Episodes Saison Miss Marvel : la bonne surprise du MCU sur Disney+

Arnold Petit | 8 juin 2022 - MAJ : 13/06/2022 14:00
212
Affiche

Après le triste Moon Knight, Miss Marvel débarque à son tour dans le MCU avec sa propre série sur Disney+ et la super-héroïne est sans doute une des plus belles surprises de Marvel Studios depuis WandaVision et Loki.

 

Miss Marvel : photoMiss Marvel contre les autres

 

Double Bubble Trouble

Miss Marvel est un personnage pour le moins inhabituel dans l'univers de Marvel, que ce soit dans les comics ou le MCU : une super-héroïne de 16 ans d'origine pakistanaise et musulmane, la première à avoir eu sa propre série, sur papier et en adaptation sur Disney+.

Dès son apparition, la jeune héroïne a fait parler d'elle et remporté un succès inattendu pour l'écriture débordante d'humanité de G. Willow Wilson et les planches hors du commun d'Adrian Alphona, mais aussi pour ce qui a fait la réussite de Marvel depuis ses débuts : comme le timide Peter Parker qui se fait piquer par une araignée radioactive, Kamala Khan représente une figure à laquelle les lecteurs ont pu s'identifier.

 

Miss Marvel : photoPetit, mais costaud

 

Avant d'obtenir des capacités surhumaines, Kamala est d'abord une jeune fan de Captain Marvel qui tente de trouver sa place entre les valeurs inculquées par ses parents autoritaires, ses aspirations, ses histoires d'amour et toutes les responsabilités que peuvent incomber la vie d'adolescente et de super-héroïne. En prenant l'identité de Miss Marvel, elle évolue et se sert de ses pouvoirs pour mener des combats recoupant de nombreux thèmes comme la religion, le racisme, le féminisme, l'homosexualité, la gentrification, la dérive sécuritaire ou encore l'écologie, entre deux aventures plus traditionnelles.

De plus en plus populaire, au point de rejoindre plusieurs équipes (dont les Avengers) et d'avoir plusieurs séries de comics à son nom, Miss Marvel a eu un immense impact dans l'histoire de Marvel et de la bande dessinée en termes de diversité, de représentation et de modernité. Autant de questions auxquelles le MCU est également confronté et tente plus ou moins de répondre.

En découvrant que la série de Marvel Studios avait changé ses pouvoirs et plusieurs éléments de son histoire, le pire était attendu, surtout après Moon Knight. Autant dire que ce premier épisode vient balayer toute inquiétude.

 

Miss Marvel : Photo Iman VellaniFantaisie et super-héros


TEENAGE DREAM

À défaut de proposer une adaptation fidèle des (excellents) comics de G. Willow Wilson et Adrian Alphona, Miss Marvel en a conservé tout l'esprit et le charme, et son héroïne aussi. Même si c'est son tout premier rôle, Iman Vellani incarne parfaitement l'enthousiasme, la douceur et la passion qui caractérisent le personnage, aussitôt attachant, tout comme ses parents, son frère, son ami Bruno et ceux qui gravitent autour d'elle. Kamala Khan est en phase avec le public auquel elle s'adresse : une geek, fan de super-héros (une en particulier), adepte de fan-fictions, de théories, de vidéos sur YouTube et de concours de cosplay, essayant de déterminer ce qu'elle veut faire et qui elle veut être.

Dès l'introduction, Miss Marvel adopte totalement le point de vue fantaisiste et léger de son héroïne et à chaque instant, Adil El Arbi et Bilall Fallah (Bad Boys For Life) redouble d'inventivité pour faire pénétrer le spectateur dans son imaginaire, entre bande dessinée et rêveries d'adolescence.

 

Ms. Marvel : Photo Iman VellaniIman Vellani, la révélation

 

Passée la dizaine de minutes durant lesquelles la série reprend tous les codes de base du teen movie et des sitcoms pour adolescents, des conversations dans les couloirs du lycée jusqu'à la blonde insupportable avec son manteau au motif panthère pour représenter Zoé, Miss Marvel se libère de son carcan et ne quitte plus son héroïne.

Dans un style presque clipesque, le duo de réalisateurs (accompagné de son directeur de la photographie Robrecht Heyvaert) alterne entre plans-séquences, montages dynamiques, passages animés, écrans scindés et incrustations dans les décors afin de transcender le cahier des charges de Marvel et donner vie à cet univers pétillant.

