Twin Peaks Saison 3 Episode 13 : À bras le corps

Benjamin Malka | 9 août 2017
34
Twin Peaks

Malheur aux impatients pour cette troisième saison de Twin Peaks. Cette dernière impose ainsi depuis le début son rythme si particulier et imprévisible. Après un douzième épisode qui a fait quelque peu retomber la pression, tout en révélant des informations précieuses, que nous ont donc réservés David Lynch et Mark Frost pour cette treizième partie tant attendue ?

ATTENTION SPOILERS

 

Photo Kyle MacLachlan

 

TEACH ME HOW TO DOUGIE

Rassurez-vous, cet épisode est riche et haletant comme nous les aimons. L'intrigue et les enjeux se dévoilent toujours plus clairement.

Commençons par Las Vegas où les péripéties de Dougie Jones alias le Good Cooper restent toujours aussi improbables. La scène absolument exquise qui ouvre l'épisode montre ainsi les frères Mitchum en train de danser avec Dougie et leurs trois Pin-Up dans les bureaux de la compagnie d'assurance. Ces derniers viennent ainsi célébrer leur chèque de 130 millions de $ qu'ils ont eu lors de l'épisode 11. Ce qui interpelle le personnage d’Anthony Sinclair, collègue pour le moins suspect de Dougie. Car oui, ce dernier est en fait lié à M. Todd, qui a ordonné le meurtre de Dougie, vraisemblablement sous les ordres du Doppleganger. Anthony essaye ainsi d'empoisonner notre Cooper préféré, sans succès. Son sens candide et surréaliste de l'observation aura raison de lui. Leur patron, le bienveillant Bushnell Mullins incite Anthony à témoigner contre Mr. Todd et les agents de polices qui lui sont associés. Ce qui devrait semer une belle pagaille. 

Dans le même temps, la femme de Dougie reçoit chez elle plusieurs cadeaux des Mitchum, dont une aire de jeux pour son fils. Ce qui donne lieu à une scène assez poétique.

 

PhotoSi c'est pas jolie cette petite aire...

 

THE ARM

Nous retrouvons ensuite le Doppleganger alias Mister C dans le Montana de l'Ouest, sur la piste de son ancien complice Ray, celui qui l'a piégé dans le fameux huitième épisodeIl arrive ainsi au sein d'une organisation mafieuse dirigé par l'imposant Renzo.

Afin de récupérer les informations détenues par Ray, C va devoir battre ledit patron au bras de fer. S'en suit une scène succulente où les auteurs nous montrent encore plus clairement la force du double maléfique de Cooper, capable d'abattre un homme en un seul coup de poing. Les révélations obtenues sont intéressantes à plus d'un titre. En effet, Ray a été missionné par Jeffries pour abattre Mister C afin de l’empêcher de mettre la main sur les coordonnées de Hastings. Il s'agit probablement du passage temporel découvert par Gordon Cole dans l'épisode 11. 

 

Photo"Pourquoi tout le monde nous regarde faire un check-bras de fer ?"

 

Le personnage de Jeffries est donc bien au centre de l'intrigue, ce qui nous fait toujours plus fantasmer quant à sa probable apparition, car rappelons que ce dernier est interprété par l'éternel David Bowie. A moins qu'il s'agisse d'une ruse, évidemment. Avant de tuer son ancien complice, C découvre également qu'il était censé récupérer la fameuse bague en turquoise portée notamment par Laura Palmer. Un objet symbolique qui permet l'accès à la Black Lodge. Ray, une fois mort la bague au doigt, s'y voit ainsi télétransporté.

Il parait donc un peu plus clair que le Doppleganger met tout en œuvre pour ne pas retourner aux côtés de Mike dans la Black Lodge. Notons aussi que Richard appartient à cette organisation mafieuse et se trouve sur les lieux. Ce qui devrait, là encore, donner lieu à quelques remous. 

 

PhotoBadass Kyle MacLachlan 

 

NO PLACE LIKE HOME

Pour terminer, nous arrivons à Twin Peaks où se passent également moult événements. A commencer par Audrey, qui se dévoile comme bien plus névrosée et perturbée que lors du précédent épisode. Toujours à la recherche de Billy, elle se montre ainsi désorientée, incapable de prendre une décision et très fragile émotionnellement face à son mari Charlie, impassible. Qu'est donc devenue cette manipulatrice charmeuse et redoutable ? La question reste entière pour le moment.

