sociétés actuelles. Chapeau bas.

 

Photo Episode 2

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Aucun commentaire.
votre commentaire