Game of thrones Saison 5 Episode 3 : vers de nouvelles noces rouges ?

Jacques-Henry Poucave | 27 avril 2015
1
default_large

ne va plus dans Game of Thrones et ce qui apparaissait encore comme une série de conflits larvés dans l’épisode précédent éclate désormais tout à fait. Sansa reprend enfin du poil de la bête avec l’épisode 3, et on s’en réjouit.

 

Kill Bolton

À peine sa formation de Sans-Visage entamée, Arya joue déjà les rebelles. La jeune fille a beau avoir fait l’impossible pour rejoindre la Demeure du Blanc et du Noir, lorsqu’on exige d’elle qu’elle se sépare de tout ce qui fait sa personne, et notamment de tous les objets aimés, elle ne peut abandonner son épée. Elle décide donc de la cacher.

Quels risques cela lui fera-t-il courir ? On se doute bien que sa formation ne saurait être brusquement interrompue, ou irrémédiablement interrompue, mais on sent bien que Jaqen H'ghar n’est pas vraiment du genre à rigoler avec les grands principes…

Lord Bolton n’est pas dans notre cœur et pour cause c’est un des principaux artisans du tragique red wedding et le père de Ramsey, abominable bâtard ayant une fâcheuse tendance à torturer son prochain. Et il n’est pas prêt de revenir en grâce puisque nous savons désormais que son plan est de donner femme à son horrible rejeton, pas n’importe laquelle, puisqu’il s’agit… de Sansa.

 

Stark Wars

Cette dernière n’était donc pas au bout de ses surprises. Si nous savons que Petyr Baelish est depuis le tout début de Game of Thrones une ordure infâme qui ne montre jamais tout à fait ses cartes, on ne s’attendait pas forcément à cela. En effet, sa lente manœuvre de séduction aura eu pour seul but de mettre Sansa dans les pattes d’un des plus vils personnages du show.

Sansa accepte, mais elle n’est plus la jeune fille effarouchée et perdue des premières saisons, et ce n’est pas la tête basse qu’elle consent à s’unir au fils de celui qui tua sa mère et son frère. Derrière son accord, c’est bien l’idée de venger les siens qui l’anime. On se réjouit de voir ce tournant ténébreux prendre le pas chez Sansa, qui évolue à toute vitesse depuis quelques épisodes, bien loin de l’adolescente passive qu’elle fut jadis.

Autre moment mort, Jon Snow va enfin devoir affronter les conséquences du pouvoir. Car s’il a su asseoir son autorité grâce à sa bravoure au combat, il n’a pas encore eu à faire face à la désobéissance ou tout simplement l’application de la discipline. Quand Ser Janos refuse de suivre ses ordres, Jon Snow ne tremble pas et le décapite. On se rappelle alors l’une des toutes premières scènes de la première saison, lorsque le patriarche Stark apprenait à l’un de ses fils combien il était important pour un suzerain d’exécuter lui-même les sentences qu’il rendait.

Tout indique donc qu’enfin Jon est en mesure de devenir l’homme de pouvoir qu’il ne s’est jamais avoué vouloir devenir. Et même si le personnage refuse toujours l’offre de Stannis, il ne fait plus doute désormais qu’il est en train de se transformer en seigneur.

Honnêtement, on accueille aussi cette évolution avec un grand plaisir, Kit Harington ressemble de moins en moins au caniche ahuri qu’il était les deux saisons précédentes, et semble finalement capable de soutenir son rôle, pour peu qu’il soit charpenté.

 

Les Lannister en première ligne

Autre chantier qui nous excite assez : Cersei. Rien ne va plus pour la Reine, alors que sa royale bru (Natalie Dormer, toujours parfaite et glaçante en manipulatrice suave), manigance désormais officiellement pour la faire renvoyer loin de Port-Réal et donc lui piquer son poste, elle doit également faire face à la défiance de l’administration, qui n’hésite plus à lui faire sentir combien elle est méprisée.

Mais Cersei (Lena Headey) compte bien ne pas se laisser faire et veut se rapprocher des autorités religieuses. C’est bien simple, malgré la paix relative qui règne sur son Royaume, jamais son poste de Régente n’a été si ouvertement menacée. Avec son unique allié, amant et frère (oui c’est un poste à plein temps) loin d’elle et très peu de moyens de pressions, Cersei Lannister pourrait bien ne pas survivre longtemps au piège qui se resserre autour d’elle.

Et ça bouge aussi du côté de Tyrion, qui s’apprête visiblement à rencontrer Daenerys, mais pas du tout comme il l’avait prévu. Kidnappé par un des personnages les plus charismatiques de Game of Thrones, qui nous avait beaucoup manqué dernièrement, le puissant Jorah Mormont, il doit lui être livrée. Notre chevalier déchu compte évidemment racheter sa grâce au près d’Emilia Clarke. Si cette perspective ne nous déplaît, et remet un coup d’accélérateur aux intrigues éloignées de Westeros, on craint quand même que la Khaleesi parvienne encore à prendre d’insupportables décisions de principe.

Par contre, voilà une rencontre qui nous enchante, Peter Dinklage, l’interprète de Tyrion, n’étant jamais meilleur que quand il peut jouer « en duo » avec un autre acteur de sa trempe, on imagine que les futurs échanges avec Jorah ne manqueront pas de piquant.

 

Pour totalement transformer l’essai, Game of Thrones va maintenant devoir faire éclater les conflits. Les tensions arrivent à un premier nœud, il va devenir nécessaire de nous surprendre et de faire couler le sang pour que la saison 5 prenne vraiment son envol. Qui sera la prochaine victime ? Un Bolton égorgé par Sansa, une Cersei trahie au cœur de la Capitale ? Un Jaime sacrifié alors qu’il va tenter de sauver le fruit de son amour incestueux ?

On le sent, une explosion de violence se prépare, on l'attend avec une grande impatience, car la série a toujours su implacablement réussir ses flambées de boucherie. Une situation d'autant plus plaisante que malgré cette montée en pression, il demeure encore très difficile de deviner qui en sortira vainqueur, mutilé ou réduit à l'état de sac à viande.

À moins que la série n’ose (même si on a du mal à y croire) sacrifier Tyrion, qui verrait ainsi sa déchéance arriver au bout de sa logique. La série renoue avec ses plus beaux moments, les plus tendus, nerveux et sanglants. On n’en peut déjà plus d’attendre.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Louig
28/04/2015 à 09:43

Il serait bon que vous fassiez paraître votre article après la diffusion du soir parce que ça fait quand même un peu spoiler comme titre ^^
Vu qu'on a pas eu de Dorne et de Daenerys, c'est encore un épisode mou qui nous attend la prochaine fois, espérons que ça pète vraiment sur toute la deuxième partie et que la série ne se walkind deadise pas ....

votre commentaire