WandaVision saison 1 épisode 9 : Disney (toujours) + pour le grand final de la série Marvel

Mathieu Jaborska | 5 mars 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58
24
Affiche US

Après 8 épisodes qui s'affranchissaient progressivement de toute singularité pour revenir à la formule Marvel, WandaVision nous révèle son grand final.

Étape cruciale dans le plan de domination mondiale de Disney, la Phase 4 du MCU débutait avec WandaVision. Cette saison arrive désormais à son terme, dans un grand final très attendu, censé faire le lien avec le demi-millier de projets en cours du côté de chez Kevin Feige, sans toutefois négliger ni le grand spectacle, ni l'émotion. Le contrat est rempli. Reste à savoir si on l'avait signé.

Attention, spoilers !

 

photo, Elizabeth OlsenElizabeth Olsen, qui en profite une fois de plus pour rappeler son talent

 

La dernière étape du deuil

Très mystérieuse lors de sa promotion, WandaVision n'était pourtant pas difficile à prédire. Après plusieurs épisodes immergeant les spectateurs dans le charme des sitcoms américaines d'antan, elle s'est très vite chargée de remplir son cahier des charges, submergeant le pauvre néophyte d'auto-citations. De nouveaux méchants se sont invités, mettant des bâtons dans les roues aux ambitions introspectives de la chose, tout en draguant les lecteurs de comics et les pro du pronostic.

L'épisode précédent, coupant court à la surenchère de révélations, avait quelque peu recentré le récit sur la psychologie de son héroïne, s'autorisant pour la première fois un vrai approfondissement de son personnage. N'en déplaise aux tenants de la hype, qui étaient tombés dans le piège tendu par Paul Bettany, ce final échappe lui aussi un peu aux effets d'annonce chers à la firme - les obligatoires séquences post-génériques exclues, bien sûr - pour miser sur le grand spectacle, mais aussi sur la fragilité émotive de Wanda.

 

photoCool kids on the block

 

Passé la moitié spectaculaire attendue (nous y reviendrons), l'intrigue concentre ses enjeux sur les tourments intérieurs de Scarlett Witch, au point de transformer la principale antagoniste en psychanalyste, de manière très grossière. Bien moins intéressantes quand le scénario forçait un retour dans le MCU conventionnel, les thématiques du deuil survivent dans cet épisode, jusqu'à s'imposer comme son principal intérêt. Forcément affaibli par les obsessions de Marvel Studios et l'abandon total du format sitcom, le final tient donc malgré tout ses promesses, effleurant même le coeur de pierre de l'auteur de ces cyniques critiques hebdomadaires.

Il y a véritablement quelque chose de tragique dans ce dernier acte, mettant en scène, avec l'académisme retenu habituel des productions Marvel, un dilemme créé sur mesure par sa principale victime. Les conséquences du renfermement sur soi, très cruelles dès qu'on se rend compte de l'emprise qu'elles ont sur nous, explosent doucement sur les ultimes instants, avant de sonner lourdes, mais juste dans la séquence des adieux. Finalement, WandaVision aurait tout de même réussi à retomber sur ses pattes, si la dernière miette post-générique ne sacrifiait pas tout sur l'autel de l'expansion d'univers.

 

photo, Elizabeth Olsen, Paul BettanyLa famille imaginaire

 

Civil war

Car il est évident que le studio n'allait pas se contenter d'un au revoir mélancolique. Après l'explosive et très réjouissante saison 2 de The Mandalorian, Disney continue de gommer la frontière entre télévision et méga-blockbuster. Le temps de l'évènement Game of Thrones, la grosse série au budget stratosphérique que tous les amateurs de grandes épopées suivaient, est déjà révolu. Grâce à Disney+, Mickey, avec la complicité de Feige, est capable d'enchainer des séries plus chères que 90% de la production hollywoodienne, quasi sans interruption, puisque Falcon et le Soldat de l'Hiver arrive deux semaines.

Ce final, surtout dans sa première moitié, se hisse au niveau de production de n'importe quel long-métrage Marvel taillé pour le cinéma avec ses défauts et ses qualités. Les fans de l'univers s'y plongeront donc avec délectation, se régalant d'une baston Vision - Vision dans la moyenne des affrontements proposés par les films, c'est à dire efficaces dans l'idée, mais peu prompts à exploiter à leur maximum les possibilités visuelles des deux forces en présence.

 

photo, Elizabeth OlsenRed dead redemption

 

Néanmoins, là où le format série sied bien au MCU, c'est qu'il peut multiplier les pistes et les arcs pour les faire culminer dans une sorte de méga-mélasse. Comme lors du diptyque Avengers : Infinity War / Avengers : Endgame, les scénaristes en rajoutent toujours plus, au point de complètement envoyer bouler la hiérarchie des pouvoirs. Cet épisode explose de partout, entre un duel physique, un duel psychologique, un concours d'illusions et même la naissance d'une héroïne apparemment méga-balèze en second plan. Tout ça s'entrechoque et se complète dans un magma super-héroïque n'obéissant plus qu'à sa propre logique.

