Twin Peaks saison 3 épisode 14 : le feu aux poudres

Benjamin Malka | 15 août 2017
107
Photo Laura Dern

Radicale au possible, cette troisième saison de Twin Peaks ne cesse de fasciner les uns et de rebuter les autres : trop lente et éloignée de l'esprit de départ pour certains, démentielle et quintessence du style lynchien en ce qui nous concerne. 

 

ATTENTION SPOILERS    

 

Photo Miguel Ferrer

 La fine équipe du FBI

 

AU NOM DE LA ROSE 

Pour une fois, nous pouvons dire que Lynch et Frost ne perdent pas de temps. L'épisode commence à Buckhorne avec l'équipe du FBI. Gordon Cole appelle le shérif Truman, qui avait demandé à lui parler de toute urgence, à Twin Peaks. Et pour cause, le frère de Harry Truman annonce à Cole la découverte des pages manquantes du journal intime de Laura Palmer. Des passages qui font référence à l'apparition d'Annie dans le lit de Laura dans le film Twin Peaks : Fire Walk With Me, lui confirmant la présence de deux Cooper différents. Une information que Gordon encaisse comme il se doit.

Albert, lui, confie à Tammy les origines du projet Blue Rose qui date de 1975 avec l'affaire Lois Duffy, lequel avait assassiné son double avant que ce dernier ne disparaisse en déclarant « I am like the Blue Rose ». Les agents en charge de l'affaire à l'époque n'étaient autre que Cole et un certain Phillip Jeffries.

 

Photo

Lune des scènes marquantes du film Twin Peaks : Fire Walk With Me avec David Bowie

 

Gordon rejoint ensuite son équipe et convoque Diane pour leur annoncer sa découverte. Ce qui lui rappellera un rêve avec Monica Bellucci (la vraie oui) à Paris, dans lequel se mêlent deux choses : l'apparition de Cooper et le flashback de la scène de Fire Walk With Me, où Jeffries apparaît dans les bureaux du FBI pour dire, au sujet de Cooper, "Mais qui est-il d'après toi ?".

Une scène complexe qui évoque des motifs récurrents de Lynch : la puissance des rêves et la notion de réalité. L'impériale Bellucci, qui joue donc son propre rôle, dit aussi à Cole une phrase lourde de sens : "Nous sommes comme un rêveur qui rêve, et qui finit par vivre dans son rêve. Mais qui est ce rêveur ?". On peut y voir là un résumé de cette troisième saison, qui s'évertue à formidablement brouiller les pistes et la linéarité dans sa narration.

Quant à Diane, elle révèle que Janey, la femme de Dougie Jones, est en fait sa demi-soeur. Même si cette info paraît tout de même assez grosse, il ne fait donc aucun doute que le prochain épisode nous montrera les retrouvailles entre le FBI et le bon Cooper. Mais serait-ce un piège tendu par le Doppleganger et Diane ?

 

Photo Laura Dern

Laura Dern alias Diane, impassible

 

COMING HOME AGAIN 

Nous atterrissons ensuite à Twin Peaks jusqu'à la fin de l'épisode. Et ce qui s'y passe dépasse prodigieusement tout ce que nous pouvions imaginer.

L'équipe de Truman commence par mettre la main sur l'effroyable officier Chad, et le jette en cellule. Ensuite, le shérif, Andy, Hawk et Bobby partent dans les bois sur les traces de l'indice laissé par le Major Briggs, en passant par un emplacement nommé le Jackrabbit's Palace. Ces derniers finissent par arriver au beau milieu d'une scène surréaliste où Naido, la femme aveugle vue dans l'épisode 3 aux côté de Cooper, gît nue sur le sol, entourée de fumée.

De là, un vortex s'ouvre au dessus d'eux et absorbe Andy. Un personnage atypique et attendrissant qu'on n'attendait pas dans une telle situation. Ce dernier se retrouve dans la White Lodge, face au géant, qui se présente comme le Fireman et lui fait voir tout un tas d'image qui résument la mythologie Twinpeaksienne.

Porteur d'un message, il ressort de la loge avec Naido et demande à ses coéquipiers, interloqués, de la mettre en sécurité. Une scène foudroyante d'étrangeté, qui exploite une nouvelle fois le noir et blanc et le montage saccadé. 