Sarah Palmer, elle, nous offre une étrange scène où elle boit, seule dans son salon, en face d'un extrait de match de boxe qui tourne en boucle. Aussi inquiétant que fascinant.

 

Photo Sherilyn FennSherilyn Fenn 

 

Dans un registre plus léger, l'inénarrable Nadine rencontre enfin le Docteur Jacoby. Etant son ancienne patiente, l'ex-femme d’Ed a ainsi mis son projet de rideau silencieux à exécution et suit le show du Docteur assidument. 

Quand à Ed, qui fait enfin son retour dans la série, il semble être dans une situation compliquée avec Norma, qui a d'ailleurs franchisé son fameux RR Diner. Son dialogue avec Walter, le gérant, est clairement une parabole de Lynch face aux dirigeants de la chaine, notamment lorsqu'il dit « Pourquoi ne pas transformer votre art en profit ? ».

 

Photo Dana Ashbrook, Everett McGillUn dîner enjoué

 

Notre âme nostalgique se met ensuite en émoi quand apparaît dans le Bang Bang bar, ou le bar fictionnel le plus cool jamais créé, James Hurley pour interpréter sa fameuse James's Song entendu dans la saison 2.

Que dire, si ce n'est que Lynch maîtrise parfaitement son affaire en nous offrant des intrigues palpitantes et des personnages fascinants. Le doute quant à la pertinence de sa démarche n'est donc plus permis, et les cinq derniers épisodes à venir devraient encore nous surprendre. Vivement !

 

Affiche

commentaires lecteurs votre commentaire !

Batipou
13/08/2017 à 12:20

Twin peaks c'est aussi la lumière face aux ténèbres. Le bien face au mal incarné. Dougie représente cet innocence. D'ailleurs ce n'est plus vraiment Dougie, c'est le bon Cooper. Cooper a apporté tellement de choses positives à Twin peaks, et même dans cet état léthargique, Dougie Coop arrive à répandre le bien et la lumière autour de lui alors qu'il ne fait quasiment rien. Cette dualité est bien là dans cette saison 3 !

OllyMovics
13/08/2017 à 11:28

@Sawyer

j'ai lu votre message sur l'article de l'épisode 12, j'approuve entièrement tout ce que vous y avez écrit.
C'est tout à fait ça la saison 2: le début et la fin sont excellents, c'est le milieu qui est plus faible, mais cette saison n'est en aucun cas une cata, et de toute façon, pour l'instant à mes yeux bien meilleure que la 3.
Et j'ai bien ri lors du parallèle fait avec Black Goku :D

OllyMovics
13/08/2017 à 11:25

désormais, je vois les épisodes par 2, je réagis ici donc pour l'épisode 12 également.
Ce dernier fut très bon dans sa première partie riche en infos et très présent à Twin Peaks, avant que les désormais défaut habituels de cette saison 3 ne reprennent le pas.
L'épisode 13 quant à lui n'apporte pas grand chose, s'égare à nouveau hors des frontières et perd son temps à nous raconter des historiettes parfaitement inutiles.

J'ai maintenant compris qu'en dehors du grand dénouement final, il n'y avait plus rien à attendre de cette saison 3.
Ce que je veux dire, c'est que j'ai la conviction que les défauts récurents ne s'estomperont pas.
Certes, Audrey est ,ENFIN, revenue, ainsi que Ed et James, mais également Norma qui a retrouvé le sens de la parole, mais tous ces anciens ne servent pour l'instant à rien.
Ils sont inclus dans des sous sous sous intrigues qui sont sans lien aucun avec le ciment de la saison 3, à savoir: l'énigme liée aux 2 cooper.

Lynch et Frost passent beaucoup trop de temps à nous montrer des scènes inutiles, et bien souvent, avec des personnages nouveaux.
Qu'on ne me fasse pas croire que tout, absolument tout, aura un lien UTILE avec l'énigme centrale.
Je vous fiche mon billet que non.
Cette saison 3 aurait été bien plus intéressante si elle tenait sur 10 épisodes grand max.
Car, oui, il y a clairement du potentiel, il y a beaucoup d'éléments intéressants.
Ce n'est donc pas tant le fait que la série ce soit modernisée qui m'ennuie, mais le fait qu'il y a beaucoup trop de sous intrigues inutiles et par la même occasion de personnages inutiles.
La plupart des anciens font de la figuration (Jacoby en tête, agaçant au possible).