À l'instar de la fin de la Phase 3, WandaVision revient à une forme de divertissement total qui s'approche de plus en plus du modèle des comics, où magie et technologie cohabitent jusqu'à n'admettre qu'une seule réalité : la leur. Une autonomie rendue possible par les budgets démentiels de la firme, et le soutien d'un public encourageant la surenchère propre au genre. Cette globalisation tonitruante des enjeux, étouffant forcément toute singularité artistique (la réappropriation du format sitcom, par exemple), va logiquement encore plus creuser le fossé entre ses défenseurs et ses détracteurs. Une chose est sûre : chacun a le droit de choisir son camp.

Un nouvel épisode de Wandavision chaque vendredi sur Disney+ dès le 15 janvier 2021

 

Affiche US

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Papaours
15/03/2021 à 22:48

Moi y'a quelques choses qui me chiffone , comment le darkhold c'est retrouvé dans les mains d'Agata ?
il était pas censer être au shield se livre ?

Moi
07/03/2021 à 12:23

Je m'attendais pas à grand-chose, et je ne suis ni déçu ni surpris.
J'ai eu du mal avec les premiers épisodes (trop datés/US pour moi), suis entré dans une petite hype au milieu redescendue avec les derniers épisodes.
Au final, cette série aura pour moi l'impact d'un AntMan mais avec moins de fun

Greg
07/03/2021 à 01:33

Ce dernier épisode est malheureusement le plus mauvais et le plus rébarbatif de la série. Le budget effets spéciaux à grimper en flèche pour ce final, aussi haut que l’intérêt est tombé au plus bas.
Toute l’audace des débuts a disparu. Dommage.

Disnaze
07/03/2021 à 00:37

J'ai perdu 9x35 minutes de ma vie.

RVJML
06/03/2021 à 17:46

Après les évènements de Civil War, d'Avengers infinity war et d'Endgame, je m'attendais à un impact important dans les futurs films/séries du MCU.
Comme dans Spider man Far for home ces évènements n'a eu aucun impact mise à part la mort de iron man, je pensais que Wandavision pourrais enfin le montrer.
Au final rien, Wandavision est un pur produit de marketing.
Série beaucoup trop enfantin.
Wanda qui prend en otage une ville entière et puis rien.
L'enjeu est quasiment inexistant.
Au cause du rachat par Disney, Marvel devient de plus en plus enfantin.
Je m'inquiète pour la future série MOON KNIGHT

Arnaud (le vrai)
06/03/2021 à 16:56

@Rayan
Tiens le debile est de sortie, t’es toujours vivant toi ?

Je cherche à voir le rapport entre WandaVision et la Snyder Cut, mais j’ai saigné du nez en essayant ...

Pour ma part j’adore le MCU et le DCEU, juste cette série est très en dessous de mes attentes.
Mais bon essayer d’expliquer la demi-mesure a un trépané comme toi tient de la gageure. Donc je te laisse mouiller tes draps en pensant à Feige et Mickey, et laisse les grandes personnes parlez entre elles tu seras mignon
Allez va jouer gamin

Aîm
06/03/2021 à 16:33

Marvel vous font du bien bam boom vous n'aimez pas, ils vous font de l action comédie vous n'aimez pas, ils vous font une série avec originale ou des acteurs peuvent se mettre en évidence vous n aimez pas...

A un moment faut peut être arrêter de regarder ce que vous n'aimez pas pas vrai ?

Rayan
06/03/2021 à 14:50

@Arnaud (le vrai)

Contente toi d'attendre la sortie de votre poubelle la sur hbo max et laisse les œuvres qui savent comment traiter des perso et un univers à ceux qui savent les apprécier

Ps: en réalité je pense que tu as adoré mais tu as du mal a sortir les mots haha

Nonoo
06/03/2021 à 12:49

Une fin qui décevra ceux qui étaient partis (beaucoup) trop loin dans les théories ou ceux qui voulaient un trop plein de baston (mais vous les gars Falcon & Winter Soldier arrive donc vous l'aurez votre baston) mais a part ça c'était une bonne fin (et une fin logique) à une série qui était intéressante dans son concept et qui était bien une "origin story" pour Scarlet Witch, ce que j'ai trouvé vraiment bien pensé et bien amené. On passe (ENFIN) de Wanda à Scarlet Witch et ça fait du bien de voir évoluer ce personnage qui était là depuis 2015 quand même. Son histoire a été très bien amenée et sa transformation également, le format série était le meilleur choix. Pour une fois on a un personnage très bien développé et sûrement le perso féminin le plus intéressant du MCU. Sans parler de son nouveau costume qui est, je trouve, vraiment classe, moderne et qui lui va comme un gant. Elizabeth Olsen a tout déchiré dans cette série, le personnage est fait pour elle (mais ça, je le savais depuis Avengers 2 eheh).
Finalement, cette série était parfaite pour débuter la phase 4 puisqu'elle a introduit des persos qui seront à suivre pour la suite (Monica) et a établi plusieurs liens évidents avec des films comme Doctor Strange 2 et Captain Marvel 2.

J'ai hâte de la retrouver dans Doctor Strange 2 l'année prochaine (ça va être long...), vu la deuxième scène post générique avec le thème musical de Doctor Strange et Wanda en forme astrale avec le darkhold en mains ca annonce du bon !

Flash
06/03/2021 à 08:15

Un bon épisode pour finir une série qui était (sans être exceptionnelle) plutôt agréable à suivre.
Cependant, on nous avait tellement bassiné avec le multi- univers que je m'attendais quand même à un final un peu différent.

Plus
votre commentaire