 

Photo

 La poésie Lynchienne en plein effet

 

Une fois Naido mise en sûreté dans la prison du commissariat de Twin Peaks, elle se retrouve avec Chad et un clochard salement amoché. Le tout, dans une scène étrange et vraiment effrayante que nous vous laissons découvrir. 

Ce n'est encore pas grand chose comparé à ce qui suit, car vient ensuite la toujours si troublante Sarah Palmer. Cette dernière se rend dans un bar lugubre pour siroter un Bloody Mary, tandis qu'un routier lugubre la drague en force. La mère de Laura Palmer met en garde son assaillant, avant de lui montrer son vrai visage et de lui trancher la gorge violemment. Cette dernière serait-elle l'incarnation même du Mal et plus précisément de la créature monstrueuse aperçue dans le premier épisode de la saison 3 ? Ou bien serait-elle cette petite fille que l'on voit à la fin de l'épisode 8 ? Le doute est permis, bien que cela pourrait expliquer l'attitude étrange du personnage. Dans tous les cas, la scène nous glace le sang bien comme il faut. 

 

Photo

  Avouez que c'est plutôt dissuasif...

 

Nous retrouvons ensuite avec plaisir James Hurley et son coéquipier Freddie au Great Northern Hotel, où ces messieurs sont en charge de la sécurité. Au delà de ces retrouvailles appréciables, Frost et Lynch nous dévoilent un nouveau personnage très intriguant avec Freddie : il porte un gant en caoutchouc à la main droite et est doté d'une force surnaturelle grâce à celle-ci. Le tout, suite aux ordres du Fireman qu'il aurait croisé au détour d'une ruelle à Londres. Une histoire hautement improbable mais réjouissante. Hurley arrive ensuite à la source du bourdonnement étrange entendu par Ben Horne depuis plusieurs épisodes.

 

Photo

 Freddie, que la force soit avec lui 

 

Nous terminons ensuite au Roadhouse, où deux jeunes femmes discutent du mystérieux Billy. L'une d'entre elles serait-elle la fille d'Audrey Horne? L'avenir nous le dira peut-être, et dans tous les cas le personnage de Billy semble être lui aussi possédé par le Mal.

Nous voici encore une fois en présence d'un épisode radical et fulgurant, extrêmement riche et ponctué de surcroit par des passages d'une violence assez inouïe. L'intrigue avance considérablement tout en alimentant en parallèle certains mystères insondables.

Cette quatorzième partie nous provoque ainsi des sensations intenses comme seul Lynch en est capable, et apparaît comme l'un des meilleurs épisodes jusqu'à présent. Le Mal paraît s'être grandement étendu dans le monde de Twin Peaks, et nous avons hâte de savoir, in fine, où cela va nous mener. 

 

Photo

Oui David, tes œuvres font parfois cet effet    

 

commentaires lecteurs votre commentaire !

OllyMovics
20/08/2017 à 09:37

@Sawyer

Ben un peu quand même:

"La secte des adorateurs de David Lynch est en pleine extase.
Le gourou parvient (sans les mains !) à provoquer une série d'orgasmes spontanés.

"Je serais vous, je m'inquiéterais, je consulterais un toubib au plus vite..."

Mais ce n'est pas bien méchant.
Pour le reste, la fin de mon poste visait à vous défendre et non à vous incriminer ;)

Sawyer
20/08/2017 à 06:08

@ OllyMovics

Moi, provoquer ? Jamais !

Cela étant dit... j'ai quand même trouvé une référence à "Ken Le survivant" dans l'épisode 13...

Quand Bad Cooper affronte le molosse (le sosie de Monsieur Propre) lors d'un bras-de-fer-over-the-top... il lui met ensuite un coup dans la face qui lui enfonce littéralement la gueule : ça, si c'est pas un hokuto-de-cuisine, je m'y connais pas !

Démonstration :

https://www.youtube.com/watch?v=QRzvb-x2YX0

PS : Bon, c'est sûr, cette saison 3 de "Twin Peaks", elle est géniale... prise au 36ème degré !