Durant les premiers épisodes, je craignais ne pas revoir ces anciens, Twin Peaks était absent ou presque de l'écran, et la musique d'origine totalement au chômage.
Tous ces points se sont plus ou moins corrigés.
Mais il y en a un que je redoutais, et qui hélas se confirme: on ne reverra jamais le vrai Cooper!
Ou alors, à la toute fin de l'épisode final, et ça, c'est le plus grand blâme selon moi.
Cooper était LE personnage fort de la série, celui qui suscitait à la fois le plus d'empathie et de fascination.
Le succès et la qualité de la série reposaient en bonne partie sur l'écriture de ce seul personnage.
Lynch et Frost ont décidé de tuer leur poule aux yeux d'or, pari trop risqué et perdant à mes yeux.
OK, l'idée du double maléfique est très chouette.
Mais Dougie, c'était sympa 2/3 épisodes, mais là, j'ai juste envie de lui mettre des claques.
Je ne laisserai jamais passer ce parti pris des 2 créateurs que d'avoir "tué" le VRAI Cooper, aussi génial que pourra être le tend attendu dénouement.

Dénouement cela dit qu'on sent un peu venir non?
Le scénario se recentrant sur Twin Peaks, nous sommes nombreux à penser que les personnages vont tous aussi y converger (sous entendu tous les anciens), à plus forte raison les 2 cooper.
Sans doute se retrouveront-ils aux coordonnées laissées par le Major Briggs (détenues par Hawk et Bobby) et que c'est là que Dougie cessera d'être.
Pour le reste, qu'en sera-til de la boîte de New York?
Qu'en sera-t-il de ce jeune homme des années 50 (était-ce le Major Brigsgs?) et de la bestiole qui rentre dans la bouche de la jeune fille?
En quoi l'âme de Laura pèse-t-elle toujours sur la ville?
Croyez-vous que tout cela trouvera ses réponses?
J'en doute hélas, sans compter que j'oublie certainement des choses.

ComprendsPas
10/08/2017 à 17:32

Vidéo très intéressante Guigui Le Gentil !

Guigui le gentil
10/08/2017 à 10:44

Merci Jérémie. En tout cas, je suis trèèèèès inquiet pour l'avenir d'ED qui serait une bonne pioche pour Bob... ou un autre esprit du même acabit... Et ce serait d'une tristesse... Cooper risque de ne retrouver ses esprits qu'à la toute fin grâce à la tarte de Norma. Mais il va sans doute revenir à Twin Peaks dans l'épisode 15. Lynch & Frost sont forts : en ne jouant pas la carte de la nostalgie, c'est ainsi que petit à petit ils nous ont ramené à Twin Peaks. En ne cherchant pas à y aller, nous y arrivons finalement, même si ce n'est que pour le temps des derniers épisodes de cette saison.

Sawyer
10/08/2017 à 09:46

"Et oui Dougie Jones est craquant."

Mais peut-être aussi que Dougie est au stade terminal de l'Alzheimer... alors après, je ne sais pas si c'est ça qui le rend "craquant"...

PS : Quand à "Bad Cooper", c'est décidément le mec le plus fort de l'univers (un peu comme Black Son Goku dans "Dragon Ball Super" !).
J'ai aussi cru revoir Stallone dans "Over The Top"...

Ukyoner
10/08/2017 à 09:17

Il y a une scène enigmatique avec E.d après la chanson

ComprendsPas
10/08/2017 à 00:54

J'adore cette saison, j'avais tellement peur d'être déçu mais Lynch a réussi à ne pas sombrer dans la nostalgie propre aux revivals très à la mode depuis quelques temps.
Mais tout de même, j'avoue que j'aurai bien aimé savoir ce que sont devenus certains personnages tels que Donna Hayward, Catherine Martell ou la fameuse Annie, même si leurs interprètes ne sont pas ou plus présents...
Cela dit, il reste 5 épisodes, tout est possible.

Le Waw
09/08/2017 à 22:16

Comme vous je tripe la saison, mais j'ai juste peur de ne plus revoir Cooper, surtout si il n'y a pas de quatrième saison. Et oui Dougie Jones est craquant.

Fredkore
09/08/2017 à 19:53

Et ce serait qui la fille qui pleure quand james chante.?

Plus

votre commentaire