True Detective Saison 2 Episode 7 : le masque de la mort rouge

Simon Riaux | 4 août 2015
11
default_large

True Detective saison 2, épisode 7, tout près de la ligne d’arrivée, l’intrigue de la série s’éclaircit tout en plongeant dans les ténèbres. A la faveur d’un épisode particulièrement tourmenté, Nick Pizzolatto nous offre une heure dantesque, où seule la mort attend le spectateur à l’arrivée. Mais n'a-t-il trop attendu pour réveiller cette deuxième saison ? ATTENTION SPOILERS.

 

RIEN NE VA PLUS

On sentait nos héros en totale roue libre après leur raid meurtrier sur les soirées huppées du gotha Californien. Kidnapper une prostituée portée disparue et assassiner un garde un peu trop tactile n’était peut-être pas une bonne idée, car à présent, leurs adversaires se savent dans le collimateur de la police.

Tandis que chacun fait son possible pour cacher ses proches et leur trouver une planque décente, Velcoro (Colin Farrell) veut faire un rapport détaillé à leur supérieure, seule à savoir qu’ils opèrent en sous-marin. Mais cette dernière a été exécutée, dans le but évident de leur faire porter le chapeau et les isoler. Désormais, Velcoro, Ani et Taylor Kitsch sont des fugitifs, recherchés pour meurtre.

Un schéma commence à apparaître des décombres de l'enquête. En son centre, deux enfants, survivants d'un braquage ultra-violent, d'où proviennent les bijoux disparus de Caspere, et potentiellement à l'origine de la fortune qui lui a permis d'entrer au sein de son milieu corrompu. Milieu qui met indirectement la main sur le business de Frank. Milieu qui tient la prostitution locale. Milieu qui entend réaliser une énorme plus value grâce à la vente de terrains bien louches. Milieu qui tient toutes les strates de la police locale.

Pour nos héros, aucune issue.

AU CŒUR DES TENEBRES

Ani (Rachel McAdams) s’écroule littéralement et essaie de s’oublier dans les bras de Ray, qui la repousse dans un premier temps. Les deux êtres à la dérive reconnaissent enfin dans leur partenaire un semblable, un compagnon d’infortune.

Frank (Vince Vaughn) réalise qu’il aura été jusqu’au bout le dindon de la farce. Tout le monde s’est organisé pour que son partenaire Russe le plume et nelui laisse d’autre choix que de se transformer en petit gérant de club. Dévasté, mais incapable de voir qu’il est à l’origine de son propre malheur, causé par sa volonté de s’acheter une respectabilité artificielle, Semyon décide de tenter le tout pour le tout et de tout détruire sur son passage.

Il commence ainsi à massacrer méthodiquement ses ex-associés, bras droits et collègues, tout en mettant le feu littéralement à ses différents business. Sa compagne semble prête à le suivre dans cette ultime descente aux enfers. Tel Pizarro, il a brulé tous ses navires et s'interdit toute retraite. Ce sera le salut ou la mort.

 

TUER N’EST PAS JOUER

Depuis sa première saison, True Detective joue sur la corde du suspense et nous laisse entendre que les personnages peuvent mourir à tout moment. Pour autant, le showrunner n’avait jamais osé sauter le pas. Jusqu’à aujourd’hui.

Car un des personnages les plus attachants de cette saison 2, Paul Woodrugh a connu cette semaine une issue tragique. Suicidaire depuis le premier épisode, où il se précipitait sans phares au beau milieu de l’autoroute, Paul est au bord du gouffre depuis longtemps déjà.

Il se retrouve piégé, malgré les mises en garde Velcoro, par son ancien amant, qui a entamé auprès de lui un chantage glauque afin de lui faire abandonner l’enquête. Les hommes avec qui ils travaillent le menacent désormais pour récupérer les documents dérobés lors de l’orgie de la semaine dernière. Décidé à aller au bout et à survivre, Taylor Kitsch se débat avec cinq agresseurs pour sauver sa peau.

Au cours d’une séquence particulièrement brutale, il parvient à se défaire de chacun de ses assaillants, qu’il massacre littéralement. Alors qu’il est sur le point de s’échapper, Paul se fait exécuter froidement par un homme que nous connaissons déjà. Il s’agit de l’ex-supérieur de Velcoro, proche du maire de Vinci. Il abat Taylor Kitsch de deux balles dans le dos, à bout portant avant de l’abandonner gisant dans une mare de sang.