D'un échange de SMS avec émojis entre Kamala et Bruno aux détails de son plan pour se rendre à son concours de cosplay en passant par sa chambre ou la fameuse convention de fans à laquelle elle veut assister, Miss Marvel fait preuve de plus d'ambition et d'idées de mise en scène que tout Moon Knight et la plupart des superproductions du studio. Parfois à outrance, mais toujours avec la volonté de donner sa propre identité à la série.

 

Ms. Marvel : PhotoVioletta

 

COSMIC GIRL

Malgré ses atours et son excellent casting, Miss Marvel est cependant moins soignée en termes d'écriture ou d'adaptation et ressemble un peu trop souvent à un bête produit de studio. Entre la bande originale pop, les mentions à Mulan ou Dark Vador et le fan-service dégoulinant, avec l'AvengerCon comme monument à la gloire du MCU et de ses héros, tous ces éléments donnent l'impression que la série a été conçue par un algorithme programmé pour satisfaire une certaine conception d'un public prépubère et des fans par n'importe quel moyen.

Comme dans les autres séries de Marvel, le rythme va toujours trop vite et ne fait aucun effort pour approfondir le récit. Bruno est ainsi réduit au rôle d'acolyte doué en électronique et amoureux de l'héroïne, Zoé et Nakia apparaissent à peine une minute et la représentation de la culture pakistanaise et de la religion musulmane se limite pour l'instant aux interactions avec ses parents, aux commentaires de son frère et à un passage amusant dans un quartier indo-pakistanais. Même l'intrigue autour des pouvoirs de Kamala est condensée en deux scènes avec une musique mystérieuse pour s'assurer que tout le monde a compris à quoi va servir le bracelet qu'elle découvre.

 

Miss Marvel : photoVoir la vie en rose

 

Comme certains fans l'avaient remarqué (et s'en sont plaints), les pouvoirs de Miss Marvel ont été changés par rapport aux comics : alors qu'ils se manifestaient soudainement et servaient d'allégorie de la puberté à mesure qu'elle voyait certaines parties de son corps grandir, rétrécir et s'étirer, ses capacités surhumaines ne se résument désormais plus qu'à un simple bijou lié à son héritage familial, sur lequel elle tombe par hasard en traînant dans le salon.

Une sorte d'artefact magique (pardon, "cosmique") qui peut effectivement évoquer les fameux bracelets quantiques portés par Mar-Vell. Toutefois, le procédé rappelle surtout les anneaux de Shang-Chi et n'apporte rien d'intéressant visuellement ou narrativement. Hormis pour ses nuances violettes, le cristal que génère Kamala n'a visiblement aucun lien avec les pouvoirs cosmiques de Carol Danvers ou de Monica Rambeau et le rendu des effets spéciaux oscille entre le passable et l'occlusion rétinienne.

 

Miss Marvel : photo"Attends, qu'est-ce qu'on doit dire déjà ?"


Au cas où la scène d'action surdécoupée n'était pas suffisante, la scène post-générique autour des vilains méchants qui complotent dans une pièce sombre rappelle malheureusement que Miss Marvel ne reste qu'un chapitre parmi d'autres dans l'histoire de l'univers de Marvel et va forcément pâtir de défauts inhérents au studio. Pour autant, s'il ne révolutionne rien en soi, ce premier épisode détonne dans le paysage du MCU et représente une belle promesse pour la série (et aussi pour le film Batgirl de HBO Max, qui sera également réalisé par Adil El Arbi et Bilall Fallah).

Un nouvel épisode de Miss Marvel diffusé chaque mercredi sur Disney+ depuis le 8 juin

 

Miss Marvel : Affiche

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Flemmard
12/06/2022 à 00:35

Alors que je croyais bien tourner la page des séries Marvel voilà qu'apparaît Miss Marvel, petite série sans prétention dont je n'attendais strictement rien.
Je sais seulement de ce personnage qu'il existe mais je le regrette car c'est un vrai vent de fraicheur ! Enfin des persos "humains", une mise en scène réfléchie, une actrice qui tient son rôle et le tout servi dans un humour interculturel bon enfant sans être lourdingue. Mais voilà, on sent que le MCU est derrière et puis, quels effets spéciaux dégueulasses °-° Mais sérieux ? Il y a des épisodes de Xéna avec de meilleurs effets spéciaux !
Ce n'est que le premier épisode et je m'attends à ce que ça décline au fur et à mesure mais j'ai trouvé assez de choses intéressantes dans ces 45 min pour me dire que peut-être ils auraient pu/dû oser le film.

