Game of thrones - Le Trône de fer Saison 5 épisode 1 : on commence en douceur

Jacques-Henry Poucave | 13 avril 2015
1
default_large

Game of Thrones est de retour. Après avoir malmené à peu près tous ses personnages pendant deux saisons qui auront profondément bouleversé l'équilibre des forces, que réserve la série de HBO aux 7 Royaumes et aux aristocrates qui rêvent d'en prendre le pouvoir ?

Cette première incartade dans le Royaume de Westeros a logiquement pour but de remettre les compteurs à zéro, de permettre à tout le monde de se reconnecter avec un univers dense et ses enjeux. En cela, l’épisode fait très bien le job. Carré, simple sans trop manquer d’intensité, il a le bon goût d’être à peu près clair et didactique.

Notons que bien sûr, les dragons sont toujours aussi impressionnants et nous offrent une brève séquence, dont les effets spéciaux laissent entrevoir d’infinies possibilités en matière de spectaculaire. Et si les cracheurs de feu nous enchantent une nouvelle fois les rétines, on en dira pas autant de leur Mère, interprétée par Emilia Clarke.

En refusant une nouvelle fois de céder sur ses grands principes, son personnage nous montre qu'il ne maîtrise toujours les concepts de base de la politique et du compromis (et ça commence à faire long après quatre saisons à assoir son autorité !). Traitée différemment des autres personnages du show, la Khaleesi semble seule à pouvoir survivre et à ne pas subir frontalement les conséquences de ses actes.

On espère que cela va changer et que la révolte ne tardera pas à gronder dans sa somptueuse cité, que le personnage évolue enfin.

 

De son côté Tyron, qui a définitivement quitté Westeros semble tout à fait prêt à rompre avec sa famille, son rang et patrie. L'homme n'est plus rien, il s'est tout à fait délesté de son pouvoir, de ses possessions, mais aussi de sa dignité. Il nous apparaît saoul, barbu, encore sous le coup d'un long voyage en mer. Une situation qui ne l'empêche pas de boire derechef, quitte à vomir aussi sec, le temps d'un plan qui retournera l'estomac des plus sensibles.

Mais son destin se rappelle à lui en la personne de Lord Varys, qui lui révèle une partie de son plan : l'amener à rencontrer La Khaleesi afin de faire d'elle le leader dont les 7 Royaumes ont besoin. Voilà qui pourrait bouleverser durablement l'ordre établi de la série et c'est tout ce qu'on attend ! Pourvu que leur rencontre intervienne avant la fin de la saison, que nous puissions en apercevoir les conséquences...

Une fois n’est pas coutume, les passages les plus réussis de l’épisode seront probablement ceux dédiés à Jon Snow (Kit Harington), qui bénéficie enfin d’une dramaturgie comparable à celle des autres personnages et laisse entrevoir un arc narratif conflictuel et riche. On n’y croyait plus.

 

Bien sûr, Cersei (Lina Headey) tient toujours le haut du pavé, grâce à une prestation entre sincère humanité et profonde perversité. Les lecteurs du roman verront ici et là les indices des profonds bouleversements qui l’attendent et devraient faire les belles heures de cette saison 5. En effet, son cousin vient lui dire quelques mots à durant les funérailles de son père. Visiblement traumatisé par ce que lui a fait accomplir Cerseï, il vient échanger quelques mots avec elle, l'encourageant à trouver dans la spiritualité le pardon pour ses actions passées.

Une scène qui introduit un des arcs de cette saison, qui verra la Reine faire face aux conséquences d'années de manigances. Mais elle semble n'en avoir que peu conscience, comme en témoigne le cynisme avec lequel elle accueille son cousin, juste après avoir signifié à son frère et amant qu'elle le considérait comme responsable de la mort de leur père.

Toutefois, Cersei n'est plus l'implacable femme de pouvoir qu'elle a été depuis le début de la série. Désormais, éloignée du père de ses enfants, séparée de sa progéniture par des alliances qu'elle n'a jamais souhaitée, en deuil se son aîné et de son géniteur, elle réalise que la promise du nouveau Roi pourrait bien devenir sa pire ennemie et constituer une prédatrice aussi redoutable qu'elle.

Cersei pourrait bien être un des prochains personnages majeurs de Game of Thrones à ne pas survivre aux scénaristes ?

 

La série nous revient donc avec un épisode très calme. Point de révélations, aucune surprise ni rebondissement, simplement l'ambiance et les intrigues typiques du show. On remarque toutefois ici et là les premiers signes des crises à venir, et l'on devine quelques unes des directions que pourrait prendre le scénario. Reste désormais à espérer que la série mette l'accélérateur et ne nous fasse pas patienter jusqu'à la fin de la saison pour entrer dans le vif du sujet.

Pour les plus fans hardcore : vous pourrez suivre la saison 5 de Game of Thrones à l’heure américaine, puisqu’elle sera diffusée sur OCS et CANALSAT tous les lundis à 3h du matin en direct des US puis, pour les moins téméraires, retransmise à 20h55. 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
daarjeeling
13/04/2015 à 16:28

C'est très bien Game of Thrones et c'est super la saison 5 qui commence, mais y'a aussi plein d'autres séries très bien à regarder... Par exemple : goo.gl/dTEp9B

votre commentaire