OllyMovics
19/08/2017 à 19:04

j'oubliais de rajouter deux choses, et deux bons points:

clairement, l'histoire se déroule, enfin, essentiellement à Twin Peaks

et le livre de Mark Frost depuis 2/3 épisodes est clairement canonisé

sinon ça me scie de constater que certains d'entre vous ne semblent pas accepter qu'on puisse ne pas apprécier cette saison 3, à l'instar de Sawyer.
Il fait dans l'ironie et provoque un peu, je le reconnais, mais il reste respectueux et argumente beaucoup!

OllyMovics
19/08/2017 à 18:38

Bon épisode, c'eut été un des meilleurs s'il n'avait pas été quelque peu gâché par de nouvelles scènes complètement inutiles.

Sinon, c'est à mon sens dans celui-ci que nous sont apportés les infos les plus fortes, celles qui teasent le grand dénouement à venir.

Bonne hypothèse que celle qui veut que Sarah Palmer serait la petite fille de l'épisode 8!

Batipou
19/08/2017 à 14:08

J'ai lu les parpaings écrit ici et le constat est simple : Sawyer n'a aimé que la saison 1 car le surnaturel était juste effleuré. Des que la mythologie des lodges a été étoffé, il a commencé à décrocher... donc Sawyer, ce n'est pas la peine de s'infliger la saison 3 qui développe le lore et les thèmes majeurs de TP.

stick
19/08/2017 à 11:50

Cette saison 3 a cette force de laisser personnes indifférentes, c'est déjà un plus, David Lynch sublime les acteurs et instaure une atmosphère rarement ressentie dans d'autre séries.
En tout cas, moi, je suis accroc !

Sawyer
19/08/2017 à 09:56

Je prends des exemples grotesques pour souligner les scènes grotesques, c'est aussi simple que cela (n'en déplaise à certains) ; je doute qu'on puisse faire la même chose avec "Better Call Saul" (par exemple).

Après, les points positifs dans cette saison 3... eh bien, il n'y a pas grand-chose à sauver, à mes yeux... mais j'y reviendrai...

Guigui le gentil
19/08/2017 à 09:16

@Sawyer, les références de Twin Peaks ne sont pas des hasards loin de là. Le livre de Frost est une preuve de 300 pages par exemple. Tes comparaisons à la japanim' même pour faire de l'humour sont bancales. C'est dommage car tu étais bien parti en décrivant ce qui te plaisait plus retro-activement dans le film. Mais là pour moi, tu viens d'achever le peu de crédibilité que je pensais trouver dans ton discours. Sinon, mes analyses sont dispos sur ma chaîne YouTube : Guillaume Matthias. J'invite Sawyer à y mettre des pouces rouges ;)

Benjamin
18/08/2017 à 19:25

Bon, Sawyer, tu as visiblement beaucoup de temps à perdre pour écrire énormément et ne pas dire grand chose, finalement. Tu as de la culture, c'est bien. Mais tu dis aussi beaucoup de bêtises. Peut être le fait tu exprès...
Enfin, sur ce, bonne continuation!
Et Guillaume n'hésite pas à poster le lien de ton analyse, je la regarderais avec grand intérêt!

Sawyer
18/08/2017 à 17:41

En fait, je ne suis pas du tout certain que la saison 3 regorge de références à la mythologie amérindienne et juive ancestrale...

Enfin, oui, peut-être... disons que, dans l'absolu, tout est possible... autant que les références aux mangas : Dragon Ball Super, Goldorak...

J'en ai encore trouvé une, d'ailleurs : Les chevaliers du Zodiaque !
Dans "Chapitre du monde céleste : Ouverture", un film d'animation sorti en 2004, et censé prolonger la série télé, "Chapitre Hadès"... Seiya, suite à son combat contre le dieu des enfers, se retouve dans un état catatonique... exactement comme Dale Cooper à Las Vegas !

Ouah, c'est dingue : j'aurais jamais cru que David Lynch était féru de dessins animés japonais pour enfants !
Quoi qu'il en soit, je salue son érudition en la matière.

Je n'ai pas encore trouvé de référence à "Ken le survivant" ou "Le collège fou, fou, fou"... mais en cherchant bien, hein, peut-être...

Plus

votre commentaire