Atom
10/06/2022 à 13:08

Il y a effectivement beaucoup de bonnes d'idées. On sent vraiment une bonne bouffer d'air frais. Mais tout ceci est vite rattraper par la formule MCU, c'est dommage. Rien ne peut fonctionner sans se qui a été fait avant.

Cette série confirme que le MCU n'est vraiment plus ma came du tout. Mais ça se regarde sans pour autant me faire sauter de mon siège.

Par contre (hors sujet) je me rend compte avec cette série que la plateforme Disney + vas clairement gagné la guerre du streaming. Aucune autres plateformes (peut-être Amazon) ne se permet d'aussi grosse promotion pour chacune de leurs grosses sortie . Les Spot TV très alléchante un peu partout etc. Ils ont vraiment réussi à se structurer la dessus, c'est vraiment un gros rouleau compresseur, c'est là qu'on se rend compte de la grosse machine qu'es Disney.

Pakkun
10/06/2022 à 10:52

@Jean Louis Kévin je ne pense pas qu'il soit nécessaire de s'étaler d'avantage sur ce sujet avec tout ce qui a déjà été dit. MAIS, outre les problèmes persos qui sont arrivés au bonhomme, le studio s'est beaucoup trop immiscé dans les longs métrages (d'où la sortie de versions director's cut bien supérieures aux versions salles) et ils ont complètement détruit le travail qui avait été fait. S'il y a quelqu'un a blâmer, c'est surtout ceux qui foutent les doigts où il ne faut pas et qui pensent savoir mieux faire qu'un réal.
Perso dans l'esprit, je préfère largement ce qui se fait du côté de chez DC. Tout n'est pas à jeter chez Marvel mais ça manque de relief, c'est beaucoup trop sage, lisse, propre, convenu, niais.
C'était bien que les studios fassent des choses différentes, il y avait de quoi contenter tout le monde, mais là j'ai l'impression qu'on se dirige vers la même recette indigeste et passe partout.

Faurefrc
09/06/2022 à 22:41

Plus d’idées de réalisation dans ce 1er épisode que dans les 10 dernières prods Didney/Marvel/Star Wars, etc…

Assez bluffé je dois dire car je m’attendais à rien. Michel Gondry était il consultant sur le projet ? :)

Jean Louis Kévin
09/06/2022 à 18:24

@Pakkun; vu que c'est à cause de lui que l'univers DC en est là aujourd'hui, certainement pas, il comprend déjà rien à ce qu'il adapte, pas besoin de le voir ruiner une autre franchise qui marche très bien.

Nonoo
09/06/2022 à 13:52

1er épisode fini, j'ai beaucoup aimé ! Fun, créatif, avec de bonnes ondes. Des choses un peu simples par ci, des choses plus recherchées par là. Un très bon épisode d'introduction au personnage. C'était marrant de voir Khamala en mode grosse fan de l'univers marvel, avec ses théories, rêves, passions etc... très représentatif des fans de Marvel dont je fais partie, c'était top de voir ça :)
Ah et nous aussi on veut une Avengers Con svp

Pakkun
09/06/2022 à 13:31

Vivement que Snyder vienne chez Marvel remettre un peu d'ordre dans toute cette médiocrité.

Momo
09/06/2022 à 10:54

"Attendez il me semble qu il y a un article récent ou ça cite marvel @bilbo tonto momo et co allez allez pour dire à quel point vous n'êtes pas intéressé dépêchez vous"

Vu que tu sais que je vais aller le faire, tu pourrais pas aller le faire à ma place ? on gagnera du temps =)

John Spartan
09/06/2022 à 06:30

Vais-je regarder cette nouvelle série ?
Je ne sais pas.
Non.
Pas envie.
Je suis papa pour la 2eme fois, donc pas le temps. X

Nyl
08/06/2022 à 23:31

Je te remercie de t'inquiéter de ma santé , Rayan.
Mais ne t'en fais pas pour moi, j'ai autre chose à faire dans ma vie, que pourrir des articles ne m'intéressant pas.

Allez, j'espère que tu trouveras une , toi. Vu qu'elle a l'air assez triste.

Plus
votre commentaire