LUMIERE AU BOUT DU TUNNEL

Elle arrive bien trop tard, mais la renaissance du show est enfin là. Indiscutablement. La mise en scène monte qualitativement d’un cran et rend totalement compte du chaos absolu qui s’est abattu sur les personnages. Ces derniers nous accrochent totalement et trouvent enfin la grâce vénéneuse à laquelle le showrunner essaie de se raccrocher depuis le premier épisode.

On est finalement impressionné par la photo, qui au-delà du simple plaisir esthétique, dialogue vraiment avec le scénario. Une lumière rougeoyante, sorte de marécage infernal, contamine ainsi petit à petit l’image, comme pour mieux nous rappeler que nos anti-héros dansent désormais au-dessus des flammes prêtes à les dévorer.

Qu’il s’agisse de Ray et Ani réunis dans leur déchéance alcoolisée, de Frank, qui ouvre littéralement les portes des enfers, ou de Paul dont la vie s’achève dans un décor dévasté, nimbé dans une lumière rougeoyante impressionnante.

Il ne fait plus aucun doute désormais que le dernier épisode de True Detective enflammera les passions et finira par carboniser les principes mêmes de cette saison. Une révolution bienvenue, mais hélas très tardive.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
imec
05/08/2015 à 01:23

ca femme est dans le coup c sur!
on le voit a son regard mais Franck l a compris c est pour ça qu il la fait entrer en présence du corps,il l as teste et il a compris!
repasser vous l image et les regards de chacun!!!
maintenant nos héros son cuit c sur au moins ils auront tirez un coup avant de mourir!

vistenholder
05/08/2015 à 00:20

L'intrigue a mis du temps mais le final s'annonce grandiose, peut- être un truc du style Thelma et Louise, un road movie dark qui nous entraîne dans les tréfonds de l'âme.
Mention spéciale pour la bande son et l'image qui forment un duo excellent,un rythme lent, crescendo.

Louig
04/08/2015 à 23:13

Quoiqu'on dirait la mère de Stallone du coup je sais plus bien !

SMQ
04/08/2015 à 20:03

C'est vrai qu'il a merdé, il aurait dû cramer sa mère avant de mourir ! :)

Louig
04/08/2015 à 19:52

Perso j'espérais qu'il fasse cramer sa mère dans le bungalow mais bon ....
Je doute quand même que la femme de Franck puisse être dans le coup alors qu'on a pas eu le moindre soupçon jusque là, ça fait un peu cliffhanger de novela ^^

SMQ
04/08/2015 à 18:58

Oui bien malin celui qui peut dire comment toute cette embrouille va finir....J'espère que Ray et Ani s'en sortiront, quant à Frank...je la sens pas bien la fin pour lui :) Comme Zach ci-dessus, je ne serais pas surpris que sa femme soit dans le coup...
Quant à la mort du beau gosse, des 4 personnages principaux, je suis content qu'ils aient commencé par lui :) Contrairement à vous, "l'un des personnages les plus attachants de cette saison 2" a été pour moi l'un des plus chiant (lui et sa storyline). A chacun son ressenti.
Vivement la semaine prochaine pour le final, et 90mns, ça c'est une bonne nouvelle !

Zach
04/08/2015 à 16:13

Je suis sûr que le personnage de Kelly Reilly est dans le coup ! Sinon, c'est vraiment dommage qu'elle soit réduite à la femme potiche et insatisfaite du méchant investisseur

Louig
04/08/2015 à 14:45

Un peu dommage pour la mort du beau gosse, ça faisait vraiment "tu t'en es très bien sorti comme prévu mais fallait qu'on te bute pour le show".
En espérant que tous nos survivants badass participe au vol du magot.

Simon Riaux - Rédaction
04/08/2015 à 14:34

Merci les gars !

La Rédaction - Rédaction
04/08/2015 à 14:19

Dites moi on sent que vous vivez le truc à fond chez Ecran large, ça fait plaisir de voir tant de passion

Plus
votre commentaire